l'Assurance Maladie

Cette question a été résolue

invalidité 1 après mi temps thérapeutique . Le médecin peut il continuer de prescrire un mi temps thérapeutique ?

bonjour
J'ai été un an en mi temps thérapeutique indemnisé. Le médecin conseil m'a passé en invalidité 1. Est ce que je peux continuer à avoir des arrêts de travail en mi temps thérapeutique pour mon employeur même s' ils ne seront pas indemnisé par la cpam pour pouvoir continuer à travailler dans mon entreprise ?

alan

alan

Niveau
0
95 / 100
points
  • 1 question posée
  • 7 réponses publiées
  • 0 meilleure réponse

    Les meilleures réponses sont les réponses certifiées par un expert ameli ou approuvées par l'auteur de la question.

Voir le profil

Réponse approuvée par alan

L'internaute à l'origine de la question a trouvé utile la réponse ci-dessous.
Elryn

Elryn

Niveau
4
5000 / 5000
points
  • 2 questions posées
  • 5865 réponses publiées
  • 678 meilleures réponses

    Les meilleures réponses sont les réponses certifiées par un expert ameli ou approuvées par l'auteur de la question.

Voir le profil

Tout à fait.

En fait il y a deux possibilités

  • renégociation de votre temps de travail (avec avenant donc) donc pas besoin d’arret Partiel
  • continuité du temps partiel. Les volets 1/2 ne serviront pas à la CPAM. Le volet 3 justifiera à votre employeur un temps réduit. Vous n’aurez pas d’ij Mais votre pension

Ce post vous a-t-il été utile ?

Non (0)

Oui (3)

100%

100% des internautes ont trouvé cette réponse utile

Autres réponses

alan

alan

Niveau
0
95 / 100
points
  • 1 question posée
  • 7 réponses publiées
  • 0 meilleure réponse

    Les meilleures réponses sont les réponses certifiées par un expert ameli ou approuvées par l'auteur de la question.

Voir le profil

merci
mais du coup mon employeur est obligé d'accepter ? sans durée tant que le médecin le prescrit?

Bonjour alan,

Nous ne pouvons répondre sur ce forum, que sur des questions réglementaires concernant l'Assurance Maladie.

Votre question relève du droit du travail, il est donc préférable d'en discuter avec votre employeur et éventuellement les directions régionales des entreprises, de la concurrence, de la consommation, du travail et de l'emploi (Direccte).

Je vous souhaite une bonne journée.