l'Assurance Maladie

Cette question a été résolue

arret pour grossesse a risque

bonjour je suis enceinte et j'ai deja perdu 3 grossesse car je fait des grossesse difficile je voulais savoir comment sa se passe car mon gynecologue veux m'arrete des le debut de ma grossesse

vdnc1733

vdnc1733

Niveau
0
1 / 100
point
  • 1 question posée
  • 0 réponse publiée
  • 0 meilleure réponse

    Les meilleures réponses sont les réponses certifiées par un expert ameli ou approuvées par l'auteur de la question.

Voir le profil

Réponse certifiée par un expert ameli

Un expert ameli a validé la réponse ci-dessous.
Virginie
Virginie

Virginie

Niveau
4
5000 / 5000
points
Equipe
  • 1055 réponses publiées

« Les étoiles sont éclairées pour que chacun puisse un jour retrouver la sienne. »...

Voir le profil

Bonjour vdnc1733,

En cas d'état pathologique résultant de la grossesse, votre médecin peut vous prescrire un congé supplémentaire de deux semaines avant le début du congé prénatal. Ce congé pathologique de grossesse étant d'une durée maximale de 14 jours, votre médecin pourra, en fonction de votre situation médicale, vous prescrire un arrêt maladie jusqu'au début de votre congé maternité.

Vous retrouverez les informations relatives au congé maternité dans cette rubrique et celles de l'arrêt maladie en cliquant ici .

Je vous souhaite une bonne journée.

Ce post vous a-t-il été utile ?

Non (1)

Oui (1)

50%

50% des internautes ont trouvé cette réponse utile

Autres réponses

Elryn

Elryn

Niveau
4
5000 / 5000
points
  • 1 question posée
  • 4989 réponses publiées
  • 1220 meilleures réponses

    Les meilleures réponses sont les réponses certifiées par un expert ameli ou approuvées par l'auteur de la question.

Voir le profil

Ca se passe comme pour tout le monde... Les grossesses à risque ne sont pas un cas particulier au niveau de la prise en charge.

Vous avez droit d'être en arrêt maladie avant le congé maternité. Il est indemnisé à 50% de votre salaire brut.
Vous avez droit à 14 jours de congé pathologique indemnisés comme la maternité.

Voyez avec votre employeur si vous avez droit à un complément.