Rechercher dans le forum

Cette question a été résolue

Que se passe t il après 2 ans d arrêts de travail pour dépression sévère ?

Bonjour, je suis en arrêt de travail depuis 2 ans à présent pour une dépression sévère avec troubles de l anxiété.
Je suis bien entendu suivi par un psychiatre et prends un traitement lourd pour tenter d apaiser mes pathologies.
J ai été contrôlé il y a un peu plus d un an par un médecin conseil qui m a reconnu l ALD.
Depuis je suis toujours en arrêt maladie. Mon psychiatre a reçu un courrier (au 2 ans de mon arrêt) de la part de ce même médecin conseilde la cpam afin de savoir où en était mon état et ce qui était envisageable : reprise du travail, mi temps ou invalidité.
Mon psychiatre lui a répondu que ma dépression était très sévère qu il était inenvisageable de reprendre une activité et que l invalidité était prématurée.
Mes questions sont lés suivantes :
1) Est ce que je vais conserver le même médecin conseil dans le cadre du suivi de mon dossier (car il a tous lés éléments à sa connaissance) ?
2) je sais qu au bout des 3 ans d arrêts les IJ s interrompent. Si mon état de santé ne s est pas améliorer est ce à mon médecin de demander une reconnaissance d invalidité ? Ou est ce le médecin conseil qui me convoque avant le therme des 3 ans ?
3) le médecin conseil peut il prononcer une invalidité avant l échéance des 3 ans ?

4) peut on ne pas avoir d invalidité à l échéance des 3 ans d arrêts.

Merci pour vôtre aide précieuse car il est compliqué pour moi avec cette maladie de bien suivre lés éléments et de lés comprendre.
Bien à vous

Bipbip

  • 5 questions posées
  • 7 réponses publiées
  • 0 meilleure réponse

    Les meilleures réponses sont les réponses certifiées par un expert ameli ou approuvées par l'auteur de la question.

Voir le profil

Réponse certifiée par un expert ameli

Un expert ameli a validé la réponse ci-dessous.

Bonjour Bipbip,

Le service médical de votre caisse primaire d'assurance maladie (CPAM) dispose de vos informations.

Si vous deviez épuiser vos droits aux indemnités journalières, vous pourriez ensuite prétendre à une pension d'invalidité (sous réserve de répondre aux conditions d'attribution).

Je vous conseille de consulter la réponse de notre experte ameli, Lorraine, dans ce topic intitulé "pension invalidité".

Lorsqu'un arrêt de travail est en cours, l'initiative de la demande de pension d'invalidité relève de la seule compétence de la CPAM et du service médical.

De plus amples informations sont disponibles sur ameli.fr, rubrique : "Pension d’invalidité : démarches et prise en charge".

Bonne journée

Ce post vous a-t-il été utile ?

100% des internautes ont trouvé cette réponse utile

Autres réponses

Bipbip

  • 5 questions posées
  • 7 réponses publiées
  • 0 meilleure réponse

    Les meilleures réponses sont les réponses certifiées par un expert ameli ou approuvées par l'auteur de la question.

Voir le profil

Bonjour,

Merci pour votre réponse.
Je ne suis pas encore à l échéance des 3 ans d arrêts de travail lié à mon ALD mais pensez vous que compte tenu que mon psychiatre a échangé par courrier sur mon état de santé il sera nécessaire (si mon état ne s améliore pas) que ça soit lui qui fasse la demande d invalidité directement à ce même médecin conseil peu avant la fin des 3 ans ? Ou c’est à moi d attendre de ne plus être indemnisé pour le faire ?
Merci pour vôtre aide précieuse.

Bien à vous

Bonjour Bipbip,

Comme Sophie l'indique, si votre arrêt de travail est toujours en cours, la caisse primaire d'assurance maladie (CPAM) et le service médical uniquement peuvent être à l'initiative de la demande de pension d’invalidité. 

Je vous souhaite une bonne journée.