l'Assurance Maladie

Rechercher dans le forum

Cette question a été résolue

Chômage interrompue et congé maternité non indemnisé

Bonjour

J étais au chômage depuis le 31/07/2018 jusqu au 3/07/2019 avec un reliquat restant de 402 jours ..mon congé maternité a débuté le 4/07/2019 et j apprend qu après étude de mon dossier je ne pourrais être indemnisé par la cpam...sur la lettre il n y a pas de motif exact du refus ...sachant que j ai été en congé maternité le 7/04/2016 pour mon deuxième enfant puis en congé parental de 2 ans du 1/09/2016 au 30/04/2018, je devais reprendre le travail le 2/05/2018 mais n ayant pas de place en entreprise mon ex employeur m avait proposé un licenciement à l amiable...il me proposait de ne pas me présenter au travail .la procédure a durer 3 mois au lieu de 6 semaines comme il me l avait dit...du coup de Mai a Juillet 2018 je n ai rien perçu...
pensez vous que ce soit du fait de ces 3 périodes d absences que je ne peux pas bénéficier de mon congé maternité ? Avant de déposer mon dossier à la sécu j avais demander à la conseillère si je serais pénaliser à cause de ces 3 mois non travailler...et celle ci m a répondue que non et que je devais écrire une lettre expliquant ma situation pour ces 3 mois..ce que j ai fais...Je vais bientôt accoucher et je ne sais pas comment je vais faire pour subvenir aux besoin de la famille avec mon mari qui ne travail plus ,2enfants de bas âge et la dernière qui sera la dans quelques semaines....pouvez vous me conseiller sur ce que je pourrais faire ???
Je vais appeler la cpam déjà pour connaître le motif du refus et j appréhende la réponse.

Nabisha

  • 1 question posée
  • 1 réponse publiée
  • 0 meilleure réponse

    Les meilleures réponses sont les réponses certifiées par un expert ameli ou approuvées par l'auteur de la question.

Voir le profil

Réponse approuvée par Nabisha

L'internaute à l'origine de la question a trouvé utile la réponse ci-dessous.

Breizh Hell

  • 0 question posée
  • 386 réponses publiées
  • 45 meilleures réponses

    Les meilleures réponses sont les réponses certifiées par un expert ameli ou approuvées par l'auteur de la question.

Voir le profil

Bonjour,

Malheureusement pour vous il n'existe pas de solutions si le refus est confirmé. En effet, si vous ne remplissez pas le pré-requis d'ouverture de droits ( à savoir le nombre d'heure de travail avant l'arrêt ouy le congé mater) vous ne pourrez percevoir d'IJ.

Dans ce cas là, il faut contester auprès de la Commission de Recours Amiable de la Caisse de votre département (adresse et modalité sur le courrier de refus)

Cordialement

Ce post vous a-t-il été utile ?

100% des internautes ont trouvé cette réponse utile

Autres réponses

Nabisha

  • 1 question posée
  • 1 réponse publiée
  • 0 meilleure réponse

    Les meilleures réponses sont les réponses certifiées par un expert ameli ou approuvées par l'auteur de la question.

Voir le profil

J ai appeler la cpam qui m a dit que sur les bulletins de salaire l employeur avait indiquer absence non rémunérée et que c était pour cela que je ne pouvait pas y avoir droit...pourquoi la conseillère m à assurer que mes absences pour ces périodes ne poseraient pas de problème !!si j avais sue jamais je ne serais partie de Pôle Emploi...en écoutant les conseils des pro Je suis quand meme coincé...l employeur m a bien mit dans la m****...je suis déconcertée.je ne sais pas comment je vais m en sortir...

En tout cas merci de m avoir répondue

Breizh Hell

  • 0 question posée
  • 386 réponses publiées
  • 45 meilleures réponses

    Les meilleures réponses sont les réponses certifiées par un expert ameli ou approuvées par l'auteur de la question.

Voir le profil

Je vous invite à prendre contact avec le Service Social qui pourra peut être étudier des solutions.

Bon courage

Bonjour Nabisha,

Nous sommes navrés pour les difficultés que vous rencontrez. Dans votre situation, je vous conseille de prendre contact avec le service social de votre caisse primaire d'assurance maladie (CPAM).

Vous trouverez les modalités de contact du service social dans cet article du site ameli.fr : "Être accompagné(e) par le service social de l’Assurance Maladie".

Je vous souhaite bon courage.