l'Assurance Maladie

Rechercher dans le forum

Question en attente de réponse

La dernière mise à jour des informations contenues dans la réponse à cette question a plus de 5 mois.

Comment faire car le médecin conseil refuse de me reconnaître en invalidité ?

Bonsoir,
Depuis plusieurs années (8 ans) je souffre de dépression, le diagnostic a réellement été posé en 2015. Cela a impliqué un traitement avec anti-depresseurs et plusieurs arrêts maladie de courte durée, mais mon état s'est dégradé au fur et à mesure au point que j'ai travaillé pendant un an en mi-temps thérapeutique (à ma demande et contre l'avis de mon psychiatre) de septembre 2016 à septembre 2017. Puis, mon état se dégradant encore, j'ai entrepris la demarche de me faire hospitaliser en hôpital psychiatrique en accord avec mon psychiatre. Après 7 semaines d'hospitalisation, j'ai bénéficié d'un traitement de fond lourd, mais qui ne me permet pas de remonter la pente.
Début 2018 j'ai tenté de reprendre le travail, mais le medecin du travail m'a déclaré inapte, et m'a orienté vers une prolongation d'arrêt maladie.
Au cours de ces années, à chaque convocation de la CPAM, les medecins voulaient me declarer en invalidité, chose que j'ai refusée par fierté et parce que j'avais espoir de m'en sortir.
Aujourd'hui je me rends compte que je dois me résoudre à cette issue (les psychiatres m'ont indiqué que ma dépression était pharmaco résistante), mais seulement voilà, le dernier médecin conseil que je viens de rencontrer m'a indiqué qu'elle refusait catégoriquement de me mettre en invalidité, sans même prendre le temps de consulter mes compte rendus d'hospitalisation qui ne figuraient plus dans mon dossier !
J'ai même indiqué qu'un dossier de demande de travailleur handicapé avait été rempli par mon psychiatre, lequel avait précisé que je me trouvais dans un état de fatigue important du fait de mon traitement, et qu'il serait préférable de demander une reconnaissance d'invalidité.
A mon grand désespoir, et malgré mes arguments, le médecin conseil m'a repondu sèchement que de toute façon elle mettait un terme au versement des indemnités journalières, et que si la médecine du travail me declarait inapte à reprendre le travail, et bien ce serait le chômage !
J'ai été choqué, et je me retrouve dans une impasse, l'avenir que cette personne m'a décrit me fait peur, voilà pourquoi je viens demander votre aide, que puis-je faire svp ?
Merci de prendre le temps de lire ce long message, et merci pour votre aide.

Rob Saya

  • 1 question posée
  • 0 réponse publiée
  • 0 meilleure réponse

    Les meilleures réponses sont les réponses certifiées par un expert ameli ou approuvées par l'auteur de la question.

Voir le profil

Réponses

Bonjour Rob Saya,

Si le médecin conseil a estimé que votre arrêt de travail n'était plus médicalement justifié, vous allez recevoir de la part de votre caisse primaire un courrier vous informant de sa décision, courrier sur lequel seront indiquées les voies de recours.

Si vous avez déposé une demande de pension d'invalidité et que le médecin conseil a estimé que votre état de santé ne vous permettait pas d'en bénéficier, vous recevrez aussi dans ce cas un courrier de notification de refus mentionnant également les voies de recours.

De plus amples renseignements à ce sujet sont disponibles depuis la rubrique "Réclamation, conciliation, voies de recours" du site ameli.fr

Si besoin, vous pouvez vous rapprocher du service social de votre caisse primaire via la messagerie de votre compte ameli. Pour ce faire, il vous suffit de sélectionner "Contacter le service social" en objet du message que vous rédigerez.

Je vous souhaite une bonne journée.