Rechercher dans le forum

Cette question a été résolue

La dernière mise à jour des informations contenues dans la réponse à cette question a plus de 5 mois.

Deux pathologies : ALM ou ALD ? Chevauchement ? Reprise et droits ?

Bonjour,

Ma femme qui travaille dans la fonction publique territoriale est actuellement en arrêt longue maladie depuis bientôt un an, pour un cancer du sein. Cette pathologie est a priori traitée (nous sommes en attente de confirmation), mais les examens ont montré qu’elle souffrait malheureusement d’une autre pathologie : un gliome cérébral de bas grade. Nous n’avons pas encore de confirmation sur la conduite médicale à tenir pour cette deuxième maladie, potentiellement une neurochirurgie éveillée et peut-être une chimiothérapie.
Puisqu’il s’agit de deux pathologies indépendantes, est-ce que ses droits pour l’arrêt longue maladie repartent à zéro ? Autrement dit, est-ce qu’elle repart sur un nouvel arrêt longue maladie ? Faut-il au contraire prolonger son arrêt longue maladie actuel, donné pour le cancer du sein (et compléter son salaire avec une mutuelle) ? Ou encore partir sur un arrêt longue durée ?

Nous sommes d’autant plus perdus qu’elle voulait au départ reprendre à mi-temps thérapeutique, suite au cancer du sein, mais que la découverte du gliome va probablement nécessiter de prolonger l’arrêt, d’une façon ou d’une autre, le temps des traitements.

Enfin, une dernière question s’il vous plaît : s’il y a reprise du travail pendant plusieurs mois/années, est-ce que ces droits (arrêt longue maladie et arrêt longue durée) reviendront à zéro au bout d’un moment, y compris pour ces deux pathologies ?

En vous remerciant beaucoup pour votre aide.
Cordialement

NThompson

  • 1 question posée
  • 2 réponses publiées
  • 0 meilleure réponse

    Les meilleures réponses sont les réponses certifiées par un expert ameli ou approuvées par l'auteur de la question.

Voir le profil

Réponse certifiée par un expert ameli

Un expert ameli a validé la réponse ci-dessous.

Bonjour NThompson,

La règle générale pour les salariés du secteur privé est évoquée dans ce topic relatif aux arrêts en rapport avec une affection de longue durée.

Concernant votre femme, il convient de se rapprocher de son employeur, qui gère et indemnise ses arrêts, afin de faire le point sur sa situation.

Je vous souhaite une bonne journée.

Ce post vous a-t-il été utile ?

0% des internautes ont trouvé cette réponse utile

Autres réponses

Elryn

  • 2 questions posées
  • 18925 réponses publiées
  • 1666 meilleures réponses

    Les meilleures réponses sont les réponses certifiées par un expert ameli ou approuvées par l'auteur de la question.

Voir le profil

Elle est fonctionnaire ou contractuelle?

NThompson

  • 1 question posée
  • 2 réponses publiées
  • 0 meilleure réponse

    Les meilleures réponses sont les réponses certifiées par un expert ameli ou approuvées par l'auteur de la question.

Voir le profil

Bonjour, merci de votre réponse. Elle est fonctionnaire. Cordialement

Elryn

  • 2 questions posées
  • 18925 réponses publiées
  • 1666 meilleures réponses

    Les meilleures réponses sont les réponses certifiées par un expert ameli ou approuvées par l'auteur de la question.

Voir le profil

Alors la cpam n’est pas compétente. Les règles pour les fonctionnaires ne sont pas celles de la cpam

NThompson

  • 1 question posée
  • 2 réponses publiées
  • 0 meilleure réponse

    Les meilleures réponses sont les réponses certifiées par un expert ameli ou approuvées par l'auteur de la question.

Voir le profil

Bonjour et merci beaucoup pour vos réponses.
Comme indiqué dans le message initial - mais ça n'était sans doute pas clair -, ma femme est fonctionnaire titulaire de la fonction publique territoriale.
En vous souhaitant une bonne journée.