Rechercher dans le forum

Cette question a été résolue

Pension d'invalidité et allocation

Bonjour, je suis en invalidité catégorie 2 pour une encéphalomyélite myalgique. Je n'ai donc plus la capacité de travailler. Même si je pouvais travailler 2 heures par jour, apparemment, le salaire serait déduit de mon allocation. Je bénéficie de l'aah qui s'élève à 2,80 euros par mois.
La pension d'invalidité m'assure une petite sécurité financière mais que dois-je faire pour avoir un complément qui me rapproche d'un montant me permettant de vivre ?
Je vous remercie

Julien63112

  • 1 question posée
  • 4 réponses publiées
  • 0 meilleure réponse

    Les meilleures réponses sont les réponses certifiées par un expert ameli ou approuvées par l'auteur de la question.

Voir le profil

Réponse certifiée par un expert ameli

Un expert ameli a validé la réponse ci-dessous.

Mél

  • 3207 réponses publiées

J'ai fait le choix de "cultiver mon jardin", dommage que je n'ai pas la main verte.

Voir le profil

Bonjour Julien63112,

Votre pension d'invalidité peut être complétée par l'allocation supplémentaire d'invalidité (ASI) si vous respectez les conditions de ressources. Dans le cas contraire, c'est la caisse d'allocations familiales (Caf) qui vous verse un complément, l'allocation aux adultes handicapés (AAH).

Dans la hiérarchie des prestations, la pension d'invalidité et l'ASI sont prioritaires sur l'AAH.

Selon vos ressources, vous pourrez éventuellement percevoir la différence entre le montant de votre pension d'invalidité avec ou sans ASI et le montant maximum de l’AAH.

Vous trouverez les ressources retenues pour le calcul de l'ASI en consultant cette réponse apportée sur le calcul de l'ASI.

Pour aller plus loin, je vous invite à consulter cet article de notre site ameli.fr : Le montant de votre pension d'invalidité et plus particulièrement la rubrique "Allocation supplémentaire d'invalidité".

Si vous ne pouvez pas bénéficier de l'ASI et que vos ressources restent faibles, vous pouvez prendre contact avec la maison départementale des personnes handicapées (MDPH), des aides peuvent vous être proposées.

Enfin, vous pouvez vous faire accompagner par le service social de votre caisse primaire d'assurance maladie (CPAM) pour faire le point par rapport à votre situation. Vous trouverez les informations nécessaires sur cette page du site ameli.fr : "Être accompagné(e) par le service social de l’Assurance Maladie".

Je vous souhaite une bonne journée.

Ce post vous a-t-il été utile ?

aucun utilisateur n’a répondu à la question pour l’instant

Autres réponses

Elryn

  • 2 questions posées
  • 20609 réponses publiées
  • 1728 meilleures réponses

    Les meilleures réponses sont les réponses certifiées par un expert ameli ou approuvées par l'auteur de la question.

Voir le profil

Vous avez demandé l'ASI?

Julien63112

  • 1 question posée
  • 4 réponses publiées
  • 0 meilleure réponse

    Les meilleures réponses sont les réponses certifiées par un expert ameli ou approuvées par l'auteur de la question.

Voir le profil

Oui j'en ai fait la demande et ça m'a été refusé. Mon assistante sociale m'a dit que j'avais fait toutes les démarches. J'ai tout de même la conviction qu'en France on ne laisse pas des gens comme ça, sous le seuil de pauvreté avec une allocation bien en dessous d'un revenu décent. Je suis conscient que c'est une aide précieuse qu'on m'attribue seulement je n'ai plus la possibilité de travailler, ce n'est pas un problème de fainéantise.

Elryn

  • 2 questions posées
  • 20609 réponses publiées
  • 1728 meilleures réponses

    Les meilleures réponses sont les réponses certifiées par un expert ameli ou approuvées par l'auteur de la question.

Voir le profil

Après si vous avez l'invalidité et le complément AAH vous devez être autour de 1000€ par mois (nouveau montant de l'AAH) et en effet il n'y a pas plus.

Julien63112

  • 1 question posée
  • 4 réponses publiées
  • 0 meilleure réponse

    Les meilleures réponses sont les réponses certifiées par un expert ameli ou approuvées par l'auteur de la question.

Voir le profil

Je vous remercie pour votre réponse

Germinal

  • 1 question posée
  • 467 réponses publiées
  • 18 meilleures réponses

    Les meilleures réponses sont les réponses certifiées par un expert ameli ou approuvées par l'auteur de la question.

Voir le profil

Bonjour

La décence, est une notion qui se perd hélas, parmi une grande partie de la population déconnectée de la réalité de la vie, de + bourrée de clichés, et de mensonges véhiculés par les médias à longueur de journée, concernant les bénéficiaires de minima sociaux en général.

Même la notion de "fainéantise" est très stigmatisante, quand on connait un peu la vie, et qu'on a pas l'intelligence sociale d'une moule avariée.

Il faudrait mettre les mauvaises langues au RSA avec 150€/mois une fois le loyer payé, apl déjà déduite, pour qu'ils comprennent "peut être la situation" , ... qu'ils nous démontrent comment ils "rebondissent" en traversant la route etc etc .. et surtout comment avec 180 euros, ils mangent, s'habillent, se chauffent, payent leur abonnement tel/internet, assurances, se déplacent, etc etc ....

Moi je voudrais leur remonter le moral, aux bénéficiaires : vous êtes des héros très souvent, d'arriver à survivre tant bien que mal, et je suis terriblement désolé de voir mon pays, sombrer du coté obscur, avec des politiques qui ne répondent que par du mépris, de la matraque, de la stigmatisation, qui rendent des gens malades, etc et je ne parle même pas des drames que ça peut engendrer, jusqu'à des morts, ne nous voilons pas la face.

C'est épouvantable.
A bons entendeurs.

Julien63112

  • 1 question posée
  • 4 réponses publiées
  • 0 meilleure réponse

    Les meilleures réponses sont les réponses certifiées par un expert ameli ou approuvées par l'auteur de la question.

Voir le profil

Bonjour Germinal, en effet si j'ai employé le mot fainéantise c'est que je l'ai bien trop entendu. Le fait de devoir "prouver " sa maladie invisible, de devoir se justifier auprès de certains médecins ignorant ou même de sa propre famille est parfois aussi dur que la maladie elle-même. Je suis fils d'artisan et j'étais employé dans l'entreprise. J'avais un grand projet au départ en retraite de mon père. Et j'ai tout perdu, l'image du père solide, du mari rassurant qui nourrit sa famille. J'ai toujours travaillé avant de ne plus pouvoir le faire et je ne comprends pas pourquoi tous les genres de handicap sont mis au même rang. Pourquoi plafonner une aide en sachant que c'est la seule ressource possible qu'on puisse avoir.
Franchement ça donne envie de partir du côté illégal, non pas pour l'escroquerie mais juste pour faire survivre ma famille.

Germinal

  • 1 question posée
  • 467 réponses publiées
  • 18 meilleures réponses

    Les meilleures réponses sont les réponses certifiées par un expert ameli ou approuvées par l'auteur de la question.

Voir le profil

Qu'il y ait des plafonds ne me choque pas (même si je suis philosophiquement pour un revenu universel), mais trop souvent, ils sont trop trop bas, et donc oui carrément indécents dans bien des situations ...

Il y a un certain nihilisme de la part de biens nantis, dans la société, qui se refusent absolument à même reconnaitre, que bien des personnes dans l'illégalité, le sont, oui, purement pour survivre, ou avoir d'autres fois juste un "semblant de vie sociale".

Essaies quand même de te "blinder", pour ne pas rajouter de la peine à la maladie, car ces genres de handicaps "invisibles", mal reconnus, il y aura toujours des gens pour douter, etc ou faire des remarques (même dans ton dos), tant pi pour l'image du "père solide" hein... je sais que c'est dur, car c'est hyper frustrant, d'être diminué, un gros travail à faire sur soi même, pour ne pas tomber en dépression.

Prends soin de toi.

Julien63112

  • 1 question posée
  • 4 réponses publiées
  • 0 meilleure réponse

    Les meilleures réponses sont les réponses certifiées par un expert ameli ou approuvées par l'auteur de la question.

Voir le profil

Merci c'est gentil