Rechercher dans le forum

Cette question a été résolue

Rechute accident de travail pendant mi temps thérapeutique

j'ai été reconnue en décembre 2021 en accident de travail par mon employeur qui assure lui même le risque AT/MP pour mes arrêts de travail à compter de juillet 2021 J ai repris en mi temps thérapeutique AT le 15 novembre suite prescription médecin traitant du 15/11 au 29/02/2022.
mon psychiatre m'a arrêtée le 4 février 2022 au 31 mars 2022 INCLUS dans le cadre d'une rechute AT Mon employeur me dit qu'ils vont appliquer la même règle que la CPAM à savoir ne pas m'appliquer de complément IJ car en arrêt pendant un mi temps thérapeutique! ce n'est pas un arrêt maladie ordinaire mais une rechute d(AT Ils m'ont informé que même sur mars 2022 j'aurai la moitié de mon salaire et pas de complément par mon employeur public qui gère lui même le risque AT est ce normal ? quelle est la source des articles du code de la Secu sociale svp

Camus1973

  • 1 question posée
  • 0 réponse publiée
  • 0 meilleure réponse

    Les meilleures réponses sont les réponses certifiées par un expert ameli ou approuvées par l'auteur de la question.

Voir le profil

Réponse certifiée par un expert ameli

Un expert ameli a validé la réponse ci-dessous.

Géraldine

  • 1555 réponses publiées

Voir le profil

Bonjour Camus1973,

Nous ne pouvons répondre sur ce forum, que sur des questions réglementaires concernant l'Assurance Maladie.

Nous ne sommes donc pas habilités à vous fournir de renseignements sur les indemnités versées par votre employeur. L'Assurance Maladie verse des indemnités journalières mais ne gère pas le complément de salaire.

Je vous invite à faire un point avec ce dernier.

Je vous souhaite une bonne journée. 


Ce post vous a-t-il été utile ?

aucun utilisateur n’a répondu à la question pour l’instant

Autres réponses

Elryn

  • 2 questions posées
  • 13147 réponses publiées
  • 1433 meilleures réponses

    Les meilleures réponses sont les réponses certifiées par un expert ameli ou approuvées par l'auteur de la question.

Voir le profil

Dans un cas comme celui là , la cpam interromprait le temps partiel thérapeutique pour prendre en compte l’arrêt complet.

Donc je ne comprends pas ce qu’ils veulent dire