Rechercher dans le forum

Cette question a été résolue

Taux professionnel et taux d'incapacité

J'ai eu un accident au travail il y a 3 ans j'ai été licenciée pour inaptitude professionnelle avec impossibilité de reclassement mais la CPAM refuse d'ajouter un taux professionnel à mon taux d'incapacité, pourquoi ?
La CPAM me dit que c'est parce que mon ancien employeur m'a proposé des postes de reclassement mais qui se sont avérés être en inadéquation avec les restrictions médicales imposées par le médecin du travail d'où le fait que mon ancien employeur a prononcé mon licenciement pour inaptitude professionnelle avec impossibilité de reclassement, c'est écrit noir sur blanc sur ma lettre de licenciement et malgré cela la CPAM refuse de m'accorder le taux professionnel, pourquoi ? Que puis je faire pour qu'on me vienne en aide ? À qui dois je m'adresser ? Car je ne comprends pas du tout leur décision que je trouve injuste ...
Merci beaucoup

VanesOhana

  • 1 question posée
  • 0 réponse publiée
  • 0 meilleure réponse

    Les meilleures réponses sont les réponses certifiées par un expert ameli ou approuvées par l'auteur de la question.

Voir le profil

Réponse certifiée par un expert ameli

Un expert ameli a validé la réponse ci-dessous.

Mél

  • 3364 réponses publiées

J'ai fait le choix de "cultiver mon jardin", dommage que je n'ai pas la main verte.

Voir le profil

Bonjour VanesOhana,

Dans un premier temps, je vous invite à consulter cette réponse apportée sur la détermination du taux d'incapacité permanente (IPP).

On calcule, à partir du taux global (taux médical et taux professionnel), un «taux utile». Le médecin conseil décide alors du taux d'IPP (taux incapacité permanente) en tenant compte de la nature des séquelles, de votre âge, de vos aptitudes et qualifications professionnelles, utilisant également le barème national.

Vous trouverez plus d'informations sur notre site ameli.fr, rubrique : "Incapacité permanente suite à un accident du travail : indemnités et rente".

Si vous désirez contester le taux incapacité permanente partielle (IPP) fixé par le médecin conseil, vous devez suivre les voies de recours indiquées sur la notification d'attribution.

Vous pouvez joindre à votre dossier, tous les éléments que vous jugez utiles à l'étude de votre situation (compte-rendu, analyses, résultat d'examen, radio ...).

La commission statue sur pièces. Elle peut toutefois décider de vous examiner ; vous serez alors convoqué 15 jours au moins avant la date de l’examen. Vous pourrez alors vous faire accompagner par le médecin de votre choix.

Vous retrouverez plus d'informations sur notre site ameli.fr, rubrique : "Saisir la commission médicale de recours amiable (CMRA)".

Vous pouvez également contacter le service social qui pourra vous conseiller sur l'inaptitude et vous aider dans vos démarches en consultant cette page du site ameli.fr : "Être accompagné(e) par le service social de l’Assurance Maladie"

Je vous souhaite une bonne journée.


Ce post vous a-t-il été utile ?

0% des internautes ont trouvé cette réponse utile

Autres réponses

Bref

  • 3 questions posées
  • 6 réponses publiées
  • 0 meilleure réponse

    Les meilleures réponses sont les réponses certifiées par un expert ameli ou approuvées par l'auteur de la question.

Voir le profil

Personnellement, je vous conseil de ne pas faire de cadeaux à la cpam, parce que les médecins de la cpam ont pris l'habitude de ne pas considérer les séquelles et notre état de santé, ils sont toujours dans l'ambiguïté et le flou entre ce qui est dit lors de la visite et une fois le document reçu qui nous informe des conclusions de la visite medicale n'ont pas la même version. Je vous conseil de prendre un avocat, il vous guidera.