l'Assurance Maladie

Cette question a été résolue

La dernière mise à jour des informations contenues dans la réponse à cette question a plus de 5 mois.

suivi post professionnel

bonjour
jai envoyer un courrier a la cpam du vaucluse le 09/01/2018 a ce jour le 22/02/2018 je nai pas de reponse..le sujet est le suivant:
je souhaite beneficier dun suivi post professionnel suite a ma mise en retraite. jai les attestations de mon employeur concernant les rayonnement ionisants,l'amiante et les CMR
ps/jai un regime de ss speciaux..celui ds IEG....cest eux qui mon orienter vers la cpam de mon departement le 84
pouver vous maidez pour avoir un suivi rapide...merci

ep

ep

Niveau
0
2 / 100
points
  • 2 questions posées
  • 0 réponse publiée
  • 0 meilleure réponse

    Les meilleures réponses sont les réponses certifiées par un expert ameli ou approuvées par l'auteur de la question.

Voir le profil

Réponse certifiée par un expert ameli

Un expert ameli a validé la réponse ci-dessous.

Bonjour ep,

Lorsqu’un travailleur a été exposé à certains risques au cours de sa carrière, il peut bénéficier d’une surveillance médicale spécifique afin de dépister plus précocement une pathologie en lien avec cette exposition.

La personne qui cesse d’être exposée à un risque professionnel susceptible d’entraîner une affection mentionnée aux tableaux des maladies professionnelles n° 25, 44 et 91 et 94, concernant respectivement :

  • les affections provoquées par l'inhalation de poussières minérales renfermant de la silice libre,
  • les affections consécutives à l'inhalation de poussières minérales ou de fumées contenant des particules de fer ou d'oxyde de fer,
  • la broncho pneumopathie chronique obstructive du mineur de charbon,
  • la broncho pneumopathie chronique obstructive du mineur de fer.

peut demander une surveillance médicale post-professionnelle prise en charge par la CPAM tous les 5 ans (art. D.461-23 du CSS).

Le suivi post-professionnel n'étant pas automatique, vous devez joindre une attestation d'exposition complétée par votre ancien employeur et par votre médecin traitant.

Votre caisse primaire d'assurance maladie (CPAM) étudiera votre dossier et vous remettra, en fonction de votre situation :

  • une lettre d’information,
  • un exemplaire du protocole de surveillance spécifique au risque en cause, défini au plan national, que vous devrez remettre au médecin qui réalisera les examens médicaux,
  • un ou plusieurs imprimés de règlement des honoraires (ref.S6911), à remettre aux médecins ou laboratoires qui participeront au suivi.

Pour plus de détails, je vous remercie de prendre contact avec la caisse primaire d'assurance maladie (CPAM) de votre lieu de résidence. En effet, c'est la CPAM qui gère les demandes de surveillance médicale post-professionnel pour les agents des industries électriques et gazières en retraite.

Bonne journée.

Ce post vous a-t-il été utile ?

Non (0)

Oui (0)

aucun utilisateur n’a répondu à la question pour l’instant