l'Assurance Maladie

Cette question a été résolue

Remboursement soins après expertise medicale

Bonjour. Je suis passée devant un médecin expert suite à un refus de prise en charge d’opération chirurgicale. L’expert m’a donnée raison en septembre 2018 et j ai reçu un courrier le 24 septembre 2018 indiquant l’annulation du refus de prise en charge. Celle-ci a été demandée en novembre 2017 et l’opération a eu lieu en décembre 2017 ( il était impossible d’attendre). J’ai appelé à p’usieurs Reprises le 3646...personne est capable de me dire ce que je dois faire ! Ai-je des démarches à faire ou le remboursement. Va t il être fait automatiquement. Je ne suis pas remboursée à ce jour.

Danielle1

Danielle1

Niveau
0
1 / 100
point
  • 1 question posée
  • 0 réponse publiée
  • 0 meilleure réponse

    Les meilleures réponses sont les réponses certifiées par un expert ameli ou approuvées par l'auteur de la question.

Voir le profil

Réponse certifiée par un expert ameli

Un expert ameli a validé la réponse ci-dessous.

Bonjour Danielle1,

Votre question nécessite une consultation de votre dossier. Or, dans le cadre de notre politique de confidentialité, toutes les questions impliquant un échange d’informations personnelles et un accès à votre dossier ne peuvent pas être traitées sur ce forum.

Cette information est d’ores et déjà indiquée dans les différentes étapes vous accompagnant dans la formulation de votre question.

Le but est de protéger vos données personnelles. Je vous invite donc à recontacter votre caisse primaire d'assurance maladie (CPAM) qui est la seule à pouvoir accéder à votre dossier.

Les coordonnées de votre CPAM sont disponibles dans la rubrique "Adresses et contacts" sur ameli.fr.

Par ailleurs, pour exprimer votre insatisfaction, vous pouvez faire une réclamation. Les modalités sont à retrouver également sur le site ameli.fr, rubrique "Comment faire une réclamation ?".

Je vous souhaite une bonne journée.

Ce post vous a-t-il été utile ?

Non (0)

Oui (0)

aucun utilisateur n’a répondu à la question pour l’instant