Rechercher dans le forum

Cette question a été résolue

Prise en charge renouvellement prothèses mammaires suite à rupture avec prise en charge de l'opération initiale

Bonjour,
Il y a 20 ans, j'ai eu une prise en charge de la CPAM pour des implants mammaires en silicone.
J'ai été opérée pour hypoplasie mammaire sévère avec agénésie.
Après entente préalable et avoir consulté expert et psychiatre de la CPAM, mon opération a été prise en charge pour tout ce qui est hospitalisation, implants mammaires, anesthésie etc...
Aujourd'hui, 20 ans après, l'IRM de contrôle montre une rupture de la prothèse droite.
Mon médecin traitant ainsi que mon chirurgien chirurgien m'ont fait une entente préalable car tous d'eux préconisent le renouvellement des 2 prothèses en urgence pour éviter toute complication.
J'ai également en ma possession, des photos sur diapositive avant l'intervention en 2001.
C'est le même chirurgien qui va m'opérer sauf qu'il est dans les Pyrénées orientales et moi j'ai déménagé depuis sur Toulouse.
Ai-je toujours droit à la prise en charge des prothèses, hospitalisation etc ?
Mon dossier est-il toujours accessible dans la base de données de la CPAM 20 ans plus tard ? (compte rendu expert/psy/photos etc)
Hormis l'entente préalable et le compte rendu de l'IRM, que dois-je fournir d'autre au dossier svp
En vous remerciant pour votre retour
Cordialement

liloop31

  • 1 question posée
  • 0 réponse publiée
  • 0 meilleure réponse

    Les meilleures réponses sont les réponses certifiées par un expert ameli ou approuvées par l'auteur de la question.

Voir le profil

Réponse certifiée par un expert ameli

Un expert ameli a validé la réponse ci-dessous.

Bonjour liloop31,

Les actes de changement de prothèses mammaires nécessitent d'obtenir l'accord préalable de l'Assurance Maladie. Pour ce faire, votre médecin spécialiste doit effectuer cette demande auprès du service médical de l'Assurance Maladie et justifier de la nécessité de cet acte.

Pour plus d'informations, rendez-vous sur ameli.fr : Accord préalable : mode d'emploi.

Si besoin le médecin conseil pourra être amené à vous demander un complément d'informations ou éventuellement à vous recevoir en consultation.

Votre caisse primaire d'assurance maladie (CPAM) vous notifiera sa décision.

Bonne journée.

Ce post vous a-t-il été utile ?

100% des internautes ont trouvé cette réponse utile