Rechercher dans le forum

Cette question a été résolue

La dernière mise à jour des informations contenues dans la réponse à cette question a plus de 5 mois.

Arrêt maladie, rupture de période d’essai et indemnités

Bonjour, je vais essayer d’être claire dans ma question.

Je suis en période d’essai dans une entreprise, mais actuellement en arrêt maladie pour dépression sévère.
Le travail étant un grand facteur de stress, il a été conclu avec la direction que nous allions rompre ma période d’essai à la fin de mon arrêt (le 5 juillet)
J’ai rdv avec mon médecin quelques jours plus tard et il risque de me prescrire un nouvel arrêt de travail.
Comment dois-je procéder?
J’envoie les 2 premiers volets à la CPAM comme d’habitude ? Et le volet employeur ?

Je continuerais à percevoir des indemnités ?

Quachimoute

  • 1 question posée
  • 0 réponse publiée
  • 0 meilleure réponse

    Les meilleures réponses sont les réponses certifiées par un expert ameli ou approuvées par l'auteur de la question.

Voir le profil

Réponse certifiée par un expert ameli

Un expert ameli a validé la réponse ci-dessous.

Bonjour Quachimoute,

La rupture d'un contrat de travail (licenciement, rupture conventionnelle, fin de période d'essai etc.) n'a aucune incidence sur la poursuite du versement des indemnités journalières.

Pour pouvoir percevoir une indemnité, il est nécessaire que votre arrêt soit médicalement justifié et que les conditions d'ouverture de droit aux indemnités journalières, consultables dans ce topic "Indemnités arrêt de travail", soient remplies.

Le volet destiné à l'employeur sera à adresser à Pôle emploi si nécessaire ou à conserver.

Pour toute précision complémentaire, je vous invite à contacter un conseiller de votre caisse primaire d'assurance maladie (CPAM) depuis l'Espace d'échanges de votre compte ameli ou par téléphone au 36 46.

Je vous souhaite une succulente journée.

Ce post vous a-t-il été utile ?

67% des internautes ont trouvé cette réponse utile