Rechercher dans le forum

Cette question a été résolue

La dernière mise à jour des informations contenues dans la réponse à cette question a plus de 5 mois.

Arrêt de travail après congé maternité

Bonjour,

J’ai été victime de deux accidents de la route consécutifs en janvier puis février 2023. Je venais de d’apprendre ma grossesse et j’ai commencé un nouvel emploi quelques jours avant mon second accident.
Suite à cet accident, et étant encore en période d’essai mon dernier employeur a décider de rompre la période d’essai lorsqu’il a appris que je devait être arrêtée.

J’ai donc été en arrêt maladie de février à août. Mon congé maternité à quand à lui débuté en août et se termine en décembre. Pour le calcul des IJSS, et étant sans emploi la CPAM m’a demandé fournir les 12 deniers bulletins de salaire qui précédaient mon arrêt de travail initial.

Je dois prochainement consulter un neurochirurgien pour faire le point sur mes séquelles et faire les examens (type scanner), que je n’ai pas pu faire durant ma grossesse.

Ma question est: si mon neurochirurgien estime que je ne suis pas apte à reprendre le travail, pourrais-je toujours être indemnisée par la CPAM étant donné que que je n’ai plus «cotisé» depuis février 2023 ?… Si oui, sur quelles salaires la CPAM pourra se baser, vu que je n’ai plus d’employeur ?

cece

  • 4 questions posées
  • 2 réponses publiées
  • 0 meilleure réponse

    Les meilleures réponses sont les réponses certifiées par un expert ameli ou approuvées par l'auteur de la question.

Voir le profil

Réponse certifiée par un expert ameli

Un expert ameli a validé la réponse ci-dessous.

Betty

  • 1821 réponses publiées

Passionnée des sports sensationnels qu’offrent la mer et la montagne, je suis auss...

Voir le profil

Bonjour cece,

Le fait d'être sans emploi ne vous pénalisera pas pour l'indemnisation de votre arrêt maladie. Toutefois, la durée d'indemnisation est limitée. Pour en savoir plus, je vous suggère de lire ce topic relatif à la durée d'indemnisation.

Lors d'un accident de travail/trajet, il n'y a pas de limitation tant que votre arrêt de travail est justifié par l'accident et qu'il n'y a pas de guérison complète ou de consolidation.

De même que les indemnités perçues au titre du congé maternité ne rentrent pas dans le décompte de la durée maximale d'indemnisation d'un arrêt de travail en maladie.

Concernant l'indemnisation, votre caisse primaire d'assurance maladie (CPAM) prendra à nouveau en compte vos salaires avant la cessation de votre activité.

Je vous souhaite une bonne journée.

Ce post vous a-t-il été utile ?

aucun utilisateur n’a répondu à la question pour l’instant

Autres réponses

Elryn

  • 2 questions posées
  • 20667 réponses publiées
  • 1735 meilleures réponses

    Les meilleures réponses sont les réponses certifiées par un expert ameli ou approuvées par l'auteur de la question.

Voir le profil

Les IJ ne poseront pas de souci dans la limite des 360 IJ/3 ans hors ALD

Pour les salaires ce sera les mêmes que votre arrêt de début d’annee

cece

  • 4 questions posées
  • 2 réponses publiées
  • 0 meilleure réponse

    Les meilleures réponses sont les réponses certifiées par un expert ameli ou approuvées par l'auteur de la question.

Voir le profil

Bonjour

Les 360 IJ/3 ans, comprennent-t-ils également le congé maternité ? Ou il s’agit uniquement de 360 jours d’arrêt maladie ?

Merci pour votre retour

Elryn

  • 2 questions posées
  • 20667 réponses publiées
  • 1735 meilleures réponses

    Les meilleures réponses sont les réponses certifiées par un expert ameli ou approuvées par l'auteur de la question.

Voir le profil

Non les IJ maternité ne comptent pas