l'Assurance Maladie

Cette question a été résolue

La dernière mise à jour des informations contenues dans la réponse à cette question a plus de 5 mois.

Controle medical

Bonjour
J ai eu un accident de travail le début octobre j étais en arrêt pendant 2 semaines le médecin traitant a voulu prolongé mais j ai décidé de reprendre. 4 jours plus tard j ai rechute mon médecin traitant m a remis en arrêt qui a été mrolohe par un spécialiste pour 3 semaines. Le dernier arrêt était pas reconnu reconnu en étant un accident. Au courant de cette semaine je recevais une convocation de la cpam pour un contrôle médical. Est ce que ce dernier pourra mettre en question ma rechute? Y a t il de quoi m inquieter

Zizou

Zizou

Niveau
0
6 / 100
points
  • 1 question posée
  • 0 réponse publiée
  • 0 meilleure réponse

    Les meilleures réponses sont les réponses certifiées par un expert ameli ou approuvées par l'auteur de la question.

Voir le profil

Réponse certifiée par un expert ameli

Un expert ameli a validé la réponse ci-dessous.
Lorraine
Lorraine

Lorraine

Niveau
4
5000 / 5000
points
Equipe
  • 4308 réponses publiées

Lorraine, 25 ans, amatrice de The Walking Dead et de pizza 4 fromages.

Voir le profil

Bonjour Zizou,

Votre question nécessite une consultation de votre dossier. Or, dans le cadre de notre politique de confidentialité, toutes les questions impliquant un échange d’informations personnelles et un accès à votre dossier ne peuvent pas être traitées sur ce forum.
Cette information est d’ores et déjà indiquée dans les différentes étapes vous accompagnant dans la formulation de votre question.

Le but est de protéger vos données personnelles. Je vous invite donc à contacter votre caisse primaire d'assurance maladie (CPAM) qui est la seule à pouvoir accéder à votre dossier.

Vous trouverez les coordonnées de votre CPAM sur notre site internet, ameli.fr, rubrique "Adresses et contacts".

Je vous souhaite une bonne journée.

Ce post vous a-t-il été utile ?

Non (0)

Oui (0)

aucun utilisateur n’a répondu à la question pour l’instant