Rechercher dans le forum

Cette question a été résolue

Auto-entrepreneuse, peut-on encaisser des factures ou vendre du stock produit en amont, pendant son congé maternité ?

Bonjour,

Etant auto-entrepreneuse et enceinte, je prépare mon congé maternité.

Je fabrique des bijoux que je revends sur mon site internet mais aussi par le biais de boutiques sur le sytème du dépôt-vente; elles vendent donc mon stock pour moi et chaque mois je leur facture le montant égal aux marchandises vendues.

Ma question est la suivante : Pendant mon congé maternité, est-il possible de continuer à facturer chaque mois les boutiques qui vendent mes produits, ainsi qu'à vendre mon stock que j'ai produit en amont de celui-ci ?
En résumé, respecter l'arrêt de travail inhérent au congé maternité mais continuer de récolter les fruits du travail fourni en amont de ce dernier ?

Merci par avance pour votre réponse.

Diane

  • 1 question posée
  • 1 réponse publiée
  • 0 meilleure réponse

    Les meilleures réponses sont les réponses certifiées par un expert ameli ou approuvées par l'auteur de la question.

Voir le profil

Réponse certifiée par un expert ameli

Un expert ameli a validé la réponse ci-dessous.

Bonjour Diane,

Cette question a été abordée sur le forum. Pour en connaître la réponse, je vous invite à consulter ce topic intitulé "Congé maternité en tant qu'indépendante et arrêt total d'activité".

Je vous souhaite une bonne journée.

Ce post vous a-t-il été utile ?

100% des internautes ont trouvé cette réponse utile

Autres réponses

Diane

  • 1 question posée
  • 1 réponse publiée
  • 0 meilleure réponse

    Les meilleures réponses sont les réponses certifiées par un expert ameli ou approuvées par l'auteur de la question.

Voir le profil

Bonjour Tiphaine,

Merci pour votre réponse.
Je n'avais pas trouvé ce post lors de mes recherches.
J'y lit que "les revenus qui sont générés automatiquement ou gérés par un tiers, n'auront pas d'impact sur la perception de votre congé maternité". J'ai donc la réponse à ma question.

Merci beaucoup,

Diane