l'Assurance Maladie

Cette question a été résolue

Information sur IJ, Invalidité cat1, et stage de rééducation professionnelle RQTH

Actuellement en statut salariée RQTH en arrêt maladie, IJ depuis 26 mois,
Suite à la visite avec le médecin conseil récemment, je vais être classée en invalidité catégorie 1 au 01/04/2018 pendant la période de mon stage de rééducation professionnel, prévu du 26/02/2018 au 28/06/2018 (accordé par la MDPH ).

Comment cela se passe t il légalement par rapport à mon employeur étant donné que l'invalidité prendra effet au cours de ce stage, et que je devrais la déclarer ?

A la fin de ce stage, pourrais je continuer à bénéficier d'arrêts de travail suite à la non consolidation de mon AVC avec séquelles ?

Faut il que mon médecin traitant continue à me prescrire un arrêt maladie et jusqu'à quelle limite ?

Merci pour votre temps et vos réponses.

JCB

JCB

Niveau
0
22 / 100
points
  • 2 questions posées
  • 2 réponses publiées
  • 0 meilleure réponse

    Les meilleures réponses sont les réponses certifiées par un expert ameli ou approuvées par l'auteur de la question.

Voir le profil

Réponse certifiée par un expert ameli

Un expert ameli a validé la réponse ci-dessous.

Bonjour JCB,

Je vous informe que si les conditions d'ouverture de droits au versement des indemnités journalières sont remplies (150 heures de travail salarié sur les trois mois avant votre arrêt) et quelle que soit l'affection entraînant l'arrêt de travail, vous pouvez prétendre aux indemnités journalières tant que votre état n'est pas stabilisé.

S'il s'agit d'une affection pour laquelle vous avez bénéficié de 3 ans d'indemnités journalières (même motif médical que celui qui justifie votre passage en invalidité), une reprise de travail d'au moins un an est nécessaire pour le paiement de vos indemnités journalières.

Je vous souhaite une bonne continuation.

Ce post vous a-t-il été utile ?

Non (0)

Oui (0)

aucun utilisateur n’a répondu à la question pour l’instant

Autres réponses

Elryn

Elryn

Niveau
4
5000 / 5000
points
  • 1 question posée
  • 8470 réponses publiées
  • 1752 meilleures réponses

    Les meilleures réponses sont les réponses certifiées par un expert ameli ou approuvées par l'auteur de la question.

Voir le profil

Dès lors que le médecin conseil vous considère stabilisée et vous octroie l’invalidite, vous ne percevrez plus d’IJ pour cette maladie.
Si vous ne pouvez pas reprendre le travail ou que vous devez justifier de votre absence à votre entreprise pour raisons médicales votre médecin doit continuer à vous prescrire des arrêts. Ils ne seront juste pas indemnisés car couverts par votre invalidité.
En général en invalidité vous renégociez votre contrat avec votre employeur pour avoir un poste à temps partiel.

JCB

JCB

Niveau
0
22 / 100
points
  • 2 questions posées
  • 2 réponses publiées
  • 0 meilleure réponse

    Les meilleures réponses sont les réponses certifiées par un expert ameli ou approuvées par l'auteur de la question.

Voir le profil

Êtes vous sure de votre réponse ? car j'ai vu dans un poste de Valentin la réponse suivante :

"
L'assuré peut, en effet, cumuler sa pension d'invalidité et le versement des indemnités journalières en maladie jusqu'à stabilisation de son état de santé ou pendant un maximum de 3 ans.

3 conditions sont requises :

  • remplir les conditions d'ouverture de droits aux indemnités journalières,
  • l'état de santé de l'assuré ne doit pas être considéré comme "stabilisé" pour l'affection concernée,
  • il faut, également, justifier d'au moins 1 an de reprise d'activité en cas de perception de 3 ans d'indemnités journalières pour la même affection.
  • "

    Est ce qu'un expert peut me confirmer la réponse exacte ?

JCB

JCB

Niveau
0
22 / 100
points
  • 2 questions posées
  • 2 réponses publiées
  • 0 meilleure réponse

    Les meilleures réponses sont les réponses certifiées par un expert ameli ou approuvées par l'auteur de la question.

Voir le profil

J'ai des doutes car Dans une réponse similaire, Valentin disait que :

L'assuré peut, en effet, cumuler sa pension d'invalidité et le versement des indemnités journalières en maladie jusqu'à stabilisation de son état de santé ou pendant un maximum de 3 ans.

3 conditions sont requises :

  • remplir les conditions d'ouverture de droits aux indemnités journalières,
  • l'état de santé de l'assuré ne doit pas être considéré comme "stabilisé" pour l'affection concernée,
  • il faut, également, justifier d'au moins 1 an de reprise d'activité en cas de perception de 3 ans d'indemnités journalières pour la même affection.

Or mon état n'est pas jugé comme stabilisé... Qu'en est il réellement ?

Elryn

Elryn

Niveau
4
5000 / 5000
points
  • 1 question posée
  • 8470 réponses publiées
  • 1752 meilleures réponses

    Les meilleures réponses sont les réponses certifiées par un expert ameli ou approuvées par l'auteur de la question.

Voir le profil

Je ne vois pas ce qui contredit Valentin dans ma réponse...

J’ai bien dit si le’medecin Conseil vous considère stabilisée et vous met en inva : plus IJ.

Si le médecin conseil ne vous considère pas stabilisée en effet vous aurez des IJ