l'Assurance Maladie

Cette question a été résolue

La dernière mise à jour des informations contenues dans la réponse à cette question a plus de 5 mois.

IJ pour 2 pathologies différentes

Bonjour, l'année 2017 j'ai été arrêté pour un problème de dos en décembre 2017 j'ai vu le médecin conseil ainsi qu'un expert qui pense que je peux reprendre le travail à compter du 27.12. donc je n'ai plus d'indemnites à compter de ce jour . Mais mon généraliste avait fait un arrêt jusqu'au 31/01/18.
Donc du 27.12.17 au 31.01.18 je n'ai rien perçu.
Entre temps le 12.01.18 j'ai une seconde pathologie qui s'est déclarée et on m'arrête. (Pathologie différente de la première donc mon médecin me fait un arrêt initial) Et depuis le 12/01/18 je ne perçois aucune indemnité pour ce second arrêt initial pour une pathologie différente .Est ce normal ?
J'ai contacté la sécurité sociale par mail et téléphone on me dit qu'on a " prévenu le service concerné" et la aujourd'hui j'ai un message de la sécurité sociale qui me dit que pour ma prolongation je n'ai le droit à rien ,mais ce n'est plus une prolongation !!!
Comment leur faire comprendre ?
Merci

Virginie

Virginie

Niveau
0
12 / 100
points
  • 1 question posée
  • 1 réponse publiée
  • 0 meilleure réponse

    Les meilleures réponses sont les réponses certifiées par un expert ameli ou approuvées par l'auteur de la question.

Voir le profil

Réponse certifiée par un expert ameli

Un expert ameli a validé la réponse ci-dessous.
Elryn

Elryn

Niveau
4
5000 / 5000
points
  • 1 question posée
  • 9875 réponses publiées
  • 1879 meilleures réponses

    Les meilleures réponses sont les réponses certifiées par un expert ameli ou approuvées par l'auteur de la question.

Voir le profil

En leur redisant que ce n’est pas pour la prolongation mais pour le 2ème arret qui chevauchait cette prolongation et qui était pour une autre pathologie

Commentaire de Catherine, expert ameli :

Merci Elryn pour votre contribution.

En effet, vous pouvez demander à votre CPAM (caisse primaire d'assurance maladie) via la messagerie de votre compte ameli, de réexaminer votre nouvel arrêt qui concerne une autre pathologie et qui se situe plus de 10 jours après le retour au travail notifié par le médecin conseil.

Je vous souhaite une bonne journée.

Ce post vous a-t-il été utile ?

Non (1)

Oui (0)

0%

0% des internautes ont trouvé cette réponse utile

Autres réponses

Virginie

Virginie

Niveau
0
12 / 100
points
  • 1 question posée
  • 1 réponse publiée
  • 0 meilleure réponse

    Les meilleures réponses sont les réponses certifiées par un expert ameli ou approuvées par l'auteur de la question.

Voir le profil

Merci pour votre réponse.
Je me suis déplacée en personne à la caisse de et j'ai téléphoné 2fois.
À chaque fois des interlocuteurs différents. Qui me demande de patienter et qui transmettent au service concerné.
La dernière personne que j'ai vu m'a dit qu'il fallait que mon dossier passe devant un conseil des médecins ? Je ne comprends pas pourquoi et elle n'a pas su m'expliquer pourquoi ?On m'a dit de patienter 15j de plus.
En attendant depuis le 12/01 je vis d'amour et d'eau fraîche. C'est inadmissible .
Que puis je faire ?
Vers qui me tourner ?
Merci

Elryn

Elryn

Niveau
4
5000 / 5000
points
  • 1 question posée
  • 9875 réponses publiées
  • 1879 meilleures réponses

    Les meilleures réponses sont les réponses certifiées par un expert ameli ou approuvées par l'auteur de la question.

Voir le profil

Le service medical doit statuer sur la justification de cet arrêt maladie vis à vis de cette deuxième pathologie.

Je ne sais pas si le conciliateur de la CPAM peut intervenir vu que le service médical est indépendant de la CPAM mais à part ça ou une assistante sociale je ne vois pas

Bonjour Virginie,

Je vous invite à faire part de votre situation au service social de votre caisse primaire d'assurance maladie (CPAM). Vous pouvez contacter celui-ci directement depuis la messagerie de votre compte ameli. À la rédaction de votre message, vous devrez sélectionner en objet "Contacter le service social".

Bonne journée à vous.