Rechercher dans le forum

Cette question a été résolue

Indemnités Journalières maternité

Bonjour, je suis actuellement inscrite et prise en charge par pôle emploi depuis moins de 12 mois et mon dernier emploi date du 2 juillet 2021.
Étant en parcours PMA il se peut que je tombe enceinte. Si j'ai bien compris si cela arrive c'est la cpam qui me paiera mes indemnités Journalières en fournissant mes 3/4 derniers bulletins. En se basant sur la rémunération brut ou le salaire de base ? Car avec mon ancien employeur les derniers mois j'étais en arrêt maladie donc rémunération brute à 0 euros mais rémunération nette de 1500 euros car il me maintenait mon salaire pendant mon arrêt. Sur quoi le service va t'il se base pour le calcul des ijss. J'anticipe beaucoup car beaucoup de stress avec la pma et j'aimerai m'enlève un poids. Cordialement

Soso

  • 1 question posée
  • 0 réponse publiée
  • 0 meilleure réponse

    Les meilleures réponses sont les réponses certifiées par un expert ameli ou approuvées par l'auteur de la question.

Voir le profil

Réponse certifiée par un expert ameli

Un expert ameli a validé la réponse ci-dessous.

Bonjour Soso,

Pour l'indemnisation d'un arrêt de travail maladie, je vous invite à consulter ce topic intitulé "Pôle emploi / arrêt maladie ?".

Concernant l'indemnisation de votre congé maternité, je vous conseille de lire ce topic intitulé "Quels documents fournir pour mon congé maternité ?".

Si vous avez des arrêts de travail sur votre période de référence, je vous conseille de faire parvenir à votre caisse primaire d'assurance maladie (CPAM) vos 12 derniers bulletins de salaire.

Bonne journée.


Ce post vous a-t-il été utile ?

aucun utilisateur n’a répondu à la question pour l’instant

Autres réponses

Elryn

  • 2 questions posées
  • 13124 réponses publiées
  • 1435 meilleures réponses

    Les meilleures réponses sont les réponses certifiées par un expert ameli ou approuvées par l'auteur de la question.

Voir le profil

Quand on est en arrêt maladie les indemnités sont basées sur le salaire que vous auriez eu si vous n’étiez pas en arrêt