l'Assurance Maladie

Cette question a été résolue

refus du psychiatre des urgences d'établir un certificat initial d'AT suite tentative suicide au travail

Suite à une tentative de suicide intervenue le 7/11/18 sur le lieu de travail, consécutive à une violente confrontation avec ma direction, j'ai été transféré aux urgences de Lariboisière par les pompiers. Je suis venu chercher mon compte rendu des urgences le 14/11, mais le psychiatre qui m'a examiné le 7/11, et qui m'avait mis en arrêt de travail du 7 au 11/11 inclus, a décliné ma demande d'établir un certificat initial d'accident du travail. Ses arguments : il n'y a pas eu d'hospitalisation, mais simple consultation aux urgences ; ce n'est pas du ressort d'un psychiatre, qui n'en établit jamais ; c'est du ressort de la Medecine du travail.
Le médecin du travail à joint le secretariat du service des urgences médico-psychiatriques de Lariboisière l'après-midi du 14/11 pour l'assurer du contraire, à savoir que l'établissement de ce certificat est du ressort du premier médecin en contact avec la victime.
Depuis, du fait des absences des uns et des autres, les deux médecins ne semblent pas avoir communiqué.
La cellule "risques professionnels" de la Sécurité sociale m'a réclamé ce certificat par courrier électronique du 12/11, en me donnant un délai d'un mois pour le lui communiquer, faute de quoi mon dossier serait classé.
Que dois-je faire si le psychiatre ne fournit pas ce certificat ?

Pseudo 47

Pseudo 47

Niveau
0
2 / 100
points
  • 1 question posée
  • 0 réponse publiée
  • 0 meilleure réponse

    Les meilleures réponses sont les réponses certifiées par un expert ameli ou approuvées par l'auteur de la question.

Voir le profil

Réponse certifiée par un expert ameli

Un expert ameli a validé la réponse ci-dessous.

Bonjour Pseaudo 47,

Nous comprenons les difficultés que vous rencontrez dans vos démarches.

Lors d'un accident du travail, la victime doit consulter rapidement un médecin. Celui-ci établit un certificat médical initial visant à constater les lésions survenues par le fait ou à l'occasion du travail que la victime soit hospitalisée ou non.

Si votre demande auprès du professionnel de santé que vous avez consulté le jour de l'accident n'aboutit pas, vous pouvez saisir le conciliateur de votre caisse primaire d'assurance maladie qui peut vous aider à trouver une solution.

Vous trouverez les modalités de saisine sur ameli.fr, dans la rubrique "Comment saisir le conciliateur ?".

Je vous souhaite bon courage dans vos démarches.

Ce post vous a-t-il été utile ?

Non (0)

Oui (0)

aucun utilisateur n’a répondu à la question pour l’instant