Rechercher dans le forum

Cette question a été résolue

Comment s'affilier à la CPAM lorsque l'on vient d'une Collectivité Française et pas d'un Département ?

J'arrive de Polynésie Française qui est une Collectivité d'Outre-Mer (anciennement TOM puis POM aujourd'hui COM). J'ai fait un rapprochement de concubin (le pacs n'existe pas en Polynésie) et il semblerait que je ne bénéficie de rien concernant les dispositifs d'aide (LOGEMENT, CHOMAGE, RSA etc...). Actuellement salarié démissionnaire (de Polynésie), je ne peux pas non plus bénéficier du TRANSITION-PRO pour une reconversion pro. Du coup, si je souhaite démissionner, je dois trouver tout de suite un travail ou une formation en CONTRAT PRO afin d'être bénéficiaire d'une quelconque protection sociale. Comment puis-je être aidé ? Quelles sont vos conseils !? Sachant qu'il ne me reste plus que 30jrs de congés payés à utiliser avant d'être dans l'obligation de rentrer dans mon île sinon, mon employeur considèrera mon non retour au boulot pour un abondant de poste. Merci de votre aide ! Pour information, mon employeur a refusé, le "départ volontaire", la "rupture conventionnelle" ainsi qu'une "mis en dispo d'un an".

Pofatu

  • 1 question posée
  • 0 réponse publiée
  • 0 meilleure réponse

    Les meilleures réponses sont les réponses certifiées par un expert ameli ou approuvées par l'auteur de la question.

Voir le profil

Réponse certifiée par un expert ameli

Un expert ameli a validé la réponse ci-dessous.

Mathilde

  • 1741 réponses publiées

Voir le profil

Bonjour Pofatu,

Pour faire le point sur votre situation, vous pouvez bénéficier d'un rendez-vous personnalisé dans un accueil de votre caisse primaire d'assurance maladie (CPAM) de votre lieu de séjour en France.

Vous pouvez prendre ce rendez-vous en contactant un conseiller par téléphone au 36 46.

Vous pouvez également consulter ce topic de notre forum "Réouverture de droit cpam après 10 ans en Polynésie"

Je vous souhaite une bonne journée.

Ce post vous a-t-il été utile ?

aucun utilisateur n’a répondu à la question pour l’instant