l'Assurance Maladie

Cette question a été résolue

Qu’espérer ans mon cas ?

Bonjour
J'ai 58 ans et 4 mois, et peux prétendre à une retraite à taux plein à 62 ans. Après avoir liquidé ma société (J'étais au RSI avec une pension d'invalidité partielle), j'ai retrouvé un emploi de salarié depuis 5 mois. Mon cardiologue vient de m’arrêter 3 mois (vois plus !). il s'avère que mon poste va certainement disparaître (info non officielle, mais de source sûr) avant que je reprenne.
Questions simples !
Pendant combien de temps ai-je droit aux IJ ? ( sachant que je peux cumuler pension et IJ pour la même pathologie; CIR -117/2002)
Mon employeur a t'il obligation de compléter mon salaire ? et si oui pendant combien de temps ?
Afin de ne pas me retrouver sans rien à l'issue de mon arrêt, qu'elle proposition honnête dois-je accepter de la part de mon employeur sachant que je n'aurais droit qu'à 5 mois de chômage vu que les mois d'arrêt ne comptent pas dans le calcul de temps de travail ?
Merci d'avance pour vos réponses qui j'espère éclairciront mes interrogations sur mon avenir.

Christ

Christ

Niveau
0
1 / 100
point
  • 1 question posée
  • 0 réponse publiée
  • 0 meilleure réponse

    Les meilleures réponses sont les réponses certifiées par un expert ameli ou approuvées par l'auteur de la question.

Voir le profil

Réponse certifiée par un expert ameli

Un expert ameli a validé la réponse ci-dessous.
Isabelle
Isabelle

Isabelle

Niveau
4
5000 / 5000
points
Equipe
  • 212 réponses publiées

Passionnée de cuisine et de voyages, et toujours avec le sourire ! :-)

Voir le profil

Bonjour Christ,

Je vous invite à prendre connaissance de la réponse apportée par Anaële, expert ameli, sur la durée d'indemnisation d'un arrêt de travail.

Je vous informe également que l'indemnisation se fait conformément aux informations indiquées sur l'attestation de salaire établie par votre employeur. Si celui-ci demande à bénéficier de la subrogation dans le cadre d'un maintien de salaire total ou partiel, et en fonction de votre convention collective, la caisse primaire lui verse directement les indemnités journalières.

Je vous invite donc à vous rapprocher de votre employeur afin de vérifier si vous bénéficiez d'un maintien de salaire. Dans le cas contraire, vous êtes destinataire des versements de la caisse.

Je vous invite également à vous rapprocher de votre employeur afin de faire le point sur votre situation professionnelle à votre retour au sein de votre entreprise. En effet, cette question n'est pas du domaine de compétence de l'Assurance Maladie.

Pour plus d'informations, je vous invite à lire sur ameli;fr, l'article "Arrêt de travail pour maladie : vos indemnités journalières".

Je vous souhaite une bonne journée.

Ce post vous a-t-il été utile ?

Non (0)

Oui (0)

aucun utilisateur n’a répondu à la question pour l’instant