l'Assurance Maladie

Cette question a été résolue

Peut-on arrêter les indemnités journalières du jour au lendemain sans être prévenu ?

Bonjour, j'ai etais convoqué à une convocation avec un médecin conseil suite à une dépression sévère. Le médecin conseil ayant l'air dès le début à ne pas vouloir m'écouter a décidér que j'ai etais apte à reprendre mon travail (mais ne m'a pas tenu compte de cela sur le moment), me disant simplement que j'allais recevoir un courrier. Ayant déménagé entre temps en donnant bien-sûr ma nouvelle adresse au service de la sécurité sociale il ce passe un mois et je n'ai toujours rien reçu je décidé donc d'aller une conseillère qui m'informe que l'on m'a arrêtées indemnité journalière et me montrant un courrier que je n'ai jamais reçu me disant que mes indemnités s'arrêté et que je pouvais porter recours de cette même décision.

Peut-on arrêter les indemnités journalières alors que je ne n'est pas étais averti ? Est-ce que la sécurité sociale peu le repousser les paiements jusqu'à la date où j'ai appris la nouvelle ? Enfaite plus clairement est-ce que il y a un délai entre le rendez-vous au médecin conseil et l'arrêt de ces indemnités où cela peu vraiment s'arrêter à n'importe quel moments ensuite ?

Je suis aujourd'hui très faible physiquement et sans aucunes ressources dans mon état j'imagine encore les autres personnes dans un état plus aggravés à qui les médecins conseils ce foutent royalement de leurs santés.

Cordialement

Depression

Depression

Niveau
0
21 / 100
points
  • 2 questions posées
  • 2 réponses publiées
  • 0 meilleure réponse

    Les meilleures réponses sont les réponses certifiées par un expert ameli ou approuvées par l'auteur de la question.

Voir le profil

Réponse certifiée par un expert ameli

Un expert ameli a validé la réponse ci-dessous.

Bonjour Depression,

Le médecin conseil se prononce toujours sur la justification médicale d'un arrêt de travail. Il peut également convoquer l'assuré pour apprécier son état de santé.

Il peut donc notifier un retour au travail à tout moment, généralement après une convocation. Il vous avertit par courrier postal. Le fait de ne pas avoir réceptionné le courrier ne reporte pas la date de fin de droits aux indemnités journalières.

Si vous souhaitez contester la décision du médecin coneil, je vous invite à suivre la procédure indiquée sur ce lien.

Si cette situation vous génère des soucis financiers, vous pouvez faire appel au service social via la messagerie de votre compte ameli en sélectionnant "contacter le service social" en objet.

Bonne journée

Ce post vous a-t-il été utile ?

Non (1)

Oui (0)

0%

0% des internautes ont trouvé cette réponse utile

Autres réponses

Elryn

Elryn

Niveau
4
5000 / 5000
points
  • 1 question posée
  • 6629 réponses publiées
  • 1551 meilleures réponses

    Les meilleures réponses sont les réponses certifiées par un expert ameli ou approuvées par l'auteur de la question.

Voir le profil

Bonjour

non si la CPAM a envoyé le courrier et qu'il n'est pas revenu avec "n'habite pas à l'adresse indiquée" , on part donc du principe que vous avez été averti. Vous devez contestez la décision si vous n^'etes pas d'accord.

Cordialement

Depression

Depression

Niveau
0
21 / 100
points
  • 2 questions posées
  • 2 réponses publiées
  • 0 meilleure réponse

    Les meilleures réponses sont les réponses certifiées par un expert ameli ou approuvées par l'auteur de la question.

Voir le profil

Daccord, et en règle général y'a t'il un délai de préavis avant que la sécu arrête les indemnités journalières ? Combien de temps doivent-ils nous prévenir avant de les arrêter définitivement ?