Rechercher dans le forum

Cette question a été résolue

La dernière mise à jour des informations contenues dans la réponse à cette question a plus de 5 mois.

Subrogation IJSS à mon employeur, le montant imposable des IJSS ajouté à tort sur la ligne AJ de déclaration d'impôts ?

Bonjour,
J'ai été en arrêt maladie en juillet 2022, mes Indemnités Journalières ont été versées à mon employeur par subrogation.
Sur ma déclaration d'impôt de 2022, à la ligne "Traitement et salaires connus" (1AJ) je retrouve le montant imposable des IJSS ajouté au
"Net imposable", déclaré par l'employeur

Est-ce que cet ajout n'a pas été effectué à tort et de ce fait ne convient-il pas de le supprimer de la déclaration des revenus ? (car déjà comptabilisé dans la fiche de paie de juillet dernier, sur laquelle ont peut constater que les IJSS subrogées ont été comptabilisées dans l’assiette du Prélèvement AS)

Merci de m'éclairer à ce sujet

stanpascale

  • 1 question posée
  • 0 réponse publiée
  • 0 meilleure réponse

    Les meilleures réponses sont les réponses certifiées par un expert ameli ou approuvées par l'auteur de la question.

Voir le profil

Réponse certifiée par un expert ameli

Un expert ameli a validé la réponse ci-dessous.

Bonjour stanpascale,

Je vous invite à contacter votre employeur afin de lui faire part de votre situation.

Un contributeur sur le forum a également rencontré la même problématique, une réponse lui a été apporté sur ce topic intitulé "Montant déclaré par la CPAM pour notre déclaration d'impôts ?" que vous pouvez consulter si vous le souhaitez.

Je vous souhaite une bonne journée.

Ce post vous a-t-il été utile ?

100% des internautes ont trouvé cette réponse utile

Autres réponses

Elryn

  • 2 questions posées
  • 19568 réponses publiées
  • 1664 meilleures réponses

    Les meilleures réponses sont les réponses certifiées par un expert ameli ou approuvées par l'auteur de la question.

Voir le profil

C'est votre employeur qui aurait du déduire de sa part ce qu'il a percu de la CPAM: ce n'est pas son argent, mais bien celui de la CPAM