l'Assurance Maladie

Cette question a été résolue

pension invalidité et refus droits à IJ

Bonjour,
suite à un mi-temps thérapeutique, la CPAM a mis fin à mes droits à IJ au 30/06 ; je suis actuellement en cours de licenciement pour inaptitude (notification à recevoir vers le 10/12 car salariée protégée d'où une procédure de licenciement très longue). De plus la pension d'invalidité m'a été refusée. Si je viens à retrouver un emploi le 11/12 par exemple à temps complet et que mon état de santé m'oblige à être en arrêt maladie au 15/12, la CPAM me versera t-elle des IJ ? d'après l'assistante sociale de la CPAM, il faudrait que je travaille 1 an à temps complet (sans arrêt) pour récupérer mes droits pendant 3 ans.... qu'en est-il ? merci

dlb

dlb

Niveau
0
11 / 100
points
  • 1 question posée
  • 1 réponse publiée
  • 0 meilleure réponse

    Les meilleures réponses sont les réponses certifiées par un expert ameli ou approuvées par l'auteur de la question.

Voir le profil

Réponse certifiée par un expert ameli

Un expert ameli a validé la réponse ci-dessous.
Pierre
Pierre

Pierre

Niveau
4
5000 / 5000
points
Equipe
  • 1332 réponses publiées

« Pierre qui roule n’amasse pas mousse »

Voir le profil

Bonjour dlb,

Si votre maladie n'est pas reconnue comme étant une affection de longue durée, votre arrêt de travail est indemnisé uniquement pendant 360 jours sur une période continue de 3 ans.

Lorsque vous atteignez le seuil de 360 IJ (indemnités journalières) versées, vous ne pouvez plus percevoir d'indemnisation au-delà.

N'ayant pas accès à votre dossier, je vous invite à faire le point à ce sujet auprès de votre caisse primaire.

Vous trouverez les contacts relatifs à votre caisse ici.

Bonne journée.

Ce post vous a-t-il été utile ?

Non (1)

Oui (0)

0%

0% des internautes ont trouvé cette réponse utile

Autres réponses

Elryn

Elryn

Niveau
4
5000 / 5000
points
  • 1 question posée
  • 2694 réponses publiées
  • 695 meilleures réponses

    Les meilleures réponses sont les réponses certifiées par un expert ameli ou approuvées par l'auteur de la question.

Voir le profil

Les IJ liées à une ALD (exonérante ou non) ont une durée maximal de 3 ans (à compter de la date du premier arrêt en lien ave cla maladie et ce même si vous n'etes pas durant les 3 ans complets en arrêt ou que vous êtes en temps partiel).
Si vous êtes de nouveau en arrêt pour cette pathologie après les 3 ans, vous ne pouvez plus être indemnisée sauf si vous retravaillez 1 an sans arrêt pour cette maladie. Dans ce cas vous pouvez rouvrir un droit pour 3 ans.

dlb

dlb

Niveau
0
11 / 100
points
  • 1 question posée
  • 1 réponse publiée
  • 0 meilleure réponse

    Les meilleures réponses sont les réponses certifiées par un expert ameli ou approuvées par l'auteur de la question.

Voir le profil

La maladie pour laquelle j'ai été en mi-temps thérapeutique n'est pas une ALD, c'est une maladie non reconnue à ce jour...
merci

Elryn

Elryn

Niveau
4
5000 / 5000
points
  • 1 question posée
  • 2694 réponses publiées
  • 695 meilleures réponses

    Les meilleures réponses sont les réponses certifiées par un expert ameli ou approuvées par l'auteur de la question.

Voir le profil

Alors je ne vois pas pourquoi on vous a parlé des 3 ans si vous n’etiez Pas en longue maladie...

Pour les maladies « classiques » (moins de 6 mois d’arret Complet ou non ALD) la règle c’esg 360 IJ versées maximum sur 3 ans de date à date.

Dans tous les cas si la pathologie est la même, le médecin conseil ne reviendra probablement pas sur sa décision de suspendre les IJ. Mais comme ça fait plusieurs mois... tout est possib’e Quand même.
Il est difficile de vous dire ce que fera le service médical.