Rechercher dans le forum

Cette question a été résolue

La dernière mise à jour des informations contenues dans la réponse à cette question a plus de 5 mois.

Bulletin de situation travail de nuit

Bo jour je travaillais de nuit le 30 et le 31 octobre en ayant une hospitalisation ambulatoire programmée le 31 au matin. Le bulletin d hospitalisation pour le jour du 31 m a été donné mais min employeur demande un justificatif pour la nuit du 30 au 31 qu il m était impossible de faire en devant rentrer le matin en clinique. Ni mon généraliste ni les secrétaires du chirurgien ne veulent faire un arrêt de travail couvrant les 2 jours . Quelle est ma solution ?

Danae

  • 1 question posée
  • 0 réponse publiée
  • 0 meilleure réponse

    Les meilleures réponses sont les réponses certifiées par un expert ameli ou approuvées par l'auteur de la question.

Voir le profil

Réponse certifiée par un expert ameli

Un expert ameli a validé la réponse ci-dessous.

Bonjour Danae,

Votre bulletin d’hospitalisation indique une date d'entrée au 31/10. Par conséquent, la journée du 30/10 n'est pas couverte au titre d'un arrêt de travail.

Je vous conseille toutefois, de faire le point directement avec votre employeur ou les représentants du personnel de votre entreprise.

Si vous le souhaitez, vous pouvez également vous renseigner auprès des Directions Régionales de l’économie, de l’emploi, du travail et des solidarités (DREETS).

Je vous souhaite une bonne journée.

Ce post vous a-t-il été utile ?

aucun utilisateur n’a répondu à la question pour l’instant

Autres réponses

Elryn

  • 2 questions posées
  • 20940 réponses publiées
  • 1719 meilleures réponses

    Les meilleures réponses sont les réponses certifiées par un expert ameli ou approuvées par l'auteur de la question.

Voir le profil

Votre employeur a raison.

En cas de travail de nuit, les jours sont décomptés par rapport à l'heure de prise de poste.

Aussi un arrêt du 31 ne vous couvre pas pour la nuit du 30 au 31 vu que la prise de poste a lieu le 30.

Essayez d'expliquer cela à vos médecins.