Rechercher dans le forum

Cette question a été résolue

Retour en France après expatriation Irlande

Bonjour
Nous sommes une famille française installée en Irlande depuis 2016. À l'époque je n'avais fait aucune démarche par rapport à la sécurité sociale sauf demander des cartes européennes.
Nous sommes toujours en possession de nos cartes vitales.
Nous prévoyons de revenir en France. Je devrais être mutée mais mon époux devra démissionner de son emploi actuel.
J'ai lu sur le site du gouvernement irlandais qu'en complétant certains formulaires nos droits cotisés à la sécurité sociale irlandaise pourraient être transférés vers la sécurité sociale française afin de ne pas avoir 3 mois de carences.
De plus mon conjoint rentrera certainement avant nous pour nous trouver un logement et sera logé chez ses parents. S'il doit justifier de 3 mois en France est-ce que ses parents peuvent faire une attestation sur l'honneur ?
Est-ce qu'il peut se présenter dans une agence d'intérim avec sa carte vitale ?
Merci beaucoup pour votre aide.

Cacnanette

  • 1 question posée
  • 1 réponse publiée
  • 0 meilleure réponse

    Les meilleures réponses sont les réponses certifiées par un expert ameli ou approuvées par l'auteur de la question.

Voir le profil

Réponse certifiée par un expert ameli

Un expert ameli a validé la réponse ci-dessous.

Bonjour Cacnanette,

Pour savoir comment vous affilier à l'Assurance Maladie après un séjour à l'étranger, je vous invite à consulter le topic intitulé "Retour en France".

Un délai de carence est en effet appliqué pour un ressortissant Français sans activité à son retour sur le territoire.

Cependant, si vous étiez adhérents à la caisse des Français de l'étranger (CFE), vous pouvez bénéficier gratuitement d'un maintien de droit durant les 3 premiers mois qui suivent votre retour en France.

De même, si vous étiez couverts par un organisme de santé dans un pays européen vous pouvez lui faire une demande de formulaire S1 (E104) qui vous permettra d'être exonérés du délai de carence de 3 mois, à joindre à votre demande d'ouverture de droits.

Si votre époux n'a pas d'activité salariée en France, et qu'il est hébergé à titre gratuit, il devra adresser à la caisse primaire d'assurance maladie (CPAM) de son lieu de résidence trois quittances de loyer ou factures d’énergie successives couvrant les trois derniers mois établies au nom de l’hébergeant et une attestation sur l’honneur d’hébergement.

Votre époux pourra commencer à travailler en France dans l'attente de la réouverture de ses droits.

Je vous invite à prendre connaissance du topic intitulé "Est-il possible d'avoir un contrat de travail en attendant l'attribution d'un numéro de sécurité sociale?"

Je vous souhaite une bonne journée.

Ce post vous a-t-il été utile ?

100% des internautes ont trouvé cette réponse utile

Autres réponses

Cacnanette

  • 1 question posée
  • 1 réponse publiée
  • 0 meilleure réponse

    Les meilleures réponses sont les réponses certifiées par un expert ameli ou approuvées par l'auteur de la question.

Voir le profil

Merci beaucoup Caroline