Rechercher dans le forum

Cette question a été résolue

La dernière mise à jour des informations contenues dans la réponse à cette question a plus de 5 mois.

Revalorisation pension d'invalidité 2022

Bonjour, je pose cette question pour une amie qui n'a pas internet.
Elle touche de la CPAM une pension d'invalidité mensuelle et une rentre accident de travail trimestrielle 'non imposable' ; de plus elle reçoit une rente mensuelle invalidité de l'AG2R. Il y a des revalorisations cette année (2022) mais quand sa pension d'invalidité augmente, l'AG2R baisse d'autant. En gros la pension d'invalidité est revalorisé pour palier l'inflation mais pour elle c'est 0€ en plus, car si sa pension augmente par exemple de 40€ sont AG2R baisse du même montant. Si j'ai bien compris c'est comme si la CPAM permettait à l' AG2R de faire des économies (cela revient à verser la revalorisation directement à l'AG2R). Le but de la revalorisation est bien d'aider les gens, et non les assurances prévoyance.
Je pense avoir bien compris son 'problème'. Merci pour vos réponses.
J'espère mettre planté, car si vraiment la revalorisation permet aux assurance de prévoyance de faire des économies, alors le gouvernement donne indirectement de l'argent à ces assurances.
Merci et si j'ai raison il faut le gouvernement corrige cette 'bizarrerie' et demande aux prévoyance d'appliquer elles aussi la revalorisation pour aider à combattre l'inflation.

The Last Samaritain

  • 1 question posée
  • 0 réponse publiée
  • 0 meilleure réponse

    Les meilleures réponses sont les réponses certifiées par un expert ameli ou approuvées par l'auteur de la question.

Voir le profil

Réponse certifiée par un expert ameli

Un expert ameli a validé la réponse ci-dessous.

Géraldine

  • 4502 réponses publiées

Voir le profil

Bonjour The Last Samaritain,

J'invite votre amie à contacter sa prévoyance à ce sujet. En effet, nous ne pouvons répondre sur ce forum, que sur des questions réglementaires concernant l'Assurance Maladie.

Si vous le souhaitez, vous pouvez consulter ce topic concernant la revalorisation annuelle de la pension d'invalidité.

Je vous souhaite une bonne journée.

Ce post vous a-t-il été utile ?

20% des internautes ont trouvé cette réponse utile

Autres réponses

Ney23

  • 0 question posée
  • 10 réponses publiées
  • 0 meilleure réponse

    Les meilleures réponses sont les réponses certifiées par un expert ameli ou approuvées par l'auteur de la question.

Voir le profil

Êtes vous satisfait de ce cette question ?

Moka

  • 2 questions posées
  • 28 réponses publiées
  • 0 meilleure réponse

    Les meilleures réponses sont les réponses certifiées par un expert ameli ou approuvées par l'auteur de la question.

Voir le profil

Bonsoir ney 23
Merci beaucoup pour cette question posée a l'assemblée nationale. Espérons que cela permettra de modifier le système des régimes de prévoyances pour les invalidité
Bonne soirée à vous

steevy27

  • 0 question posée
  • 17 réponses publiées
  • 0 meilleure réponse

    Les meilleures réponses sont les réponses certifiées par un expert ameli ou approuvées par l'auteur de la question.

Voir le profil

Bonjour Ney23, merci pour cette information. On verra quelle va être la réponse sur ministère des solidarités...

steevy27

  • 0 question posée
  • 17 réponses publiées
  • 0 meilleure réponse

    Les meilleures réponses sont les réponses certifiées par un expert ameli ou approuvées par l'auteur de la question.

Voir le profil

Bonjour à tous,
J'ai envoyé beaucoup de mails. Malheureusement, nous sommes en plein remaniement ministériel et en période estivale. J'ai envoyé des mails aux sénateurs de ma circonscription, j'ai relancé par mail mon député de ma circonscription, un mail à la nouvelle ministre des solidarités (A. BERGE), un mail à la nouvelle ministre des personnes handicapées (F. KATTHABI). J'ai saisi le défenseur des droits (via formulaire en ligne) car nous sommes discriminés par rapport aux autres catégories de Français (salariés, personnes au chômage, percevant RSA, allocation), étant donné que la hausse de la pension de la CPAM nous fait perdre au final du pouvoir d'achat (comme on dit au déshabille Pierre pour habiller Paul...). Je cherche encore l'adresse mail du Conseil national consultatif des personnes handicapées (CNCPH); si à tout hasard quelqu un à l adresse mail, je suis preneur. J'ai saisi ma protection juridique contre le BCAC. Je vous invite (je sais cela prend du temps) à envoyer un mail en expliquant votre situation à toutes ces personnes élues et d'autres en fonction de votre région, département. Si vous avez d'autres idées de personnes à contacter je suis preneur. Je vous invite également à saisir le défenseur des droits. Quelqu un d'entre vous a t il essayé de contacter un média pour médiatiser l'affaire ? Bonne soirée et bon courage à tous !

Ney23

  • 0 question posée
  • 10 réponses publiées
  • 0 meilleure réponse

    Les meilleures réponses sont les réponses certifiées par un expert ameli ou approuvées par l'auteur de la question.

Voir le profil

Bonjour,
J ai également saisi le défenseur des droits, une réponse encourageante m'a été envoyé et une procédure est enclenché avec mon conseil.
Un journaliste d un bon media français veut bien me rencontrer et faire un article.
Je vais envoyer également des mails aux nouveaux ministres. Ne lâchez rien.
J encourage tout les Invalides dans notre situation à faire la même chose.
Belle soirée

steevy27

  • 0 question posée
  • 17 réponses publiées
  • 0 meilleure réponse

    Les meilleures réponses sont les réponses certifiées par un expert ameli ou approuvées par l'auteur de la question.

Voir le profil

Bonjour Ney23, Bonjour à tous,
Je vous remercie, c'est une excellente nouvelle qu'enfin on puisse médiatiser ce gros souci. Comme vous le dites, il faut impérativement que tous le monde qui ont le même souci que nous fasse des mails. J'attends la rentrée et je renverrais des mails.
Bonne soirée !

steevy27

  • 0 question posée
  • 17 réponses publiées
  • 0 meilleure réponse

    Les meilleures réponses sont les réponses certifiées par un expert ameli ou approuvées par l'auteur de la question.

Voir le profil

Bonjour à toutes et à tous, Bonjour Ney23,
N'hésitez pas à nous prévenir dès que vous avez l'information de la diffusion du reportage (chaine et date). Sans indiscrétion, il s'agit de quelle chaine ?
Bonne soirée,
Très cordialement;

Moka

  • 2 questions posées
  • 28 réponses publiées
  • 0 meilleure réponse

    Les meilleures réponses sont les réponses certifiées par un expert ameli ou approuvées par l'auteur de la question.

Voir le profil

Bonjour steevy27, ney23 et a tous. Pour information la réponse a la question n°9525 posée par Mr François Ruffin en juillet 2023 concernant les pensions d'invalidité versées par les groupes de prévoyances est parue à l'assemblée nationale le 24 octobre. Ci dessous la réponse. En résumé se sont les entreprises et les groupes de prévoyances qui doivent s'entendre sur le montant annuel des augmentations des pensions d'invalidité par les groupes de prévoyances. Ci dessous la réponse. Seul le médiateur d3s assurances peut, peut-être encadrer ou modifier le système des réévaluations des groupes de prévoyances si les demandes dans ce sens sont nombreuses.
Bonne fin de journée à tous

Le montant d'une rente complémentaire d'invalidité est librement défini par les parties. Cette rente, généralement calculée comme un pourcentage d'un salaire de référence, vise à garantir à l'assuré un revenu global de remplacement, déduction faite des indemnités journalières de la sécurité sociale. Les conditions de revalorisation de la rente complémentaire d'invalidité sont généralement prévues par le contrat. Toutefois, l'opportunité de conclure de telles stipulations relève de la liberté contractuelle garantie par l'article 4 de la déclaration des droits de l'homme et du citoyen. Ainsi, il revient aux partenaires sociaux de prévoir une telle revalorisation dans les accords de branche ou d'entreprise et au souscripteur d'en négocier les modalités avec l'organisme complémentaire de son choix. Par conséquent, afin de vérifier les conditions de revalorisation prévue dans leur situation, les assurés sont invités à consulter :  - les éventuelles stipulations prévues par la convention collective de leur branche professionnelle de rattachement, des conditions de revalorisation y sont souvent mentionnées ; - à défaut de stipulations conventionnelles, consulter la notice d'information de leur contrat qui indiquera si la rente complémentaire doit être revalorisée et le cas échéant dans quelles conditions. A noter, enfin, que la présence de telles clauses, si elle peut paraître souhaitable, peut entraîner mécaniquement une augmentation de la cotisation. Il revient donc aux partenaires sociaux ou aux souscripteurs d'en analyser l'opportunité lors des négociations conventionnelles et contractuelles.

Chrys

  • 0 question posée
  • 6 réponses publiées
  • 0 meilleure réponse

    Les meilleures réponses sont les réponses certifiées par un expert ameli ou approuvées par l'auteur de la question.

Voir le profil

Bonjour à tous, quelqu'un aurait avancé sur le sujet ? Je vais taper à la porte d'un syndicat de la Cpam pour voir s'il y a une possibilité d'aide. Je ne sais plus quoi faire. J'ai vu que certains avaient trouvé oreilles attentives. C'est super. J'espère quels arriveront à plaider notre cause et avoir des retours positifs. Cordialement à tous.

Chrys

  • 0 question posée
  • 6 réponses publiées
  • 0 meilleure réponse

    Les meilleures réponses sont les réponses certifiées par un expert ameli ou approuvées par l'auteur de la question.

Voir le profil

Merci beaucoup Moka de ton intervention et merci à ceux qui ont porté notre voix dans l'hémicycle. Je vais essayer de consulter les différents textes je reste pessimiste et toujours aussi en colère devant ce système de je te donne et je te prends. Surtout l'argent public de la solidarité de tous les cotisans qui part dans les poches des prévoyances privées. C'est écœurant.

Moka

  • 2 questions posées
  • 28 réponses publiées
  • 0 meilleure réponse

    Les meilleures réponses sont les réponses certifiées par un expert ameli ou approuvées par l'auteur de la question.

Voir le profil

Bonsoir chris. Moi j'avais déposé une demande de encadrement au médiateur de l'assurance. Il y a 15 jours ce dernier m'a informé qu'il avait besoin d'un peu plus de temps. Pour la réglementation du pourcentage des revalorisations annuelles des pensions d'invalidité des groupes de prévoyances en principe le pourcentage d'augmentation est calculé en faisant une moyenne du taux cramif et du point agirc/ arco. Les 2 ont augmenté. Concernant la revalorisation du BCAC, visiblement ils ne respectent pas ce principe de revalorisation et sont en dessous. Mais seul le médiateur peut peut-être le faire ressortir de nos demandes. Je vous tiendrai informé de la suite. Mais il faudrait qu'un maximum de personnes saisissent le médiateur des assurances car lui seul peut encadrer les revalorisations des pensions par les groupes de prévoyances et lui seul peut voir si celles-ci respectent l'augmentation qui devrait être
Affaire à suivre Bonne soirée

steevy27

  • 0 question posée
  • 17 réponses publiées
  • 0 meilleure réponse

    Les meilleures réponses sont les réponses certifiées par un expert ameli ou approuvées par l'auteur de la question.

Voir le profil

Bonjour Moka, Ney23 et bonjour à vous toutes et tous,
Je vous remercie Moka pour votre retour. Je me suis permis d'écrire également à F. RUFFIN, qui m'a indiqué : '' Monsieur Cheval,
Nous vous remercions pour votre message et transmettons votre argumentaire sur le statut des personnes en invalidités à François Ruffin et au reste de l’équipe. Cela servira à nourrir nos réflexions sur le sujet.
Bien cordialement,
Farah pour l’équipe de François Ruffin.
J'ai eu une réponse du président de la république, ou du moins de son conseiller, qui a indiqué avoir remonté l'information auprès du directeur de la CPAM.
Le défenseur des droits m'a dit qu'ils ne pouvaient pas intervenir car c'est du droit privé. Concernant ma PJ, elle m'a répondu que selon le droit, le BCAC n'a pas fait d'erreur et qu'une action juridique serait infondée.
Le médiateur de l'assurance m'a demandé un délai supplémentaire afin de gérer le dossier.
J'ai envoyé différents mails notamment au différents députés, tous partis confondus. Il y a eu une réponse de l'équipe de F RUFFIN et Sébastien CHENU qui m'a indiqué qu'il verrait prochainement la ministre délégué aux handicapes.
J'avais déjà vu mon député de circonscription Philippe BRUN qui m'a indiqué : (assistant de P. BRUN) ''Bonjour Monsieur Cheval,
Je n'ai pas zappé, j'avais demandé à Monsieur Brun pour confier le dossier à un stagiaire mais je n'ai pas eu de retour. J'ai donc préparé une intervention ce matin à destination de Madame Fadila Khattabi, ministre chargée des personnes handicapées auprès du ministère des Solidarités et des Familles.
Nous vous tiendrons bien entendu informé.
Bien cordialement
S. Chibane''
Je ne suis pas résigné et j'attends les réponses du gouvernement.
Bonne soirée

Ney23

  • 0 question posée
  • 10 réponses publiées
  • 0 meilleure réponse

    Les meilleures réponses sont les réponses certifiées par un expert ameli ou approuvées par l'auteur de la question.

Voir le profil

Bonsoir, comme vous très surpris de cette réponse, mais je ne lâcherai pas. J ai eu la présidence de la république ,
La réponse apportée n est pas celle qu on m'a indiqué. Il était question de négociation entre le directeur de la. Pam et les assurances et que cette situation n était pas normale. Je viens de relancer la présidence par courriel électronique. Voici le contenu
Votre message :
Bonsoir, suite à ma précédente question, je viens de voir la réponse apportée sur le site de l AN question 9525. Lors de mon dernier entretien téléphonique avec vos services vous m'aviez dit que le Président avait chargé Mme Bergé de s'occuper de cette situation incroyable.

Vous offrez donc la revalorisation des pensions d invalidite et d inflation aux prévoyances complémentaires d invalidité. Et donc c'est la Sécurité sociale qui payent et nous pas un sous de plus. C est confirmé par écrit maintenant !

Je crois que vous n avez rien compris à la question.pas un sou de plus, malgré l'inflation, les 4 % sont donc ponctionnés à la source par les organismes de prévoyance et ne vont pas aux invalides ! Et c'est la sécu qui paye ! La sécu qui paye !!!!!
Je vous recommande donc de ne plus augmenter les pensions d invalidité car finalement rien de plus pour nous invalides et des dépenses supplémentaires pour la sécurité sociale.Vraiment dégouté.
Si je ne peux reprendre une activité je suis condamné à toucher 1122 euros jusqu'à la retraite si j y arrive. Que dire !!!!!!
Quand je vois la réponse apportée, par Mme le ministre Bergé, je vois vraiment que nous ne vivons pas dans le même monde !!!! Je suis écoeuré pour moi et pour tout les invalides .
https://forum-assures.ameli.fr/questions/3028805-revalorisation-pension-invalidite-2022#answer_8417390
Voyez par vous même sur internet.
Que vous dire MR le président, accepteriez vous de nous rencontrer pour en discuter ? .
Malgré cette déception je vous prie d'agréer Mr le Président mes sincères salutations distinguées
Cordialement

Il y a toujours l atout médiatique que je lancerai si rien ne change avent la fin d année ! Tout est prêt il a fait un travail formidable mais ça c est pour le dernier recours. Belle soirée les amis,

Moka

  • 2 questions posées
  • 28 réponses publiées
  • 0 meilleure réponse

    Les meilleures réponses sont les réponses certifiées par un expert ameli ou approuvées par l'auteur de la question.

Voir le profil

Effectivement, le gouvernement se fiche royalement que l'argent public aille aux groupes de prévoyances et non aux invalides, alors même qu'ils disent traquer les fraudeurs ou tous les abus qui font perdre des millions à l'état. Or nous concernant nous donnons des informations concrète sur ce "détournement de fonds publics " mais ils s'en fiche.
Pouvez-vous me donner l'adresse mail de la présidence de la République je souhaiterais également leurs dire ce que je pense de cette situation et la réponse qui a été faite par la ministre des solidarités et handicapé
Bonne journée à vous

jujuandsoso

  • 0 question posée
  • 7 réponses publiées
  • 0 meilleure réponse

    Les meilleures réponses sont les réponses certifiées par un expert ameli ou approuvées par l'auteur de la question.

Voir le profil

Bonjour,

La question à été posée le 18/04/2023:
"M. Philippe Lottiaux attire l'attention de M. le ministre du travail, du plein emploi et de l'insertion sur les difficultés posées par certains contrats de prévoyance collective en matière de pension d'invalidité. Au titre des articles L. 341-1 et suivants du code de la sécurité sociale, une pension d'invalidité mensuelle peut être attribuée dans le but de compenser la perte totale ou partielle de revenus liée à l'invalidité du salarié. Le montant de cette pension est calculé d'après la catégorie d'invalidité attribuée au salarié et de son salaire annuel moyen perçu pendant les 10 meilleures années d'activité, dans la limite du plafond de la sécurité sociale. Le montant des prestations est revalorisé tous les ans (chaque 1er avril) et est en principe soumis aux prélèvements sociaux et à l'impôt sur le revenu. Si l'employeur a souscrit un contrat de prévoyance collective avec garantie invalidité, le salarié peut percevoir, en complément, une rente d'invalidité lui permettant de pallier la perte de revenus liée à son invalidité jusqu'à sa retraite. Son montant dépend du contrat proposé par l'entreprise. Après la revalorisation des pensions du 1er avril 2022, pour un montant de 1,8 %, une augmentation anticipée exceptionnelle de 4 % est intervenue le 1er juillet 2022. La revalorisation habituelle au 1er avril 2023 est de 1,7 %. Or de nombreux assurés et souscripteurs de contrats de prévoyance collective semblent toutefois subir des clauses contestables. En effet, quand l'assurance maladie augmente les pensions afin de compenser les effets de l'inflation, certaines complémentaires baisseraient leurs prestations des mêmes montants. Les conséquences sont que, non seulement les pensionnés voient la compensation, déjà souvent partielle, résultant des revalorisations, neutralisée par ces contrats de prévoyance, mais en plus la sécurité sociale enrichit indirectement les organismes de prévoyance au détriment des personnes invalides. Il lui demande si le Gouvernement a connaissance de cette situation et quelles mesures peuvent être prises afin de la corriger. "

Reponse publiée au JO le 24/10/2023:
"Le montant d'une rente complémentaire d'invalidité est librement défini par les parties. Celle-ci, généralement calculée comme un pourcentage d'un salaire de référence, vise à garantir à l'assuré un revenu global de remplacement, déduction faite des indemnités journalières de la sécurité sociale. Les conditions de revalorisation de la rente complémentaire d'invalidité sont généralement prévues par le contrat. Néanmoins, rien n'impose une telle revalorisation ; l'opportunité de conclure de telles stipulations relève de la liberté contractuelle garantie par l'article 4 de la déclaration des droits de l'homme et du citoyen. Ainsi, il revient aux partenaires sociaux de prévoir une telle revalorisation dans les accords de branche ou d'entreprise et au souscripteur d'en négocier les modalités avec l'organisme complémentaire. Par conséquent, afin de vérifier les conditions de revalorisation prévues dans leur situation, les assurés sont invités à consulter : - les éventuelles stipulations prévues par la convention collective de leur branche professionnelle de rattachement, des conditions de revalorisation y sont souvent mentionnées, - à défaut de stipulations conventionnelles, consulter la notice d'information de leur contrat qui indiquera si la rente complémentaire doit être revalorisée et le cas échéant dans quelles conditions."
En d'autres termes le gouvernement se fiche du pb car cela relève du droit privé.

Chrys

  • 0 question posée
  • 6 réponses publiées
  • 0 meilleure réponse

    Les meilleures réponses sont les réponses certifiées par un expert ameli ou approuvées par l'auteur de la question.

Voir le profil

Bonjour. Merci à tous pour vos actions. C'est vraiment rassurant de ne pas se sentir seul dans ce combat injuste du petit contre le géant.
Il est mis en avant de regarder les conventions collectives ou accords de branches. Diviser pour mieux régner. Perso ces deux sont aussi pourris l'un que l'autre, guère mieux que le code du travail, ce dernier à heureusement le mérite d'exister. Si je résume bien. Il me semble que la prévoyance entreprise est obligatoire maintenant pour toutes les entreprises. Il y a donc des milliers de salariés (dont je fus partie durant des années) et entreprises qui cotisent tous les mois à cette caisse spécifiquement. Je serais curieuse de connaître le % d'invalides et de cotisans. Que l'on me démontre que la caisse des prevoyances est déficitaire. C'est un vol organisé des fonds publics au bénéfice de ces fameux contrats privés. Révoltant.
On parle partout d'équité. Pour se faire tout est mis de plus en plus au même niveau en plus comme en moins. Pourquoi les invalides n'auraient pas le droit à l'équité aussi. Pourquoi tout le monde a eu droit à sa petite augmentation liée à l'inflation et pas nous ?
Bon voilà je n'ai rien apporté pour l'instant au dossier mais je voulais remercier tous ceux qui œuvrent pour faire avancer ce cette situation. MERCI

steevy27

  • 0 question posée
  • 17 réponses publiées
  • 0 meilleure réponse

    Les meilleures réponses sont les réponses certifiées par un expert ameli ou approuvées par l'auteur de la question.

Voir le profil

Bonjour à vous tous,

Le fait de dire qu'il faut regarder les conventions collectives est complément lunaire. La personne vit sur une autre planète. Je ne comprends pas pourquoi l'Etat, qui cherche des économies, ne mette pas son nez dans cette affaire. En effet, on enrichie les assurances privées avec l'argent de l'état. Franchement, on ne nous fait pas de cadeaux, nous les invalides. N hésitez pas toutes et tous à envoyer un mail à l Elysée, c ''est totalement gratuit et c est rapide.
Bonne soirée à vous tous et surtout si vous avez des idées d'action n hésitez pas.

Moka

  • 2 questions posées
  • 28 réponses publiées
  • 0 meilleure réponse

    Les meilleures réponses sont les réponses certifiées par un expert ameli ou approuvées par l'auteur de la question.

Voir le profil

Bonjour Ney23, stevy21,chris,jujuandsoso, bonjour à tous
La question concernant les problèmes de revalorisation des pensions d'invalidité par les prévoyance avait été posé également au sénat le 27/07/2023 (vois ci dessous)
Concernant la revalorisation BCAC pour ceux qui sont concernés, j'ai envoyé au médiateur suite a sa demande le contrat signé par la convention collective ALLIANZ employeur (mon employeur) Ce contrat stipule que la revalorisation des pensions d'invalidité doit ce faire à chaque fouis que le point AGIRC ARCO change. Or j'ai fait la moyenne d'augmentation du point AGIRC ARCO pour les augmentations du début année 2023 et 2022.; Pour 2023 le point a augmenté de 5,1% et Le BCAC lui a augmenté ma pension de 0,50%. Pour 2022 le point AGIRC ARCO a augmenté de 1% et le BCAC a augmenté de 0,19%
Ils ne respectent même pas la revalorisation prévue par les conventions collectives de l'entreprise
Et notre gouvernement actuel se fiche royalement qu'en 2021 les groupes de prévoyances ont gardé plus de 900 millions d'euros de fonds publics, des fonds payés par les citoyens; Comme le dit justement Ney23 autant qu'ils n'augmentent pas nos pensions d'invalidité et qu'ils engraissent les groupes de prévoyance;
J'ai du mal aujourd'hui a garder mon calme, je suis écoeurée par ce gouvernement qui est alerté et s'en fou royalement
Effectivement je pense que seul l'atout médiatique permettrait tout au moins de montrer aux contribuables ce que notre Cher gouvernement fait de l'argent public.
Je vais être passé à la retraite au 1er novembre 2023. Cependant je vous promet à tous que je continuerai de me battre à vos cotés
Bonne Journée à tous

Question de M. MAUREY Hervé (Eure - UC) publiée le 27/07/2023
M. Hervé Maurey attire l'attention de Mme la ministre des solidarités et des familles sur les diminutions des prestations des organismes de prévoyance à la suite de la revalorisation des pensions d'invalidité.
Les bénéficiaires de pensions d'invalidité font part de leur mécontentement à la suite des diminutions des montants des compléments versés par les organismes de prévoyance aux bénéficiaires de pensions ou de rentes d'invalidité, concomitamment à leur revalorisation notamment en répercussion de l'inflation.
Ces baisses auraient comme conséquences de maintenir au même niveau la rémunération perçue par leur bénéficiaire, voire même leur diminution après impôt pour certains d'entre eux, ce qui va à l'encontre de l'objectif poursuivi à travers ces revalorisations.
Ces personnes regrettent ces pratiques et estiment que ces revalorisations - qui constituent de l'argent public - bénéficient en réalité aux organismes de prévoyance.
Aussi, il lui demande si le Gouvernement a identifié ces pratiques et les suites qu'il compte y donner.

Publiée dans le JO Sénat du 27/07/2023 - page 4644

Ney23

  • 0 question posée
  • 10 réponses publiées
  • 0 meilleure réponse

    Les meilleures réponses sont les réponses certifiées par un expert ameli ou approuvées par l'auteur de la question.

Voir le profil

Tout a fait d accord avec toi Steeve, autant qu'il ne fasse aucune revalorisation et laisser les prévoyances payer !
En prenant un moyenne basse 500 000 invalides lors de l inflation de 4%. Soit environ 40 euros pour une pension moyenne de 1000 euros. Cela fait 20 000 000 M/mois soit 240 000 000 millions par ans !!! Plus augmentation des cotisations les prévoyances ont la vie belle

Moka

  • 2 questions posées
  • 28 réponses publiées
  • 0 meilleure réponse

    Les meilleures réponses sont les réponses certifiées par un expert ameli ou approuvées par l'auteur de la question.

Voir le profil

Bonjour steevy27. Effectivement c'est lunaire comme vous dites et de toute façon cela ne réglera pas le cadeau fait en toute connaissance de cause, par l'état en faveur des groupes de prévoyances
Pour information, j'ai également renvoyé un mail au président de la République concernant la réponse faite par Mme Berger, un mail incisif vu le manque de considération de nos politiciens des personnes en invalidité.
Je vous tiendrai informé
Bonne journée

Occitanie11

  • 0 question posée
  • 2 réponses publiées
  • 0 meilleure réponse

    Les meilleures réponses sont les réponses certifiées par un expert ameli ou approuvées par l'auteur de la question.

Voir le profil

Comme vous, confronté à la même situation.
J’ai donc repris la notice du RPP qui précise, dans son paragraphe « revalorisation des garanties et prestations », que cette revalorisation était égale à la moyenne arithmétique des taux de variation du Pass N-1 par rapport à N-2 et de la la valeur moyenne du point Arrco Agirc N-2 par rapport à N-1.
Le Pass n’ayant pas était revalorisé en 2021 et 2022, cela doit jouer dans le calcul et pondération à la baisse.
Il doit y avoir aussi la période d’application car la notice fait référence à N-1 et N-2 mais à partir de quand cela s’applique ?
En faisant un petit « tableur » et en appliquant ces règles de revalorisation depuis 2018, j’ai l’impression que l’on suit (pas au % près mais pas loin) cette tendance (en effet au 01.01.2022 la hausse a été de 0,16% contre 0,08% si application de la formule).
Néanmoins, avec une hausse du Pass de 6,9% au 01.01.2023 et 5,12% pour Arrco Agirc au 01.01.2022, et si cette formule s’applique (avec peut être un effet de décalage ) alors la hausse devrait se situer aux environ de 6% de la base brute BCAC (pension cpam comprise) au 01.01.2024.
Si cela n’est pas ça, effectivement, on l’aura dans le baba. Il faudra donc demander au Bcac pourquoi cette règle de revalorisation ne s’applique pas.

Occitanie11

  • 0 question posée
  • 2 réponses publiées
  • 0 meilleure réponse

    Les meilleures réponses sont les réponses certifiées par un expert ameli ou approuvées par l'auteur de la question.

Voir le profil

01.11.2022 pour la hausse début 5,12% du point Arrco Agirc

steevy27

  • 0 question posée
  • 17 réponses publiées
  • 0 meilleure réponse

    Les meilleures réponses sont les réponses certifiées par un expert ameli ou approuvées par l'auteur de la question.

Voir le profil

Bonsoir à Moka, Ney 23, Chrys et toutes et à tous,

Ca avance un peu pour notre soucis. Je ne sais pas si vous avez vu le décret numéro 2023-684 du 28 juillet 2023, indiquant la réhausse du plafond de la Sécurité Sociale notamment concernant les invalides cumulant pensions d'invalidité, salaires et autres revenus privés (https://www.legifrance.gouv.fr/jorf/id/JORFTEXT000047901978). A priori, le gouvernement est embarrassé par notre problème mais au lieu de solutionner le problème, fait de petites corrections. Je vous invite à voir le groupe facebook ''les oubliés de la réforme 2022-257''.
Bonne soirée

Ney23

  • 0 question posée
  • 10 réponses publiées
  • 0 meilleure réponse

    Les meilleures réponses sont les réponses certifiées par un expert ameli ou approuvées par l'auteur de la question.

Voir le profil

Bonsoir à tous, merci Steeve pour ce retour, effectivement c est un bon point pour ce qui ont ou peuvent reprendre une activité mais pour ceux qui n'ont pas la possibilité de reprendre une activité ce n est pas ça.

Un mail a été envoyé à tout les membres des affaires sociales de l'Assemblée, je vous invite à en faire de même pour faire avancer les choses. Je sais c'est long mais ne lâchons pas. Voici ce nouveau courrier.

Madame, Monsieur, les députés,

Dans un premier temps nous souhaitons que par une phrase vous répondiez à ce mail, car rien de plus énervant de savoir si notre cas vous intéresse ou pas. Merci d'avance

Nous avons décidé de contacter tout les parties politiques et députées de la commission des affaires sociales!

car nous Invalides ne sommes pas tous du même bord politique mais nous avons constatés que nous étions tous d accord sur ce point.

En gros voilà le problème :

Quand vous êtes déclaré en invalidité , la CPAM vous verse 50 % de votre salaire. On perd déjà la moitié de nos revenus. La complémentaire prévoyance vous verse un complément de 20% avec un plafond.

Quand l'assurance maladie augmente les pensions afin de compenser les effets de l'inflation ou revalorisation annuelle, les complémentaires baissent leurs prestations des mêmes montants. Les conséquences sont que, non seulement les pensionnés voient la compensation, déjà souvent partielle, résultant des revalorisations, neutralisée par ces contrats de prévoyance, mais en plus la sécurité sociale enrichit indirectement les organismes de prévoyance au détriment des personnes invalides.

Ces baisses ont comme conséquences de maintenir au même niveau la rémunération perçue par les bénéficiaires ,voire même leur diminution après impôt pour certains d'entre eux nous, ce qui va à l'encontre de l'objectif poursuivi à travers ces revalorisations donner du pouvoir d' achat aux ménages
Nous regrettons ces pratiques et estimons que ces revalorisations - qui constituent de l'argent public - bénéficient en réalité aux organismes de prévoyance et non aux Invalides.

Voyez sur internet

https://forum-assures.ameli.fr/questions/3028805-revalorisation-pension-invalidite2022#answer_8417390

Combien d argent public allez-vous donner à ces institutions.

Au nom des invalides mettez vos parties politiques de côté svp, car nous sommes des citoyens de tout bord politique à n avoir rien reçu en complément de l inflation et même des revalorisation,

Nous sommes des citoyens responsables donc n augmentez plus les pensions d invalidité pour ceux qui ont une prévoyance, cela fera des économies à la SÉCURITÉ SOCIALE !!!

Je vous remercie d'avoir pris le temps de lire le mail précédent, je vous laisse le soin d' en discuter avec vos collègues des affaires sociales et de leurs transmettre ce mail. Parce que ça fait 2 ans que je me bats mais là je suis a bout de force.

Vous avez juste à vous mettre d accord avec vos collègues sur un amendement , une loi, je vous en supplie pour nous Invalides faites quelques choses. Laisser vos parties politiques de côté vous en sortirez gagnant auprès des *00 000 invalides de France

Madame, Monsieur, les députés, veuillez mes salutations distinguées aux noms des invalides de France.

Cordialement

steevy27

  • 0 question posée
  • 17 réponses publiées
  • 0 meilleure réponse

    Les meilleures réponses sont les réponses certifiées par un expert ameli ou approuvées par l'auteur de la question.

Voir le profil

Bonjour Ney 23 et toutes et tous,

Je trouve que c est un très bon courrier que vous avez écrit, très pertinent. N hésitez pas dès que vous avec des nouvelles, de nous tenir au courant. Pour ma part, j'ai de nouveau écrit à Emmanuel Macron car en mai il m'avait (où plutôt son chef de cabinet) qu il transmettait mon dossier auprès de la direction de la cpam. Evidemment je n ai pas eu de réponse. Donc je l ai relancé et lui ai demandé que devions nous faire pour nous faire entendre : une grève de la faim ... Je vous tiendrais au courant dès que j'ai des nouvelles.
Bonne soirée

Moka

  • 2 questions posées
  • 28 réponses publiées
  • 0 meilleure réponse

    Les meilleures réponses sont les réponses certifiées par un expert ameli ou approuvées par l'auteur de la question.

Voir le profil

Bonjour Steevy27, Ney23, Chris bonjour à vous tous
Merci steevy27 pour l'info effectivement c'est du bricolage. J'ai demandé à adhérer au groupe Facebook que vous nous avez communiqué
Ney 23 votre mail est effectivement très explicite.
Pour ma part je n'ai toujours pas eut un quelconque retour depuis mon dernier envoi du mail transmis à la Présidence de la République il y à 3 semaines rappelant les différents courriers déjà transmis aux uns et aux autres. Je vais également à nouveau relancer, effectivement il ne faut rien lâcher

Bonne fin de journée à tous