Rechercher dans le forum

Cette question a été résolue

Suite à des manquements de mon employeur pourquoi le médecin conseil m'influence à reclamer une inaptitude au travail ?

Bonsoir,
Je suis en arrêt maladie depuis 4 mois suite à un syndrome anxio dépressif dût à un harcèlement moral au travail devant témoins et avec preuves à l'appui.
Durant mon arrêt de travail, le médecin conseil m'a convoqué et m'a bien fait comprendre que je devait prendre rdv avec le médecin du travail et réclamer une inaptitude au poste, ceux avec quoi je ne suis absolument pas d'accord... J'etait apte avant de subir et d'être victime de ces événements dont je ne suis aucunement responsable... Mon employeur doit assumer la situation il était au courant des faits et n'a pas pris les décisions adéquates... La rupture conventionnelle semble plus adapté à ma situation... Ce n'est pas ma responsabilité si celui-ci est réticent à loctroyer...
Autant vous dire que cette convocation m'a plus ébranlé et fait du mal qu'autre chose... Je ne comprend pas la démarche du médecin ? Pourquoi me refaire subir une humiliation supplémentaire en allant quémander une inaptitude au poste à la médecine du travail... Je suis vraiment au fond du trou moralement et complètement perdu... Si certains d'entres vous peuvent m'éclairer ou m'aider je vous en serait reconnaissant.
Merci

Batman

  • 1 question posée
  • 1 réponse publiée
  • 0 meilleure réponse

    Les meilleures réponses sont les réponses certifiées par un expert ameli ou approuvées par l'auteur de la question.

Voir le profil

Réponse approuvée par Batman

L'internaute à l'origine de la question a trouvé utile la réponse ci-dessous.

docbedel

  • 0 question posée
  • 42 réponses publiées
  • 3 meilleures réponses

    Les meilleures réponses sont les réponses certifiées par un expert ameli ou approuvées par l'auteur de la question.

Voir le profil

Réponse d'un Médecin du Travail.

Dans votre Post vous évoquez une démarche de rupture conventionnelle (refusée par l'employeur) et vous refusez l'idée d'une inaptitude médicale par le médecin du travail. Les 2 démarches aboutissent au même résultat tant pécunier, que pour le droit au chômage.
J’adhère à votre indignation sur la passivité de votre employeur.
Vous évoquez un harcèlement moral. Pourquoi n'entamez vous pas une démarche de reconnaissance auprès de la justice (Prud'hommes ou même plainte au pénal) ? Surtout si vous disposez de preuves . Ne serait-ce pas la démarche la plus appropriée et la plus juste pour vous. Cela ferait reconnaitre la responsabilité de votre employeur.
Vous pouvez éventuellement déclarer les conséquences psychologiques du harcèlement, en Maladie professionnelle.

Ce post vous a-t-il été utile ?

100% des internautes ont trouvé cette réponse utile

Autres réponses

Batman

  • 1 question posée
  • 1 réponse publiée
  • 0 meilleure réponse

    Les meilleures réponses sont les réponses certifiées par un expert ameli ou approuvées par l'auteur de la question.

Voir le profil

Bonjour Docbedel et merci pour votre retour.
La démarche de reconnaissance auprès de la justice est en cours j'ai était dans l'obligation de faire appel à un avocat spécialisé en droit du travail car c'est pas mon domaine...
La demande de reconnaissance en maladie professionnelle a était envoyé par mon psychiatre mais lors de mon entretien avec le médecin conseil celui-ci m'a informé qu'il y avait peu de chance que ça aboutisse, il n'a pas arrêté d'essayer de m'influence à reclamer l'inaptitude au poste a ma médecine du travail... Excusez moi mais même si la finalité est la même je ne suis absolument pas en accord avec la démarche, cela ne reflète pas la réalité, cela ne fait que nourrir mon imcomprehension et mal-être...

Bien à vous

docbedel

  • 0 question posée
  • 42 réponses publiées
  • 3 meilleures réponses

    Les meilleures réponses sont les réponses certifiées par un expert ameli ou approuvées par l'auteur de la question.

Voir le profil

de Doc.Bedel

S'il ya une inaptitude médicale de la part du médecin du travail elle pourra mentionner que c'est suite à la déclaration de Maladie professionnelle (Meme si elle n'est pas encore reconnue) . Dans ce cas les indemnités de licenciement devraient etre doublées.