l'Assurance Maladie

Cette question a été résolue

Indemnisation maladie suite maternité pendant congés parental tps partiel?

Bonjour,
Je suis actuellement en arrêt suite à accouchement prématuré compliqué. Celui ci m'a été donné directement après mon congés maternité (soit le 6 juin dernier).
Il s'agit de mon 2eme enfant arrivé pendant congés parental tps partiel (celui ci se terminait en mars 2018 et ma fille est née le 2 fevrier 2018).
J'ai bénéficié du maintien de salaire ce mois ci dans le cadre de mon arret mais toujours a 80%.
Ma question est :
Etant donné que mon congés parental tps partiel est terminé et n a pas été renouvelé puisque 2eme grossesse entre temps, sur quelle base doit on me payer ?
Ma maternité m a été payée sur base tps partiel. J'ai été arrêtée en décembre 2017 et n'ai pas repris jusqu'à accouchement le 2 février.
Merci de votre aide

Ella

Ella

Niveau
0
1 / 100
point
  • 1 question posée
  • 0 réponse publiée
  • 0 meilleure réponse

    Les meilleures réponses sont les réponses certifiées par un expert ameli ou approuvées par l'auteur de la question.

Voir le profil

Réponse certifiée par un expert ameli

Un expert ameli a validé la réponse ci-dessous.

Bonjour Ella,

Je vous invite à consulter la réponse détaillée faite par l'une de nos contributrices, Elryn, dans le topic relatif au calcul de l'indemnité journalière maternité suite à un congé parental.

Bonne journée.

Ce post vous a-t-il été utile ?

Non (0)

Oui (0)

aucun utilisateur n’a répondu à la question pour l’instant

Autres réponses

Elryn
Elryn

Elryn

Niveau
4
5000 / 5000
points
  • 1 question posée
  • 9874 réponses publiées
  • 1880 meilleures réponses

    Les meilleures réponses sont les réponses certifiées par un expert ameli ou approuvées par l'auteur de la question.

Voir le profil

Bonjour

vos IJ seront toujours basée sur le temps partiel vu que c'était votre situation au dernier jour de travail.

Si vous bénéficiez du maintien de salaire par l'employeur, savoir s'il doit vous compléter à 100 % ou 80% relève du droit du travail.

Cordiaklement