Rechercher dans le forum

Cette question a été résolue

La dernière mise à jour des informations contenues dans la réponse à cette question a plus de 5 mois.

Maladie et invalidité

[Nous protégeons votre vie privée : cette publication a été modifiée afin qu'elle ne contienne plus de données personnelles]

Ma compagne est en invalidité 2 depuis 4 ans. Elle a aussi la RQTH.


Son employeur faisait précédemment des bulletins de salaire à 0€, et portant la mention "Inaptitude non pro". Il a en début d'année changé la nomenclature par "Maladie", ce qui a provoqué un signalement initial à la CPAM et beaucoup de questions car ma compagne avait eu l'information orale (CARSAT, prévoyance, médecin conseil) que ce statut "Maladie" ne serait pas correct.


A noter que ma compagne a bien les arrêts maladies, mais redoute de les partager car le Médecin Conseil ayant demandé l'invalidité 2 lui avait dit qu'elle n'aurait plus d'arrêts maladie à transmettre.


Quelqu'un aurait-il une réponse précise et éventuellement sourcée sur la bonne marche à suivre ?


Si la "Maladie" est un libellé acceptable sur les BS, une attestation de l'employeur (affirmant que les bulletins précédents sont erronées) sera t'elle nécessaire et suffisante pour que ma compagne fasse valoir ses droits dans le futur ?

FrdT

  • 1 question posée
  • 0 réponse publiée
  • 0 meilleure réponse

    Les meilleures réponses sont les réponses certifiées par un expert ameli ou approuvées par l'auteur de la question.

Voir le profil

Réponse certifiée par un expert ameli

Un expert ameli a validé la réponse ci-dessous.

Bonjour FrdT,

Lorsque la pension d’invalidité est attribuée, elle se substitue aux indemnités journalières.

Cependant, l'attribution d'une pension d'invalidité est synonyme de reconnaissance d'un "handicap" et ne fait pas obstacle à la reprise d'une activité salariée ou non salariée.

Pour plus d'informations, je vous recommande la lecture de ce topic relatif au cumul de la pension d’invalidité et d'une activité salariée ainsi que la réponse dédiée à l'arrêt de travail après un passage en invalidité.

Enfin, j'invite votre compagne à contacter sa caisse primaire d'assurance maladie (CPAM) afin de faire un point complet sur sa situation.

Elle peut également prendre un rendez-vous téléphonique ou en agence directement depuis la page d'accueil de son compte ameli dans la rubrique "Mon agenda" puis "Prendre un rendez-vous".

Si elle n'a pas de compte ameli, elle peut alors prendre rendez vous par téléphone au 36 46.

Je vous souhaite une très bonne journée.

Ce post vous a-t-il été utile ?

0% des internautes ont trouvé cette réponse utile

Autres réponses

Elryn

  • 2 questions posées
  • 20280 réponses publiées
  • 1704 meilleures réponses

    Les meilleures réponses sont les réponses certifiées par un expert ameli ou approuvées par l'auteur de la question.

Voir le profil

L’invalidité n’est pas un justificatif d’absence.
Si elle ne reprenait pas le travail même partiellement ou qu’elle n’est pas licencié elle devait bien fournir des arrêts maladie à l’employeur pour son absence.
Elle est donc bien absente pour maladie.

Mais en effet les arrêts ne sont pas à transmettre à la cpam car ils ne seront pas indemnisés.

Le logiciel de paye a dû générer une attestation de salaire inutile à la cpam du fait de l’absence maladie qui est bien correct en tant que motif