l'Assurance Maladie

Cette question a été résolue

Interruption arrêt maladie pour congés payés ou prolongation?

Etant en arrêt de travail depuis fin septembre(soit presque 3 mois) et jusqu'au 13/01/2019, je devais être en vacances (congés payés) pendant 3 semaines à partir du 12 janvier. Au mois de mai dernier,bien avant d'être malade, j'avais prévu un séjour chez des amis domiciliés dans un DOM et j'avais donc pris des billets d'avion pour ma fille et moi-même.
Il se présente donc 2 possibilités :
_ la 1ère : dans le cas d'une prolongation de mon AT et avec avis favorable de mon médecin traitant, demander une autorisation de sortie du département à la CPAM, au risque qu'elle soit refusée et de perdre les frais déjà engagés pour ce séjour
_ la 2ème : prendre mes congés payés et, si besoin, revoir mon médecin à la fin de mes vacances sachant que, compte tenu de mon état de santé et de mon emploi, il me prescrirait sûrement un nouvel arrêt de travail.
Ma question est : aurais-je droit à des indemnités journalières si j'ai été en arrêt maladie pendant la quasi-totalité des 3 mois précédant ce nouvel arrêt ? Que me conseillez-vous ?
Merci pour votre réponse

Vivy89

Vivy89

Niveau
0
13 / 100
points
  • 1 question posée
  • 1 réponse publiée
  • 0 meilleure réponse

    Les meilleures réponses sont les réponses certifiées par un expert ameli ou approuvées par l'auteur de la question.

Voir le profil

Réponse certifiée par un expert ameli

Un expert ameli a validé la réponse ci-dessous.

Bonjour Vivy89,

Je vous informe que la réponse concernant les demandes d'autorisation d'absence pendant un arrêt de travail a déjà été apportée sur ce forum. Je vous invite donc à en prendre connaissance.

Vous devez obligatoirement demander l'accord de votre caisse dans le délai de 15 jours précédant votre départ. C'est pourquoi vous devez prendre contact avec celle-ci le plus rapidement possible si vous ne pouvez pas respecter ce délai.

Vous trouverez tous les moyens pour joindre votre CPAM sur ameli.fr, dans la rubrique "Adresses et contacts".

Si vous percevez des indemnités journalières, le versement de celles-ci est maintenu si vous vous rendez dans un département ou une région d'outre-mer.

Dans le cas où vous n'obtenez pas de prolongation et que vous bénéficiez de vos congés payés, l'arrêt éventuellement prescrit après vos congés sera prescrit en arrêt initial avec application d'un nouveau délai de carence.

Une nouvelle étude de droits aux indemnités journalières sera effectuée grâce à l'envoi d'une nouvelle attestation de salaire de la part de votre employeur. Comme vous aurez été en arrêt maladie pendant la période de référence, votre employeur devra indiquer des salaires rétablis.

Je vous suggère de lire l'article "Arrêt de travail pour maladie : vos indemnités journalières" sur ameli.fr.

Bonne journée.

Ce post vous a-t-il été utile ?

Non (4)

Oui (3)

43%

43% des internautes ont trouvé cette réponse utile

Autres réponses

Anonyme
Anonyme

Anonyme

Niveau
0
13 / 100
points

Bonjour
Comment avez vous fait?car je suis dans le même cas que vous et je me demande ce que je risque si je prends mes congés payés et que mon chirurgien me prescrit un nouvel arrêt la veille de ma reprise
D'avance merci

Vivy89

Vivy89

Niveau
0
13 / 100
points
  • 1 question posée
  • 1 réponse publiée
  • 0 meilleure réponse

    Les meilleures réponses sont les réponses certifiées par un expert ameli ou approuvées par l'auteur de la question.

Voir le profil

Bonjour Mimi21 !

Si vous prenez vos congés payés et avez un nouvel arrêt de travail la veille de votre reprise, çà sera donc un nouvel arrêt initial avec 3 jours de carence d'indemnités journalières. Au niveau du calcul des indemnités, relisez la réponse de Laetia (expert ameli)...

Pour ma part, comme j'avais un voyage prévu de longue date, j'ai demandé l'autorisation de partir hors département à la CPAM, une 1ère fois c'était trop tôt car je n'avais pas encore la prolongation de mon médecin; la 2ème fois, mon médecin a prolongé mon arrêt bien avant la fin de l'arrêt précédent (puisqu'il faut faire la demande à la CPAM au moins 15 jours avant le départ), j'ai joint à ma demande un certificat médical et un courrier personnel exposant ma situation. N'ayant reçu aucune réponse de la caisse dans le délai légal de 15 jours, j'ai donc effectué mon voyage. Etant certaine d'avoir une réponse, je n'étais pas tranquille jusqu'à la veille du départ ! Donc, il ne faut pas en attendre : "ils n'ont pas le temps"!
Pour la petite histoire, j'ai appris fortuitement , à mon retour, lors d'un entretien avec un conseiller CPAM pour un autre problème, que ma demande avait été dirigée vers un mauvais service et que l'accord avait été donné le jour de mon retour !! On ne rigole pas ...LOL. Sauf que cette erreur de la Caisse a eu pour conséquence le blocage de mes indemnités journalières et qu'il leur a fallu plus de 2 mois pour régulariser !!!
Cordialement