Rechercher dans le forum

Cette question a été résolue

Retour de Suisse en France

Bonjour,
Nous sommes expatriés depuis près de 5 ans en Suisse; Mon mari, suite à une opération, a fait un AVC et a déclenché de l'épilepsie. Il est donc en cours de rééducation et de traitement. Pour revenir auprès de nos familles, nous envisageons un retour en France après l'été 2024. Pourriez vous me dire comment se passe les démarches au niveau de la prise en charge médicale (en terme de cout et d'accompagnement) ainsi que du suivi de son dossier car il y aura sûrement un impact sur sa capacité à travailler. J'ai lu notamment qu'il faut 3 mois sur le sol français pour avoir "droit" à nouveau à la sécurité sociale? mais dans notre cas ce serait très délicat... merci pour vos informations ou contacts qui pourraient m'aider à y voir plus clair.

Woody

  • 1 question posée
  • 0 réponse publiée
  • 0 meilleure réponse

    Les meilleures réponses sont les réponses certifiées par un expert ameli ou approuvées par l'auteur de la question.

Voir le profil

Réponse certifiée par un expert ameli

Un expert ameli a validé la réponse ci-dessous.

Mél

  • 3207 réponses publiées

J'ai fait le choix de "cultiver mon jardin", dommage que je n'ai pas la main verte.

Voir le profil

Bonjour Woody,

Si vous pouvez obtenir un formulaire S1 de la Suisse, vous pourrez dès votre retour en France faire demande de l'ouverture de vos droits sans délai de carence. Vos droits resteront ouverts en Suisse et vous bénéficierez d'un report de vos droits en France.

Vous trouverez les démarches à réaliser en consultant ce topic sur le retour en France.

Si vous ne pouviez pas fournir de formulaire S1, il conviendrait d'obtenir un E104, qui vous exonérera également du délai de carence.

Si vous ne pouviez obtenir de formulaire, la condition des trois mois de résidence s’applique aussi pour les Français partis résider hors de France. Une seule exception, le rattachement sur critère de résidence sans délai du ressortissant françaisne
disposant d’aucune couverture sociale à son retour de l’étranger, après examen circonstancié de sa situation (urgence médicale, traitements lourds, enfants à charge…), et sous réserve d’attester sur l’honneur de son intention de résider en France au moins 3 mois.

Bonne journée.


Ce post vous a-t-il été utile ?

aucun utilisateur n’a répondu à la question pour l’instant