Rechercher dans le forum

Question en attente de réponse

fabulation INACCEPTABLE d'un médecin conseil chef de service

Dans une histoire invraissemblble de mensonges à répétition de TROIS comptes rendus d'expertises médicales, dans un nouveau courrier de la cpam que j'ai reçu, un médecin conseil chef de service à écrit "ce même médecin conseil vous avait vu à plusieurs reprises au cour de l'histoire de votre maladie..." , CE QUI EST ABSOLUMENT FAUX, c'est UN MENSONGE, c'est ABSOLUMENT INNACCEPTABLE, je ne supporte PLUS LIRE CE NOUVEAU MENSONGE, cela dépasse LES BORNES.
J'ai TOUTES LES PREUVES, oui TOUTES LES PREUVES pour CONTREDIRE la fabulation (MENSONGE INVENTé) de ce médecin conseil chef de service
Je veux déposer et envoyer UNE PLAINTE à un Médecin Conseil National ou à la DIRECTION Générale de la CPAM et non pas au CRA, ce qui a déjà été fait et à été TOTALEMENT INUTILE.
Je veux déposer et envoyer UNE PLAINTE à la hiérarchie de ce médecin conseil chef de service, à un Médecin Conseil National ou à la DIRECTION Générale de la CPAM
JE SUIS à BOUT DE NERF

JE NE VEUX de "médiateur"

Je vais déposer PLAINTE et je veux avoir à faire à un responsable hiérarchique NATIONAL de ce "médecinc onseil chef de service" ET JE NE VEUS PAS être "baladé' et J'IRAI JUSQU'AU BOUT et s'il le faut j'écrirai DIRECTEMENT à la ministre de la santé JE VOUS LE GARANTI J'IRAI JUSQU'AU BOUT !!!!!!!!!!!!!!!!!

idea

  • 2 questions posées
  • 2 réponses publiées
  • 0 meilleure réponse

    Les meilleures réponses sont les réponses certifiées par un expert ameli ou approuvées par l'auteur de la question.

Voir le profil

Réponses

Elryn

  • 2 questions posées
  • 21813 réponses publiées
  • 1724 meilleures réponses

    Les meilleures réponses sont les réponses certifiées par un expert ameli ou approuvées par l'auteur de la question.

Voir le profil

portez plainte au tribunal directement dans ce cas. OU ecrivez au directeur de l'assurance maladie Nicolas REVEL?

Cheric

  • 1 question posée
  • 4 réponses publiées
  • 0 meilleure réponse

    Les meilleures réponses sont les réponses certifiées par un expert ameli ou approuvées par l'auteur de la question.

Voir le profil

Bonjour,

Comment votre dossier a-t-il avancé et avez-vous pensé à écrire un courrier au procureur de la République? Car celui-ci peut demander la participation d'un médecin judiciaire pour constater les faits ainsi que leurs conséquences.

Je vous souhaite bien du courage face à cet événement inacceptable qui outre passe les fonctions intrinsèque médicales et outre passe la loi. Cela peut conduire à une révocation du médecin conseil.

Bien cordialement

[Nous protégeons votre vie privée : cette publication a été modifiée afin qu'elle ne contienne plus de données personnelles]

idea

  • 2 questions posées
  • 2 réponses publiées
  • 0 meilleure réponse

    Les meilleures réponses sont les réponses certifiées par un expert ameli ou approuvées par l'auteur de la question.

Voir le profil

Jai pris une avocate et porter plainte au tribunal.
Avocate qui m'a couté 1400 EUROS un tribunal qui m'a débouté et une pseudo avocate qui m'a laisser tombé: LA JUSTE EST DE CE PAYS EST POURRIE

Jean

  • 0 question posée
  • 2 réponses publiées
  • 0 meilleure réponse

    Les meilleures réponses sont les réponses certifiées par un expert ameli ou approuvées par l'auteur de la question.

Voir le profil

Vous avez la possibilité de faire faire comparaitre ce médecin conseil devant la CDPI du tableau où il est inscrit (chambre disciplinaire de 1ère instance).
Mais pas par vous-même, il faut solliciter par exemple le ministre de la santé.
Pour cela il faut respecter l'article L 4124-2 du code de la santé publique (Les médecins conseils ne peuvent être traduits devant la chambre disciplinaire de première instance, à l'occasion des actes commis dans l'exercice de cette fonction, que par le ministre chargé de la santé, le représentant de l'Etat dans le département, le directeur général de l'agence régionale de santé ou le procureur de la République)
À mon sens le dossier doit être bien présenté, de façon claire ET COURTE, pour que l'autorité traduise le médecin conseil de façon disciplinaire.

idea

  • 2 questions posées
  • 2 réponses publiées
  • 0 meilleure réponse

    Les meilleures réponses sont les réponses certifiées par un expert ameli ou approuvées par l'auteur de la question.

Voir le profil

Le "CRA" c'est totalement bidon puisque que ce service fait parti de la cpam !!!
J'ai déposé de nombreuses plaintes envoyées en recommandé avec AR (comprenez coûteux) et restées SANS SUITE.
J'ai pris un avocat qui m'a coûté 1400 EUROS et tout ça pour perdre FACE AUX avocats de la cpam.
Je suis en invalidité avec une pension qui m'a été réduite ET imposée !!!!!!!!

THEMIS

  • 2 questions posées
  • 9 réponses publiées
  • 0 meilleure réponse

    Les meilleures réponses sont les réponses certifiées par un expert ameli ou approuvées par l'auteur de la question.

Voir le profil

Madame, Monsieur,

J'ai exactement eu à faire à des propos diffamatoires tenus par un médecin conseil.
J'ai exprimée mes vives préoccupations et mon profond désarroi suite à la réception et à l’examen du rapport émis par le service du contrôle médical destiné au Comité Régional de Reconnaissance des Maladies Professionnelles (CRRMP).

Après une lecture attentive et une réflexion approfondie sur les contenus du document en question, j'ai été consternée de constater un nombre significatif d’inexactitudes, d’omissions et de mensonges.
Plus alarmant encore, le rapport se permet des propos diffamatoires, qui, loin de refléter la situation médicale réelle et complexe, semblent plutôt révéler un manque flagrant de compréhension et de professionnalisme.

Je suis amenée à penser que mes documents médicaux ont été manipulés par plusieurs mains et examinés par divers services et individus qui ne possèdent manifestement pas les qualifications requises pour appréhender avec exactitude et sérieux les dossiers.

Cette chaîne de traitement imprudente et inappropriée a conduit à des conclusions médicales et professionnelles discutables, pour ne pas dire erronées.

Je suis profondément déçue et surpris par le comportement de l’administration, qui devrait pourtant être soucieuse du bien-être de ses assurés. Le fait qu’elle ait choisi ce qui semble être de l’affabulation remet en question sa mission première de protection et de soutien envers ceux qui en en besoin, tout comme celle de l’obligation de protection et de sécurité de l’employeur.

« Au regard des éléments ci-dessus, l’existence d’un trouble majeur de personnalité chez l’assurée n’est pas exclu »

Mon choc et celui de ma famille avec la conclusion du rapport médical qui suggère l’existence d’un trouble majeur de ma personnalité, sans lien avec l’agression subie mais attribué à un prétendu dysfonctionnement de naissance.
Cette conclusion est non seulement infondée, mais elle dévalorise ma situation en tant que victime d’une agression sur mon lieu de travail, perpétrée par mon supérieur hiérarchique.

Il est particulièrement troublant de noter que le rapport se termine sur une note à la fois choquante et diffamatoire, suggérant l’existence d’un trouble majeur de ma personnalité. Cette affirmation, basée sur des observations superficielles et des déductions mal avisées, est non seulement infondée mais également préjudiciable à mon intégrité et à mon parcours médical.

Je m’interroge sur le degré de conscience et de considération du médecin professionnel du contrôle médical vis-a-vis de l’impact de ses mots et jugements émis en conclusion de ce rapport ne saurait refléter la complexité et la gravité de ma situation. Il me semble indispensable de rappeler que derrière les dossiers et les rapports se trouvent des humains, leurs souffrances et leurs espoirs d’une reconnaissance juste de leur état.

Le refus de reconnaissance de ma maladie professionnelle est injustifié, notamment dans mon cas impliquant mes agressions sur mon lieu de travail et peut sembler principalement économique.

J'ai demandé une révision complète de mon dossier par une équipe véritablement compétente et spécialisée, capable de fournir une évaluation juste, respectueuse et dépourvue de préjugés. La santé et la dignité des personnes ne devraient jamais être compromises par une négligence ou un manque de professionnalisme.

Je comprends tout à fait la colère qu' a pu ressentir IDEA puisque son message a vraisemblablement été remonté 5 ans plus tard.

Je pense qu’il est important que vous sachiez de ne jamais baisser les bras, surtout face à la CPAM.
Il semble que certains agents ou personnel médical de la CPAM se comportent de manière méchante et incompétente, ce qui rend les choses encore plus difficiles pour les personnes qui ont besoin d’aide.
Cependant, il est crucial de ne pas généraliser et de se concentrer sur les solutions possibles.
Exprimons nos préoccupations de manière constructives pour améliorer les services et résoudre les problèmes rencontrés.

Il est sage de rappeler que l’intelligence et la compétence ne sont pas accessibles à tous.
Certains individus choisissent d’abuser de leur position dans une administration, peut être par frustration ou mécontentement personnel. Grand bien leur fasse, elles n’arriveront jamais à la cheville des braves personnes qui font face à des difficultés tout en restant dignes et bienveillantes.
A bon entendeur… ;)))) L I B E R T É E

Jean

  • 0 question posée
  • 2 réponses publiées
  • 0 meilleure réponse

    Les meilleures réponses sont les réponses certifiées par un expert ameli ou approuvées par l'auteur de la question.

Voir le profil

Il y a la possibilité de se plaindre au conseil départemental de l'ordre des médecins (CDOM) où le médecin libéral expert est inscrit.
Attention j'ai eu le cas du CDOM concerné par ma plainte qui ne s'est pas associé à ma plainte, il a tout de même transmis ma plainte à la Chambre Disciplinaire de 1ère Instance concernée et le médecin expert a été sanctionné par l'interdiction d'exercer la médecine pendant un mois avec sursis. Il y a appel.
Une action en justice peut être orientée devant le tribunal judiciaire. Le juge nommera certainement un expert judiciaire médical à la charge du plaignant. Il est bien de commencer par le CDOM pour un jugement d'une CDPI.

THEMIS

  • 2 questions posées
  • 9 réponses publiées
  • 0 meilleure réponse

    Les meilleures réponses sont les réponses certifiées par un expert ameli ou approuvées par l'auteur de la question.

Voir le profil

Merci Jean pour votre réponse
"Il y a la possibilité de se plaindre au conseil départemental de l'ordre des médecins (CDOM) où le médecin libéral expert est inscrit ".

C'est bien entendu la démarche que j'ai fait auprès ODM de l'ESSONNE qui m'a renvoyé vers le procureur et n'a pas voulu, transférer a plainte auprès de la chambre disciplinaire. J'ai pourtant demandé une réexaminassions de ma plainte auprès de Mme La Présidente ODM ESSONNE.. J'ai reçu le même courrier copier coller de Mme la présidente ODM de l'Essonne. Courage fuyons ! Quels sont les coordonnées de la chambre disciplinaire, s'il vous plait ? je vais informer la chambre personnellement. Merci Cordialement,