l'Assurance Maladie

Cette question a été résolue

Invalidité catégorie 1 et Arrêt de travail

Bonjour, mon invalidité catégorie 1 est reconnue depuis 2017, mais la baisse de salaire trop importante m'a contrainte à parlementer avec ma hiérarchie pour trouver un accord viable pour les 2 parties. Depuis 2018 j'ai donc repris un simili 100% par conséquent je dépasse le plafond de ressource fixé par la SECU, j'ai donc prévenu par l'intermédiaire d'AMELI ma reprise à un temps de travail presque complet.
dernièrement j'ai du passer par un arrêt de travail de 3 semaines. J'ai ensuite reçu un courrier du médecin conseil m'indiquant qu'il n'y aurait pas d'indemnité journalière de payée puisque l'affection en cause était la même que celle reconnue par l'invalidité. Mais je ne perçois rien de la SECU depuis plusieurs mois puisque mes revenus sont au delà du plafond. Pouvez-vous m'expliquer ? Mon employeur m'a (heureusement) versé normalement mon salaire pendant cet arrêt, mais si je dois le rembourser comment je peux vivre ?

Tik43

Tik43

Niveau
0
23 / 100
points
  • 1 question posée
  • 2 réponses publiées
  • 0 meilleure réponse

    Les meilleures réponses sont les réponses certifiées par un expert ameli ou approuvées par l'auteur de la question.

Voir le profil

Réponse certifiée par un expert ameli

Un expert ameli a validé la réponse ci-dessous.

Bonjour Tik43,

Une réponse à une question similaire est déjà disponible sur le forum.

Vous la retrouverez en consultant le topic concernant le cumul de la pension d'invalidité et des indemnités journalières.

Bonne journée.

Ce post vous a-t-il été utile ?

Non (0)

Oui (0)

aucun utilisateur n’a répondu à la question pour l’instant

Autres réponses

Breizh Hell
Breizh Hell

Breizh Hell

Niveau
4
5000 / 5000
points
  • 0 question posée
  • 367 réponses publiées
  • 70 meilleures réponses

    Les meilleures réponses sont les réponses certifiées par un expert ameli ou approuvées par l'auteur de la question.

Voir le profil

Bonjour Tik43,

En effet, vous ne pouvez pas bénéficier selon la réglementation d'un versement d'IJ pour une affection ayant entraînée une mise en invalidité.

Cela veux dire que si vous êtes en arrêt, vous n'ouvrez pas le droit aux IJ pour cette affection. Ce qui serait différent pour un arrêt d'une autre nature.

Si vous contestez cette décision, les modalités de recours sont indiqués sur le courrier de notification.

Cordialement

Tik43

Tik43

Niveau
0
23 / 100
points
  • 1 question posée
  • 2 réponses publiées
  • 0 meilleure réponse

    Les meilleures réponses sont les réponses certifiées par un expert ameli ou approuvées par l'auteur de la question.

Voir le profil

Bonjour Breizh Hell, je comprends la logique de la réponse mais dans ce cas en cas d'arrêt liè à cette pathologie je vis avec quoi ?

ONA

ONA

Niveau
4
5000 / 5000
points
  • 0 question posée
  • 729 réponses publiées
  • 203 meilleures réponses

    Les meilleures réponses sont les réponses certifiées par un expert ameli ou approuvées par l'auteur de la question.

Voir le profil

Bonsoir Tik43,

Effectivement, si vous votre arrêt maladie et en rapport avec l'invalidité, le refus du médecin conseil est justifié.
Vous ne percevez plus la pension parce que vous dépasser régulièrement votre STMC.

Votre employeur vous a fait un maintien de salaire en pensant que vous seriez indemnisé par la sécurité sociale.

Malheureusement, personnellement, je ne vois pas de solutions à vous proposer, à part vous conseiller de trouver une solution de remboursement en plusieurs fois avec votre employeur, si ce dernier souhaite récupérer le trop perçu.
Il y a des employeurs qui le font.

Bon courage Tik43.

ONA

Tik43

Tik43

Niveau
0
23 / 100
points
  • 1 question posée
  • 2 réponses publiées
  • 0 meilleure réponse

    Les meilleures réponses sont les réponses certifiées par un expert ameli ou approuvées par l'auteur de la question.

Voir le profil

Bonsoir Lorraine,
en fait après appel téléphonique auprès de la CPAM j'ai appris que mon état était considéré comme stabilisé. D'où le refus de versement des IJSS. J'ai donc préparé un courrier pour demander une expertise médicale afin de montrer que mon affection comme tous les rhumatismes n'est en rien stabilisable, l'évolution est peut-être lente (tant mieux pour moi ) mais après 24 ans d'atteinte articulaire la progression est toujours présente, il est vrai que j'adorerai que mon état soit stabilisé mais pas dans l'immédiat.
Merci pour vos réponses, bon courage à tous.