l'Assurance Maladie

Rechercher dans le forum

Question en attente de réponse

La dernière mise à jour des informations contenues dans la réponse à cette question a plus de 5 mois.

Comment doit se dérouler un entretien avec le médecin conseil?

Bonjour,
Suite à un burn out / dépression diagnostiqué par mon médecin traitant celui-ci m'a prescrit un arrêt de travail à 100% renouvelé mensuellement. Après cette période de 3 mois et demi, j'ai repris une activité au sein de mon entreprise en temps thérapeutique à 50% (à un poste différent adapté à la situation (nature de mon activité habituelle non compatible pour une reprise à 100% et en fonction de l'activité principale et l'organisation de mon entreprise).
J'ai récemment été convoqué à un rendez-vous avec un médecin conseil de la CPAM (au bout de 2 mois et demi de mi-temps thérapeutique).
Bien que de nature anxieuse,et malgré mon état psychologique, je me suis rendu à cette convocation pas particulièrement stressé car celle-ci semble de pratique courante.
J'ai été surpris, pour ne pas dire choqué, par le déroulement de ce rendez-vous. C'est après ce rendez-vous pour le moins expéditif que j'ai analysé celui-ci.
En résumé, j'en conclus que je suis venu pour qu'on me dise que la CPAM ne versera plus d'IJ à l'issue de ma prolongation de mon arrêt actuel.
J'ai répondu à quelques question brèves qui se résume à nom/prénom, quel est votre employeur, combien avez-vous d'enfant. "Est-ce que vous pleurez, avez-vous pleuré?" Il n'y a pas eu d'échange à proprement parlé puisque j'ai, pardonnez moi l'expression ''pas pu en placer une". Aucune demande du médecin sur mes documents de mon dossier médical que j'ai apporté. Aucun examen médical. Aucune question sur mon type d'activité que ce soit avant mon burn out, pendant mon mi-temps puis sur ma reprise à venir à 100%. Pas de question sur mon ressenti personnel de mon état psychologique, mon aptitude, comment se déroule mes journées de travail, si j'ai des difficultés ou si je me sens capable de reprendre à 100% après cette période, si j'ai rencontré un psychologue, etc...
Ma question est donc de savoir si ce rdv s'est déroulé conformément à un entretien avec un médecin conseil.
Je n'en ai pas l'impression. Je n'ai pas rencontré un médecin à mon sens. D'ailleurs, pendant l'entretien la personne m'a dit "je ne suis pas médecin" mais j'ai dû mal comprendre, peut-être était-ce "je ne suis pas votre médecin". Cela dit il y avait bien écrit Dr sur la convocation et sur l'écriteau de la porte du bureau. Mais on peut avoir suivi un doctorat en science et être Docteur en géologie.....
Je ne me sens pas encore prêt actuellement à reprendre à 100% et être opérationnel à 100% sur mon métier.
Une autre question s'ensuit, bien qu'ayant la volonté de reprendre au plus tard en septembre, qu'en est-il si mon médecin traitant ou le médecin du travail ne me juge pas apte à reprendre à 100% en aout ou septembre voire ultérieurement? Je reprends malgré tout et je replonge quelques semaines après? Je reste en mi-temps et je perd 50% de mes revenus? ça va m'aider, c'est sûr.....
Merci de vos réactions et conseils.

Noune

  • 1 question posée
  • 0 réponse publiée
  • 0 meilleure réponse

    Les meilleures réponses sont les réponses certifiées par un expert ameli ou approuvées par l'auteur de la question.

Voir le profil

Réponses

Bonjour Noune,

Nous sommes navrés des désagréments que vous rencontrez.

Je vous invite à consulter ce topic relatif à la procédure de contestation d'une décision d'ordre médical. La situation évoquée est différente, en revanche, les démarches expliquées s'appliquent également à votre cas.

Si vous le souhaitez, vous pouvez faire part de votre situation à la médiation de votre caisse primaire d'assurance maladie (CPAM). Je vous invite à cliquer sur le lien suivant si vous souhaitez en savoir plus : https://www.ameli.fr/assure/droits-demarches/reclamation-mediation-voies-de-recours/saisir-mediateur.

Bonne journée.

Tintin

  • 0 question posée
  • 1 réponse publiée
  • 0 meilleure réponse

    Les meilleures réponses sont les réponses certifiées par un expert ameli ou approuvées par l'auteur de la question.

Voir le profil

Suite à mon accident de travail en décembre 2016, j'ai été opéré en novembre 2017 car la rééducation n'a rien donné. Une algodystrophie s'est déclaré 3 mois après mon opération du tendon rotulien. Très douloureux et très long à guérir. Je suis en arrêt depuis. J'ai déjà été convoqué plusieurs fois par un médecin conseil de la cpam, ce qui est normal. Jusqu'à présent cela se passait bien. Mais de nouveau convoqué hier, je suis tombé sur un " médecin", déjà il est homéopathe et " qualifié en médecine générale". Il m'a gardé 2 minutes dans son " cabinet médical", avec questions suivantes :vous avez toujours mal au genou, ma réponse est oui.. Vous avez quoi comme traitement, ma réponse tout en lui montrant le courrier du rhumatologue qui me suit au centre antidouleurs de Toulon, versatis en patch, et les médicaments ne font aucun effet pour la douleur. Et de là, il me dit que toute façon, ça restera toujours comme ça et de faire mes séances au centre antidouleurs et après il verra. Merci et au revoir. Je lui ai demandé si il voulait voir mon genou qui est raide et 3 fois plus gros que l'autre et ben sa réponse a été non... Mais quelle honte et ça se dit médecin. Ne pas ausculter les gens convoqué. Ne pas regarder la partie " malade". Je plaint ses patients. Mais on va où ??? Personnellement il me tarde de pouvoir reprendre mon travail. Mais surtout ne plus souffrir.