l'Assurance Maladie

Cette question a été résolue

Plus d'indemnités en ALD sans avoir épuisé 360 jours?

Bonjour,

En ALD 30, pour une affection chronique évolutive, j'ai actuellement un refus d'IJ car fin de la période de trois ans de droit et pas de reprise pendant un an en continu mais durant ces trois ans je n'ai eu "que" 44 jours d'arrêts maladie en ALD de manière discontinue (2 semaines par an en moyenne dont certains arrêts d'une ou deux journées pour des hospitalisations de bilan et d'autres de 10 jours maximum...) (et trois mois de mi temps thérapeutique en 2015 imposés par le médecin du travail suite à un épisode intercurrent mais je crois que les mi temps sont considérés comme des périodes de travail).

Je n'ai jamais eu depuis que je travaille d'indemnités en continu pendant 360 jours .

J'ai déja eu un courrier identique avec un refus d'IJ sur une hospitalisation ALD d'une journée en avril 2017 pour les même raisons (fin de période de trois ans, pas d'année complète de reprise) mais suite à un courrier de recours mes droits avaient été rétablis immédiatement suite à réexamen de mon dossier (sans finalement nécessiter un vrai recours)

Ma maladie évolue par poussées, je travaille dans un centre pour enfants handicapés et mon travail (que j'adore!) est physique, un an sans arrêt maladie parait donc peu probable mais je parviens à travailler à temps plein avec quelques arrêts le temps de gérer les poussées (en moyenne deux à trois semaines d'arrêt par an ce qui est inespéré vu ma pathologie!).

Je suis en ALD depuis 20 ans et je travaille à temps plein depuis la fin de mes études il y a 15 ans et n'ai jamais eu ce problème auparavant alors que j'ai parfois eu plus de jours d'arrêts maladie, que se passe t'il ? Le refus est'il justifié?

Si oui, quelles sont les solutions proposées pour que je puisse survire financièrement en cas d'éventuel arrêt plus long (j'ai déja deux arrêt de trois mois par le passé notamment suite à des problèmes avec des traitements qui sont très agressifs) tout en restant dans mon emploi à temps plein.

La situation me semble complétement dingue, on m'incite à demander une invalidité pour ma pathologie (qui je pense le justifierait (ALD30) alors que pour le moment je me sens encore capable de travailler à temps plein même si j'ai des périodes de grosse fatigue (maladie évolutive cependant) ...
J'ai l'impression d'être la seule à rencontrer cette situation, mes amis médecins suivant des patients en ALD n'ont jamais vu ça, idem pour la specialiste qui me suit et mon médecin traitant, les deux assistante sociales rencontrées sont aussi surprises, tout le monde hallucine! Cette situation est 'elle normale?
Merci
Dynamite

Dynamite

Dynamite

Niveau
0
22 / 100
points
  • 1 question posée
  • 2 réponses publiées
  • 0 meilleure réponse

    Les meilleures réponses sont les réponses certifiées par un expert ameli ou approuvées par l'auteur de la question.

Voir le profil

Réponse certifiée par un expert ameli

Un expert ameli a validé la réponse ci-dessous.
Pierre
Pierre

Pierre

Niveau
4
5000 / 5000
points
Equipe
  • 2202 réponses publiées

« Pierre qui roule n’amasse pas mousse »

Voir le profil

Bonjour Dynamite,

Si vous n'êtes pas d'accord, vous avez la possibilité de contester la décision apportée par votre caisse primaire en suivant les voies de recours indiquées dans le courrier que vous avez reçu.

Afin d'obtenir un suivi personnalisé dans ce processus, vous avez, également, la possibilité de contacter le service social. Une fonctionnalité de votre compte ameli permet de prendre rendez-vous avec ces derniers.

Bonne journée.

Ce post vous a-t-il été utile ?

Non (2)

Oui (2)

50%

50% des internautes ont trouvé cette réponse utile

Autres réponses

Elryn

Elryn

Niveau
4
5000 / 5000
points
  • 1 question posée
  • 6664 réponses publiées
  • 1552 meilleures réponses

    Les meilleures réponses sont les réponses certifiées par un expert ameli ou approuvées par l'auteur de la question.

Voir le profil

Vous n’etes Pas la seule une autre personne à récemment évoqué le même souci.

Je pense que vous devez contester comme pour votre arrêt d’avril 2017.

Et vous plongez dans le code de la sécurité sociale pour voir quelle règle prime sur l’autre...

Mais en effet il serait injuste sous prétexte d’etre En ALD d’etre Moins bien couvert qu’en nonALD

Elryn

Elryn

Niveau
4
5000 / 5000
points
  • 1 question posée
  • 6664 réponses publiées
  • 1552 meilleures réponses

    Les meilleures réponses sont les réponses certifiées par un expert ameli ou approuvées par l'auteur de la question.

Voir le profil

J’ai trouvé!!!!

http://circulaires.legifrance.gouv.fr/pdf/2015/05/cir_396...

Page 27 la dérogation est bien prévue!

Dynamite

Dynamite

Niveau
0
22 / 100
points
  • 1 question posée
  • 2 réponses publiées
  • 0 meilleure réponse

    Les meilleures réponses sont les réponses certifiées par un expert ameli ou approuvées par l'auteur de la question.

Voir le profil

Merci pour vos réponses, je connais cette circulaire et l'histoire de la dérogation mais je pense avoir déja avoir bénéficié de la dérogation pendant un an, mais je suis pas sure car la CPAM ne veut pas me préciser les dates, ni si j'ai eu la dérogation, ni les dates des trois ans retenues... ni rien d'ailleurs. Bref, aucune info sur mon propre dossier...

Dynamite

Dynamite

Niveau
0
22 / 100
points
  • 1 question posée
  • 2 réponses publiées
  • 0 meilleure réponse

    Les meilleures réponses sont les réponses certifiées par un expert ameli ou approuvées par l'auteur de la question.

Voir le profil

la dérogation est valable un an mais il faut ensuite un an sans arrêt maladie pour rouvrir des droits et pire pendant la dérogation les arrêts ALD et hors ALD sont cumulés , or j'ai parfois des arrêts hors ALD car mon traitement immunosuppresseur favorise les infections....dommage pour moi car au 29 janvier, ça faisait un an que je n'avais pas eu d'arrêt hors ALD....

Elryn

Elryn

Niveau
4
5000 / 5000
points
  • 1 question posée
  • 6664 réponses publiées
  • 1552 meilleures réponses

    Les meilleures réponses sont les réponses certifiées par un expert ameli ou approuvées par l'auteur de la question.

Voir le profil

Il faut un an sans arrêt ALD pour rouvrir 3
Ans pour votre ALD. Si vous avez des arrêts hors ALD sur cette année ça n’empêche pas la réouverture des droits pour l’ald’