Rechercher dans le forum

Cette question a été résolue

Arrêt maladie et Indemnités journalières

J’ai reçu un appel d’une infirmière de la part de la CPAM en me posant des questions sur mon arrêt et mon état de santé.
Je suis actuellement en arrêt depuis le 8 janvier à cause d’une dépression et des multiples vertiges que j’ai, je n’arrive pas à conduire dans mon état, à savoir que j’ai eu un accouchement en octobre avec des complications

Après avoir répondu à ses questions, elle m’informe que je risque de ne plus recevoir d’indemnités car mon motif n’est pas assez "grave" et que je vais devoir trouver une solution pour me rendre à mon travail,

Est-ce que je peux perdre mes indemnités parce que la CPAM juge que mon état n’est pas "grave", sachant que mon travail est assez physique et je dois être debout ?

Silb

  • 1 question posée
  • 0 réponse publiée
  • 0 meilleure réponse

    Les meilleures réponses sont les réponses certifiées par un expert ameli ou approuvées par l'auteur de la question.

Voir le profil

Réponse certifiée par un expert ameli

Un expert ameli a validé la réponse ci-dessous.

Bonjour Silb,

Pendant un arrêt de travail, la caisse primaire d'assurance maladie (CPAM) peut effectuer des contrôles et vous pouvez être convoqué auprès du service médical ou faire un point par téléphone. L'assuré a l'obligation de se soumettre à ces contrôles.

Par ailleurs, les indemnités journalières peuvent être suspendues, réduites ou supprimées si le service médical estime que votre arrêt de travail est non médicalement justifié.

Si vous souhaitez contester la décision prise par CPAM, je vous conseille de lire les voies de recours qui sont indiquées à la fin du courrier vous notifiant la décision, une fois que vous l'aurez reçu.

Je vous souhaite une très bonne journée. 

Ce post vous a-t-il été utile ?

aucun utilisateur n’a répondu à la question pour l’instant

Autres réponses

Elryn

  • 2 questions posées
  • 20361 réponses publiées
  • 1717 meilleures réponses

    Les meilleures réponses sont les réponses certifiées par un expert ameli ou approuvées par l'auteur de la question.

Voir le profil

En effet, le service médical peut estimer que votre arrêt n'est plus justifié et y mettre fin. Vous en serez avertie par courrier.
Vous aurez alors le choix d'accepter la décision ou de la contester