l'Assurance Maladie

Rechercher dans le forum

Cette question a été résolue

certificat isolement et demandeur d'emploi

Bonjour, mes 2 fils et moi même faisons partis des personnes vulnérables face au covid. Je bénéficie d'un certificat d'isolement et je suis en autorisation spéciale d’absence (fonction publique territoriale) Un de mes fils a lui aussi un certificat d'isolement et il en télétravail à mi- temps.
Mon second fils est une personne vulnérable même pathologie , lui est à la recherche d'un emploi (situation plus que difficile actuellement)
doit il demander un certificat d'isolement à notre médecin ?
car il ne peut pas travailler dans le contexte actuel(il poursuit ses envois de candidatures). Il ne perçoit plus aucune indemnité de la part de pole emploi.
Doit il se mettre en maladie par précaution ( pas souffrant) ou le certificat d'isolement lui permettra t il de bénéficier d’indemnités ?
Merci par avance pour vos réponses

moby

  • 1 question posée
  • 2 réponses publiées
  • 0 meilleure réponse

    Les meilleures réponses sont les réponses certifiées par un expert ameli ou approuvées par l'auteur de la question.

Voir le profil

Réponse certifiée par un expert ameli

Un expert ameli a validé la réponse ci-dessous.

Bonjour moby,

Le topic suivant devrait vous aider : Coronavirus : personne à risque et arrêt de travail en ligne.

Il se peut que votre situation ne soit pas évoquée dans le topic en question. Aussi, n'hésitez pas à consulter régulièrement ce lien ainsi que la page d'accueil de notre forum. Au vu de la situation actuelle, les informations contenues dans ce topic sont amenées à évoluer. Nous mettons tout en œuvre pour effectuer des mises à jour quand cela est nécessaire.

Je vous invite à consulter le topic suivant, il devrait vous répondre : "Jusqu'à quand le certificat d'isolement est-il valable ?"

Pour tout élément complémentaire, vous pouvez consulter cette page de notre site ameli.fr : Coronavirus Covid-19 : informations.

Je vous souhaite une bonne journée.

Ce post vous a-t-il été utile ?

0% des internautes ont trouvé cette réponse utile

Autres réponses

moby

  • 1 question posée
  • 2 réponses publiées
  • 0 meilleure réponse

    Les meilleures réponses sont les réponses certifiées par un expert ameli ou approuvées par l'auteur de la question.

Voir le profil

Merci mais cela ne répond pas du tout à la question posée.

nataly

  • 7 questions posées
  • 66 réponses publiées
  • 2 meilleures réponses

    Les meilleures réponses sont les réponses certifiées par un expert ameli ou approuvées par l'auteur de la question.

Voir le profil

Il n y a plus d arrêt maladie pour cette raison. C'est du chômage partiel.
Vu qu'il ne travaille pas , il ne peut pas en bénéficier...
Vu votre question c'est juste pour toucher des indemnités alors qu'il n'est plus indemnisé par pole emploi
c'est un peu retord non?

moby

  • 1 question posée
  • 2 réponses publiées
  • 0 meilleure réponse

    Les meilleures réponses sont les réponses certifiées par un expert ameli ou approuvées par l'auteur de la question.

Voir le profil

je ne pense pas que de mettre sa vie en danger soit un luxe .Comment font les personnes sans revenu qui sont à risques ?
Plus de 4 millions de chômeurs en france .Alors oui je préfère prendre le maximum de précautions pour ma santé.
Combien de personnes sont dans ma situation actuellement en france surement des milliers.
Sans revenu , sans emploi ......
le jugement est facile

alan

  • 6 questions posées
  • 47 réponses publiées
  • 0 meilleure réponse

    Les meilleures réponses sont les réponses certifiées par un expert ameli ou approuvées par l'auteur de la question.

Voir le profil

bonjour

"Combien de personnes sont dans ma situation actuellement en france surement des milliers.
Sans revenu , sans emploi ......"

Il ne faut pas tout mélanger non plus. Le chômage partiel est pour les personnes vulnérables qui ne peuvent pas travailler. Si vous n'avez pas de travail c'est bien normal que vous n'y ayez pas droit.

nataly

  • 7 questions posées
  • 66 réponses publiées
  • 2 meilleures réponses

    Les meilleures réponses sont les réponses certifiées par un expert ameli ou approuvées par l'auteur de la question.

Voir le profil

"je ne pense pas que de mettre sa vie en danger soit un luxe .Comment font les personnes sans revenu qui sont à risques ?
"

comme on vous a déjà répondu...
il y a le rsa et surement d'autres aides qui peuvent vous être attribué..

Par contre le chômage partiel c'est pour les gens qui travaillent.. et qui ne le peuvent pas à cause du covid..

Comment voulez vous être au chômage partiel si vous ne travaillez pas?
Pour l’arrêt maladie..c'est au médecin de décider .. mais pas précaution..seulement s'il est malade.

nataly

  • 7 questions posées
  • 66 réponses publiées
  • 2 meilleures réponses

    Les meilleures réponses sont les réponses certifiées par un expert ameli ou approuvées par l'auteur de la question.

Voir le profil

Sont regardés comme vulnérables au sens du I de l'article 20 de la loi du 25 avril 2020 susvisée les patients répondant à l'un des critères suivants et pour lesquels un médecin estime qu'ils présentent un risque de développer une forme grave d'infection au virus SARS-CoV-2 les plaçant dans l'impossibilité de continuer à travailler :
1° Etre atteint de cancer évolutif sous traitement (hors hormonothérapie) ;
2° Etre atteint d'une immunodépression congénitale ou acquise :

  • médicamenteuse : chimiothérapie anticancéreuse, traitement immunosuppresseur, biothérapie et/ou corticothérapie à dose immunosuppressive ;
  • infection à VIH non contrôlée ou avec des CD4 < 200/mm3 ;
  • consécutive à une greffe d'organe solide ou de cellules souches hématopoïétiques ;
  • liée à une hémopathie maligne en cours de traitement ;

3° Etre âgé de 65 ans ou plus et avoir un diabète associé à une obésité ou des complications micro ou macrovasculaires ;
4° Etre dialysé ou présenter une insuffisance rénale chronique sévère.

en faites vous toujours parti.

sinon au boulot!

Lulu

  • 0 question posée
  • 2 réponses publiées
  • 0 meilleure réponse

    Les meilleures réponses sont les réponses certifiées par un expert ameli ou approuvées par l'auteur de la question.

Voir le profil

Bonjour Moby. Histoire d'éclaircir la situation pour vous et d'autres, percevoir des Indemnités Journalières au titre d'un arrêt maladie ce n'est pas interdit pour les demandeurs d'emploi. Donc votre question est tout à fait légitime.

Ensuite le calcul de ces IJ sont soumises à un certain nombre de conditions (durée du dernier contrat de travail, nombre d'heures mensuelles, cotisations URSAFF, etc.) dont je ne peux pas vous communiquer l'ensemble des éléments parce que ça relève du Code de la Sécurité sociale, et ce serait un peu long pour ici. De plus, je ne saurais trop conseiller à chaque demandeur d'emploi de bien s'interroger en ces termes : est-il disponible immédiatement pour un travail ? Si non en raison de problèmes de santé, l'arrêt maladie (et non de travail) est non seulement conseillé, mais recommandé, le temps bien sûr de rétablir des conditions de bonne santé suffisantes pour travailler ou chercher un travail de manière active. Trop souvent des personnes demandeuses d'emploi renoncent à en parler à leur médecin alors que le médecin est là pour leur permettre de se soigner. Si deux jours de repos sont suffisant pour un coup de fatigue, inutile de solliciter l'avis de son médecin, mais une grippe qui vous cloue au lit pendant 8 jours ? Il est bien évidant qu'alors "vous n'êtes plus en état de rechercher du travail" et ne pas vous mettre en arrêt maladie fausse votre situation.

Concernant l'arrêt dit COVID, il y a désormais 3 conditions. Aucune n'exclue les demandeurs d'emploi (manquerait plus que ça ce serait de la discrimination sur des critères illicites). Il faut donc voir si vous remplissez la condition de pathologie + un travail impossible à exercer en télétravail (exemple vous recherchez un poste de vendeur, ou de dessinateur industriel) ET ce travail ne peut s'exercer dans des conditions vous protégeant de contaminations possibles (pas de bureau seul, pas de local isolé, contacts permanent avec le public sans pouvoir contrôler les distances, etc.).

Le problème c'est tout de même que le temps de poser votre ARRET MALADIE PREVENTION COVID TRAVAIL IMPOSSIBLE AVEC LES PROTECTIONS ACTUELLES, il peut s'écouler plus de 8 semaines, car en ce moment les services sont débordés. Et vous allez peut être recevoir une information comme quoi vous n'avez pas droit aux IJ. Pendant ce temps, Pôle emploi a laissé la possibilité à chaque conseiller de décider unilatéralement s'il vous radie au bout de 15 jours d'arrêt ou pas.
Donc vous avez tout à fait le droit de voir avec votre médecin si vous risquez un risque de développer un COVID grave, de vous faire placer par ces soins en arrêt maladie.

Bon courage et continuez de prendre de soin de vous, ça permettra aussi de protéger plus de monde.