Rechercher dans le forum

Cette question a été résolue

Arret de travail après congés mat refusé par employeur

Mon congés maternité prend fin prochainement et suite à quelques désagrément mon medecin m'a prescrit un arrêt de travail, repoussant d'une semaine ma reprise du travail.
Mon employeur m'indique qu'il ne peut pas prendre en compte mon AT. Est ce légal ? Je précise que j'ai indiqué à mon employeur avant mon congés mat, vouloir reprendre +tard le travail, après une période de sans solde et pose de CP. Ne pouvant pas anticiper que je serais en arrêt de travail après mon congés mat, j'ai indiqué que je prenais du sans solde.
Maintenant que j'ai mon arrêt, mon employeur peut il me le refuser ? Il me dit qu'il ne peut pas prendre en compte mon arrêt car ils prennent en compte mon 1er motif d'absence (congés sans solde)...
Je vois pas en quoi cela les impacts dans tous les cas ce n'est pas eux qui me rémunèrent...
Précision je suis en période d'essai.
Merci de vos retour

Mfr

  • 1 question posée
  • 0 réponse publiée
  • 0 meilleure réponse

    Les meilleures réponses sont les réponses certifiées par un expert ameli ou approuvées par l'auteur de la question.

Voir le profil

Réponse certifiée par un expert ameli

Un expert ameli a validé la réponse ci-dessous.

Bonjour Mfr,

Nous ne pouvons répondre sur ce forum, que sur des questions réglementaires concernant l'Assurance Maladie.
Nous ne sommes donc pas habilités à vous fournir de renseignements liés au droit du travail.

Je vous invite cependant à consulter le site des Directions Régionales de l’économie, de l’emploi, du travail et des solidarités (DREETS).

Je vous souhaite une bonne journée.

Ce post vous a-t-il été utile ?

aucun utilisateur n’a répondu à la question pour l’instant

Autres réponses

Elryn

  • 2 questions posées
  • 11978 réponses publiées
  • 1406 meilleures réponses

    Les meilleures réponses sont les réponses certifiées par un expert ameli ou approuvées par l'auteur de la question.

Voir le profil

Cela relève du droit du travail contacter l’inspection du travail