Rechercher dans le forum

Cette question a été résolue

Prothèse de hanche suite infection nosocomiale

Bonjour.

J'ai 51 ans et j'ai contracté une infection nosocomiale à l'hôpital 1 mois après ma naissance. Ma hanche a été détruite et j'ai marché jusqu'à l'âge de 25 ans avec 7 cm en moins à droite. J'ai subi plusieurs opérations du tendon d'Achille et des jumeaux du genou. On m a posé une prothèse de hanche à l'âge de 25 ans et un allongement du tendon d'Achille et cette prothèse à du être remplacée à mes 44 ans et une autre opération de la hanche à 50 ans. Je souffre de dépression chronique et de phobie sociale, suite à des difficultés dans l'enfance et à l'âge adulte et je n'ai jamais pu conserver un emploi. Ma station debout est très pénible et je souffre de douleurs récurrentes. Je souhaiterais pouvoir obtenir une invalidité et j'ai une demande en cours à la MDA. Je précise que mon handicap provient d'une erreur médicale. Pouvez-vous m'indiquer la marche à suivre pour une invalidité.
Bien Cordialement.

Opalou28

  • 1 question posée
  • 0 réponse publiée
  • 0 meilleure réponse

    Les meilleures réponses sont les réponses certifiées par un expert ameli ou approuvées par l'auteur de la question.

Voir le profil

Réponse certifiée par un expert ameli

Un expert ameli a validé la réponse ci-dessous.

Bonjour Opalou28,

Nous avons répondu à une question similaire à la vôtre sur ce forum. Je vous invite à consulter notre réponse réalisé sur la demande de pension d'invalidité.

La pension d'invalidité a pour but de compenser partiellement la perte de salaire résultant de la réduction de la capacité de travail dans le cas d'un accident ou d'une maladie d'origine non professionnelle.

Vous pouvez percevoir une pension d'invalidité en remplissant les conditions suivantes :

- Vous n’avez pas atteint l’âge légal de départ à la retraite,

- Votre capacité de travail ou de revenus est réduite d'au moins 2/3,

- Vous êtes immatriculé depuis au moins 12 mois au moment de l'arrêt de votre travail suivi d'invalidité ou au moment de la constatation de votre invalidité par le médecin conseil de votre caisse d'assurance maladie.

- Vous avez effectué au cours des 12 mois qui précèdent votre arrêt de travail suivi d'invalidité ou constatation médicale de l'invalidité au moins 600 heures de travail salarié ou assimilé, ou vous avez cotisé sur un salaire au moins égal à 2 030 fois le Smic en vigueur (salaire minimum de croissance) horaire.

Vous devrez formuler une demande de pension d'invalidité en remplissant le formulaire "Demande de pension d'invalidité" (S 4150).

Adressez ce formulaire, accompagné des pièces justificatives à caisse primaire d'assurance maladie, qui vous adressera sa décision dans un délai de 2 mois.

Trois situations peuvent alors se présenter :

- Votre caisse d'assurance maladie vous informe de son accord. Elle vous adresse alors un titre de pension d'invalidité et une notification d'attribution qui précise la catégorie et le montant de votre pension.

- Votre caisse d'assurance maladie vous notifie son refus et vous indique les voies de recours.

- Vous ne recevez aucune réponse durant ce délai de 2 mois : considérez que votre caisse d'assurance maladie a rejeté votre demande, elle vous précisera par la suite quelles sont les voies de recours.

Vous retrouverez de plus amples informations sur la prise en charge en cas de handicap dans cette rubrique du site ameli.fr : "Adulte handicapé : modalités de votre prise en charge".

Bonne journée.

Ce post vous a-t-il été utile ?

aucun utilisateur n’a répondu à la question pour l’instant

Autres réponses

Elryn

  • 2 questions posées
  • 11302 réponses publiées
  • 1378 meilleures réponses

    Les meilleures réponses sont les réponses certifiées par un expert ameli ou approuvées par l'auteur de la question.

Voir le profil

Ça ne marche pas comme ça…

L’invalidité de la cpam c’est pour les personnes qui travaillent et qui ensuite à cause d’un souci de santé ne peuvent plus exercer leur activité normalement (réduction de 66% de leur capacité de gain).
Ce n’est pas une indemnisation du handicap ou un dédommagement d’erreur médicale. Pour cela c’est la MDPH ou même l’assurance de vos parents à l’époque!

Vous devriez prendre rdv avec une assistante sociale pour mieux voir vos besoins et les aides qui correspondent à votre situation (pour moi ça relève plus de la MPDH)