Rechercher dans le forum

Cette question a été résolue

La dernière mise à jour des informations contenues dans la réponse à cette question a plus de 5 mois.

Dépression

Bonjour,

une personne qui rencontre une aggravation de son état de santé sur une dépression, quel est le taux d'attribution ? N'est-ce pas à 100% de prise en charge ? Dans ce cas, quelle serait sa catégorie : 1,2, ou 3 ?

Bambino49

  • 10 questions posées
  • 13 réponses publiées
  • 0 meilleure réponse

    Les meilleures réponses sont les réponses certifiées par un expert ameli ou approuvées par l'auteur de la question.

Voir le profil

Réponse certifiée par un expert ameli

Un expert ameli a validé la réponse ci-dessous.

Audrey

  • 1736 réponses publiées

Attention me voici Une décennie d’Assurance Maladie Décidée à vous aider Rien ne...

Voir le profil

Bonjour Bambino49,

Pour retrouver le détail des différentes catégories d'invalidité je vous invite à consulter notre topic intitulé "catégorie d'invalidité?".

En cas d’aggravation de votre état de santé, il est possible d'adresser à votre caisse primaire d'assurance maladie (CPAM) une demande de révision de votre catégorie accompagnée d'un certificat médical.

Si vous sollicitez une catégorie 3, le médecin conseil de votre CPAM évaluera votre besoin d'assistance par une tierce personne d'après une grille recensant 10 actes ordinaires de la vie courante. Vous pouvez retrouver les actes évalués dans l'article du site service-public.fr intitulé "Pension d'invalidité : majoration pour tierce personne (MTP)".

En cas de désaccord avec la décision reçue, vous pouvez utiliser les voies de recours mentionnées sur le courrier.

Je vous souhaite une très belle journée.

Ce post vous a-t-il été utile ?

67% des internautes ont trouvé cette réponse utile

Autres réponses

  • 2 questions posées
  • 21003 réponses publiées
  • 1724 meilleures réponses

    Les meilleures réponses sont les réponses certifiées par un expert ameli ou approuvées par l'auteur de la question.

Voir le profil

Votre question n’a pas de sens…

Vous mélangez plusieurs choses

La dépression sévère peut être reconnue ALD ce qui donne un 100% du remboursement des soins pour l’ALD (sur la base des tarifs sécu).

Ensuite il y a l’invalidité quand la personne travaille et suite à cela elle perd 2/3 de sa capacité à travailler.
Ce n’est pas un taux d’invalidité ni d’handicap (ça c’est la MDPH qui fait ce genre de taux).

La catégorie 1/2/3 est liée à la pension d’invalidité pour savoir le montant de la pension qui sera versé (sous réserve de remplir les conditions administratives)

Bambino49

  • 10 questions posées
  • 13 réponses publiées
  • 0 meilleure réponse

    Les meilleures réponses sont les réponses certifiées par un expert ameli ou approuvées par l'auteur de la question.

Voir le profil

Bonjour Elryn,

oui ça je l’avais bien compris pour la dépression qu’elle est reconnue en ALD et que lorsqu’elle est sévère, elle est prise à 100 % Seulement, les catégories de la pension d’invalidité si il y a une aggravation en terme de dépression ou d’une pathologie chronique, avec le recours d’une tierce personne ou d’un aidant familial pour les actes de la vie courante pourquoi on refuse une catégorie 3 sur « votre incapacité « ? La catégorie 3 est bien sur une incapacité pas sur le salaire ? Je suis en cat2 , et on me refuse la cat 3 qui est égale à ce qu’une personne vous aide au quotidien.

  • 2 questions posées
  • 21003 réponses publiées
  • 1724 meilleures réponses

    Les meilleures réponses sont les réponses certifiées par un expert ameli ou approuvées par l'auteur de la question.

Voir le profil

Ca c'est le service médical. Le recours a une tierce personne c'est vraiment pour les personnes dépendantes physiquement. On parle d'une aide indispensable pour tous les actes de la vie quotidienne: se laver, manger, s'habiller etc. et ce vraiment tous les jours.

La grille des actes est la suivante:

Vous lever et vous coucher
Vous lever d'un siège et vous y asseoir
Vous déplacer dans votre logement, y compris en fauteuil roulant
Vous installer dans votre fauteuil roulant et en sortir
Vous relever en cas de chute
Quitter votre logement en cas de danger
Vous habiller et vous déshabiller totalement
Manger et boire
Aller uriner et aller à la selle sans aide
Mettre votre appareil orthopédique (si nécessaire)

Il est donc peu probable que votre maladie entre dans cette grille. En tout cas pas d'après le médecin conseil qui a évalué votre dossier.