l'Assurance Maladie

Rechercher dans le forum

Cette question a été résolue

La dernière mise à jour des informations contenues dans la réponse à cette question a plus de 5 mois.

AT non consolidé et changement d'employeur

Bonjour,

Victime d'un accident de trajet (validé par la CPAM) mi-2019, j'ai été en arrêt de travail 2 mois après avoir été opéré, avant de reprendre mon travail. Mon AT est toujours ouvert car mon chirurgien a rempli un certificat de prolongation, pour une reprise du travail avec soins (séance de kiné toujours d'actualité, et autres consultations à venir pour une probable seconde opération).

J'envisage de changer d'emploi, dans un autre département. Si cela se concrétise, quelles seront les conséquences concernant mon dossier d'AT toujours en cours, et pour lequel j'utilise la feuille d'accident de travail me permettant de ne pas avancer les frais pour les soins associés ? Mon dossier d'AT sera-t-il classé en cas de nouvel employeur et changement de CPAM ?

En vous remerciant par avance

Al

  • 1 question posée
  • 0 réponse publiée
  • 0 meilleure réponse

    Les meilleures réponses sont les réponses certifiées par un expert ameli ou approuvées par l'auteur de la question.

Voir le profil

Réponse certifiée par un expert ameli

Un expert ameli a validé la réponse ci-dessous.

Mélanie

  • 4944 réponses publiées

Mélanie, 30 ans, maman de deux jeunes enfants. Persuadée qu’une journée sans rire ...

Voir le profil

Bonjour Al,

Si vous avez toujours des soins en rapport avec votre accident de trajet, votre dossier restera ouvert même si vous changez d'employeur ou de département.

Vous pouvez continuer à utiliser votre feuille de soins.

Cependant, si votre médecin vous délivre un certificat médical de prolongation, il faudra le faire parvenir à votre ancienne caisse primaire (celle où votre dossier a été ouvert).

Les coordonnées sont disponibles sur ameli.fr dans la rubrique "Adresses et contacts".

Bonne journée.

Ce post vous a-t-il été utile ?

aucun utilisateur n’a répondu à la question pour l’instant