l'Assurance Maladie

Rechercher dans le forum

Cette question a été résolue

IJ après congé parental

Bonjour,
Mon cas est particulier :
J'aurais dû être en congé parental à l'issue de ma maternité mais mon médecin m'a placée d'office en maladie. De ce fait, je n'ai pas pu déposer mon dossier de Prepare à la Caf puisque maladie et parental non cumulables.
J'avais prévenu mon employeur que je reprendrai le travail le 4 janvier, après 6 mois d'arrêt pour rester avec mon bb. Il a donc suspendu mon contrat pendant toute cette durée.
Actuellement je suis toujours en maladie. L'arrêt va jusqu'au 30 décembre.
Mon médecin n'est pas enclin à me faire reprendre. Ma question est plutôt d'ordre technique :
Doit-il me prescrire :
-un arrêt du 30 décembre au 4 janvier, pour repartir sur un nouvel arrêt à compter du 4 janvier et ainsi repartir de zéro, afin que l'arrêt débute le jour de la reprise supposée ?
-ou bien me prescrire un arrêt à partir du 30 déc pour un mois ?
-Ou bien pas d'arrêt entre le 30 déc et le 4 janvier, puis nouvel arrêt le 4 janvier ? (Dans ce cas, il y aura des jours de carence?)

Je ne sais pas si c'est très clair...
Je souhaiterais être sûre de la conduite à tenir, afin de ne pas me retrouver lésée par mon employeur. Il est capable de trouver une justification borderline pour ne pas me repayer.

Je vous remercie par avance
Bonne journée

Coco

  • 3 questions posées
  • 1 réponse publiée
  • 0 meilleure réponse

    Les meilleures réponses sont les réponses certifiées par un expert ameli ou approuvées par l'auteur de la question.

Voir le profil

Réponse certifiée par un expert ameli

Un expert ameli a validé la réponse ci-dessous.

Bonjour Coco,

Je vous invite à prendre contact avec votre médecin traitant qui pourra vous délivrer une prolongation d'arrêt de travail s'il juge que votre état de santé le nécessite. La durée de celle ci sera décidée par le médecin.

Vos indemnités journalières continueront à vous être versées tant que votre arrêt est médicalement justifié.

Aussi, je vous invite à consulter la réponse apportée par un contributeur concernant les conditions d'ouverture des droits aux indemnités journalières pour un arrêt supérieur à 6 mois.

Bonne journée.

Ce post vous a-t-il été utile ?

100% des internautes ont trouvé cette réponse utile

Autres réponses

Elryn

  • 2 questions posées
  • 9531 réponses publiées
  • 1299 meilleures réponses

    Les meilleures réponses sont les réponses certifiées par un expert ameli ou approuvées par l'auteur de la question.

Voir le profil

Votre premier cas un arrêt du 30 au 4 puis un arrêt à compter du 4 pour « repartir de zéro » je ne comprends pas

D’un point de vue cpam Le médecin peut prolonger d’office le 30 décembre pour 1 mois. Dans tous les cas ce sera toujours la continuité de l’arrêt qui a commencé il y a plusieurs mois

Si vous n’avez pas d’arrêt entre le 30/12 et le 4 janvier vous repartez avec une carence mais en plus vous risquez d’avoir des complications pour votre dossier d’ij car vous aurez eu 4 jours sans solde et avec cintrat suspendu

Lilirose

  • 1 question posée
  • 2 réponses publiées
  • 0 meilleure réponse

    Les meilleures réponses sont les réponses certifiées par un expert ameli ou approuvées par l'auteur de la question.

Voir le profil

Bonjour
Je souhaiterais s'il vous plait, avoir vos reponse et conseil sur ma situation.
Je suis actuellement en arret longue maladie (ALD HPN) depuis la fin de mon congé maternité qui s 'est terminé le 7/01/2019.
Mon employeur ma rémunéré à 100% les 6 premiers mois de mon arret maladie soit jusqu au 5 juillet 2019.
J'étais dans l attente des IJ de la CPAM (relance, rdv) jusqu'au 16 janvier 2020, je recoi un courrier sur sur mon compte ameli m expliquant qu on ne me verserait pas d' IJ à compter de janvier 2019 car il aurait fallu faire 600 h apres mon congé parental et que j ai 2 mois pour contester. J'ai contesté (refus), jai fait un recours au Tribunal (cours d'instruction).
J' ai eu 2 grossesses rapprochées. Apres ma 1ere grossesse, j ai pris un congé parental d 1 an. Pendant mon congé parental je suis tombé enceinte et depuis je suis en arret maladie. Je n ai pas repris le travail entre mes 2 grossesses car mon etat de santé ne me le permet pas. (maladie du 0sang ALD, hospitalisation tous les 15j).
Le 20 novembre 2020, je recois un courrier de mon employeur qui me demande de rembourser 8750e!!!! de dettes. (Subrogation des 6 mois de salaires versés pendant mon arret maladie de janvier 2019 à juillet 2019).
Actuellement je suis enceinte de ma 3e grossesse, mon congé maternité debutera du 13/01/2021 au 13/07/2021.
D'apres vous, aurai je droit au IJ d'arrets maladie refusé apres mon congé parental et 2e question vais je avoir droit  à l'indémnité de mon 3e congé maternité?
RECAPITUATIF:
Le 19/05/2015 : Salarié en CDI (convention collective national 51)
28/10/2016 : Dernier jour travaillé
Du 31/10/16 au 10/11/2016 : Congé payés
Du 11/11/2016 au 19/01/2017 : Arrêt maladie PATHO (1ere grossesse)
Du 19/01/2017 au 15/05 2017 : Congé maternité 
Du 15/05/17 au 4/09/2017 : Arrêt maladie POST grossesse + ALD 
Du 5/09/2017 au 5/09/2018 : Congé parental 
Du 2/09/18 au 15/09/18 : Arrêt maladie PATHO (2e grossesse)
Du 16/09/2018 au 5/01/2019 : Conge maternité 
Du 7/01/2019 au 7/07/2019 : Arrêt maladie POST grossesse + ALD (6 mois indemnisés)
Depuis le 7 juillet 2019 toujours en arrêt longue maladie + de 6 mois ALD mais non indémnisé
Le 16 janvier 2020 : Courrier de la CPAM, refus indemnité journalières à partir du 7/01/2019.
Le 3/09/2020 refus  cobtestation de la CPAM
Le  2/novembre 2020, recours au Tribunal (en cours d'instruction)
Le 20 novembre 2020, courrier de mon employeur, reclamme une dette de 8750€.
Actuellement, arret long maladie ALD, non indémnisé , enceinte de ma 3e grossesse.
Congé maternité du 13 janvier 2021 au 13 juillet 2021.
Je vous remercie par avance car je suis consciente qu il es difficile de repondre.