l'Assurance Maladie

Cette question a été résolue

Arrêt de travail+congé pathologique+prévoyance

Bonjour, début de grossesse le 1/02/2018, arrêt de travail depuis le 25/04/18 (arrêt initial+ prolongations), intérimaire je bénéficie d'une prévoyance pour complément de salaire. C'est mon gynécologue qui m'a prescrit mes arrêts de travail, la dernière prolongation du 23/07/18 au 23/08/18 a été prescrit par mon médecin traitant (congés du gynécologue). "en rapport à l'état pathologique résultant de la grossesse" a été coché, une différence avec "sans"? NON, ma grossesse reste "difficile" comme au début, pas d'évolution; OUI, l'arrêt s'applique de cette façon: du 23/07/18 au 06/08/08 pathologique, du 06/08/18 au 23/08/18 "normal" considéré initial avec carence 3 jours. dernières info du 03/08/18: PREVOYANCE "jours de carence= suspension du complément de salaire, demander une modification de l'arrêt en prolongation normal, déblocage au niveau de la secu". SECU "Congé pathologique enregistré= pas de retour en arrière, même si rectification du médecin traitant. voir avec la prévoyance l'arrêt est une période globale". RISQUES= perte de complément de salaire du 23/07/18 au 20/09/18= environ 700€. Que puis faire?A qui m'adresser?Merci de votre aide.

cieldu29
cieldu29

cieldu29

Niveau
0
14 / 100
points
  • 1 question posée
  • 1 réponse publiée
  • 0 meilleure réponse

    Les meilleures réponses sont les réponses certifiées par un expert ameli ou approuvées par l'auteur de la question.

Voir le profil

Réponse certifiée par un expert ameli

Un expert ameli a validé la réponse ci-dessous.

Bonjour cieldu29,

Je vous confirme la réponse apportée par votre caisse primaire. En effet, le changement de risque implique une nouvelle fois la carence. Si vous avez des questions concernant votre dossier, vous avez la possibilité de prendre un rendez-vous en accueil. Un conseiller sera à votre disposition pour examiner votre dossier et vous renseigner à ce sujet.

Bonne journée.

Ce post vous a-t-il été utile ?

Non (1)

Oui (0)

0%

0% des internautes ont trouvé cette réponse utile

Autres réponses

cieldu29
cieldu29

cieldu29

Niveau
0
14 / 100
points
  • 1 question posée
  • 1 réponse publiée
  • 0 meilleure réponse

    Les meilleures réponses sont les réponses certifiées par un expert ameli ou approuvées par l'auteur de la question.

Voir le profil

Depuis mon dernier message: j'ai consulté mon médecin traitant le 4 aout 2018 (infection urinaire). Ce dernier m'avais prescrit l'arrêt de travail en prolongation du 23 juillet au 23 aout2018, je voulais savoir quels éléments justifient un état pathologique dans mon cas. Il m'a confirmé que c'était une erreur de saisie informatique de sa part et m'a procuré un arrêt rectificatif papier à renvoyer a la cpam. Je ne peux pas travailler enceinte dans les conditions actuelles de mon travail (température ambiante, Ligne de production avec station debout et en mouvement permanent pour surveillance de plusieurs machines, risque de chute) et santé. Depuis j'ai reçu une réponse de la secu : '"un congé pathologique n'est pas forcément "pris" avant le congé maternité" donc je peux envoyer un recours dans un délai de 2 mois pour contester la décision, avec des pièces justificatifs. Oui d'accord, mais a t'on forcément un congé pathologique avant le congé maternité? Ne faut il pas des éléments médicaux pour y justifier?? Quelles pièces justificatifs vous procurer pour débloquer la situation, les arrêts de travail?? Consulter encore les médecin pour avoir un certificat pour= "pas d'éléments pour un congé pathologique" mais que la grossesse reste difficile?
Le 20 août, j'ai encore consulté mon médecin traitant pour raison médical (ongle incarné douloureux, le chirurgien vu en mars dernier n'opère pas pendant la grossesse= prise d'antibiotique+ mal de dos) et il m'a prescrit une prolongation d'arrêt de travail du 20/08 au 20/09, je lui ai rappelé l'erreur de saisi pour le précédent arrêt avant qu'il valide et heureusement car il avait encore coché "en rapport avec état pathologique". En fait, je crois que le médecin met toujours "en rapport" alors qu'il y a pas d'éléments pour... Au niveau de la secu, aurais je encore eu 3 jours de carences alors que les 14 jours patho m'ont déjà été imposé?? Je suis fatigué de me "battre",à consulter la secu, la prévoyance... Aujourd'hui la CPAM me redemande: bulletins de salaires, attestation dernier jour travaillé de l'employeur, ect pour calculer les indemnités journalière pour mon arrêt du 06/08/18. A la base c'est bien coché une prolongation, les éléments de mon dossier n'ont pas changé depuis le 25/04/18 date de mon arrêt initial. N'y a t'il pas des procédures inutiles? P.S: je veux bien prendre un rendez vous à l'accueil, mais je me demande réellement ce que l'on va me conseiller d'autre que de faire un recours?? Je poste pour partager avec les autres assurés, et éviter la même mésaventure.

Bonjour cieldu29,

Nous sommes navrés pour ces désagréments.

L'étude de votre dossier est indispensable pour vous apporter une réponse précise, or nous n'y avons pas accès pour des raisons de confidentialité et de sécurité.

Au vu de votre situation, je vous recommande de prendre un rendez-vous avec un conseiller dans l'accueil le plus proche de chez vous par le biais de votre compte ameli dans la rubrique "Mon agenda" afin de faire un point sur vos arrêts.

Vous pouvez effectuer une réclamation auprès de votre caisse primaire d'assurance maladie (CPAM) si vous estimez que le traitement de votre dossier n'est pas satisfaisant.

Je vous souhaite une bonne journée.