l'Assurance Maladie

Rechercher dans le forum

Question en attente de réponse

La dernière mise à jour des informations contenues dans la réponse à cette question a plus de 5 mois.

Refus prolongation mi temps thérapeutique et ALD

Bonjour,
Je suis en arrêt pour une ALD depuis le 22/01/19 pour une chirurgie lourde et en reprise à temps partiel thérapeutique depuis le 28/02/19.
Mon médecin traitant vient de demander une prolongation du 31/01 au 01/05 car mon état de santé ne permet pas encore une reprise à temps plein. A noter que mon affection longue durée s'est compliquée, de par la première chirurgie qui s'est trouvée non exhaustive, je suis alors dans l'attente d'une nouvelle chirurgie. Mais mon état de santé ne la permet pas dans l'immédiat, car je suis trop faible.

Lors de ma visite auprès du médecin conseil, il m'a informé du refus de la prolongation de celui-ci sous le motif que mon mi-temps thérapeutique était trop long et qu'il devait simplement permettre une reprise à temps complet et ne devait pas s'éterniser. Cependant, médicalement il n'a rien trouvé à redire, ne connaissant pas très bien ma maladie. A noter, qu'il a bien constaté que j'étais faible lors de notre rdv avec une tension basse.
Il m'a fait comprendre que si je ne fournissais pas un papier du chirurgien expliquant mon cas et donnant de la visibilité sur la prochaine opération, je n'aurais plus le droit aux IJ à compter du 18/02/2020 (date à laquelle je revois le chirurgien), sans alternative.

Contrairement à ce que m'a dit le médecin conseil, j'ai vu que dans le cadre d'une ALD je pouvais prétendre à 3 ans d'IJ en temps partiel thérapeutique. Est-ce bien le cas ? Puis-je appuyer mon recours avec cet argument?Merci

Joséphine

  • 1 question posée
  • 0 réponse publiée
  • 0 meilleure réponse

    Les meilleures réponses sont les réponses certifiées par un expert ameli ou approuvées par l'auteur de la question.

Voir le profil

Réponses

Bonjour Joséphine,

Je vous invite à prendre connaissance de ce topic sur la durée du temps partiel thérapeutique.

Cependant, outre le fait de remplir les conditions d'ouverture de droits aux indemnités en temps partiel thérapeutique, tout arrêt doit être médicalement justifié. Si tel n'est pas le cas, aucune indemnisation ne peut être mise en place par votre caisse primaire.

Si le médecin conseil estime que votre temps partiel thérapeutique n'est plus médicalement justifié, vous aurez possibilité de contester cette décision en demandant une expertise médicale.

Les relevés d'indemnités journalières sont à conserver à vie au même titre que les bulletins de salaire : pensez à les sauvegarder depuis la rubrique "Mes démarches en 2 clics" de votre compte ameli.

Je vous souhaite une bonne journée.