l'Assurance Maladie

Cette question a été résolue

La dernière mise à jour des informations contenues dans la réponse à cette question a plus de 5 mois.

Renseignement!!!

Bonjour à tous,

Je viens vers vous car je me posais une questions je suis actuellement enceinte d'un peu plus de 5 mois.

J'ai la sciatique qui me tire énormément et Qui des fois arrive à me paralysé au point où je ne peux plus faire un pas ...

Mon congé maternité débute au 30 mars 2018

Mon médecin m'a mis en arrêt depuis le 18/01/2018
Je suis censé reprendre le travail le 29/01/2018

D'après ce que j'ai pu lire nous avons le droit à 30 jours d'arrêt maladie payé à 50% par la CPAM et le reste par l'employeur et que dépassé ces 30 jours nous passons à 66% du salaire

Donc je comptais après ces 30 premiers jours d'arrêts faire un arrêt pathologique (14 jours) puis revenir sur un arrêt maladie simple 30 jours

Ma question est la suivante :

Si je fais comme expliqué au dessus est-ce que la CPAM va cumuler les arrêts et je serais payé à 66% pour mon deuxième arrêt ou est-ce que le fait d'avoir fait un arrêt pathologique entre remet les compteurs à zéro ?

Merci pour vos réponses

Mojono

Mojono

Niveau
0
1 / 100
point
  • 3 questions posées
  • 0 réponse publiée
  • 0 meilleure réponse

    Les meilleures réponses sont les réponses certifiées par un expert ameli ou approuvées par l'auteur de la question.

Voir le profil

Réponse certifiée par un expert ameli

Un expert ameli a validé la réponse ci-dessous.

Bonjour Mojono,

Pour faire le point sur les indemnités en cas d'arrêt de travail, je vous invite à consulter la réponse déjà apportée sur notre forum.

Si vous avez déjà trois enfants à charge, vous pouvez consulter la réponse sur la majoration des indemnités journalières en cas d'arrêt de travail.

S'agissant de votre congé pathologique, je vous informe que le congé pathologique peut intervenir à tout moment de votre grossesse. Il ne précède pas obligatoirement le premier jour du congé maternité.

C'est votre médecin, qui, en fonction de votre état de santé, estime que vous devez bénéficier de votre congé pathologique.

Cependant, si vous avez un arrêt de travail après votre congé pathologique, un nouveau délai de carence sera appliqué au titre du nouvel arrêt de travail pour maladie.

Pour plus d'informations, je vous invite à consulter le site ameli.fr, rubrique "Congé maternité".

Bonne journée.

Ce post vous a-t-il été utile ?

Non (0)

Oui (0)

aucun utilisateur n’a répondu à la question pour l’instant

Autres réponses

Mysti

Mysti

Niveau
3
2860 / 5000
points
  • 0 question posée
  • 149 réponses publiées
  • 45 meilleures réponses

    Les meilleures réponses sont les réponses certifiées par un expert ameli ou approuvées par l'auteur de la question.

Voir le profil

En arrêt maladie, vous êtes indemnisée, quel que soit la durée, à 50% de votre salaires, calculé sur les 3 derniers mois précédents cet arrêt. Je ne sais ou vous avez lu que vous passez à 66% en arrêt maladie ?...
Si votre arrêt se prolonge, vous serez toujours indemnisée à 50%. Sauf si votre employeur a souscrit pour vous une prévoyance qui prend en charge votre perte de ressources pendant vos arrêts maladie.
Vous avez en effet droit à 14 jours en arrêt pathologique grossesse qui seront indemnisés sur la base de calcul du congé maternité soit environ 80% de votre salaire.

Elryn

Elryn

Niveau
4
5000 / 5000
points
  • 1 question posée
  • 9590 réponses publiées
  • 1877 meilleures réponses

    Les meilleures réponses sont les réponses certifiées par un expert ameli ou approuvées par l'auteur de la question.

Voir le profil

En arrêt maladie la CPAM verse toujours pareil: 50% du salaire brut (66,6% au bout de 30 jours pour les personnes qui ont 3 enfants à charge).
Par contre des convention collectives prévoient un complément de salaire par l'employeur: jusqu'à 100% du salaire pendant X jours, puis 75% ou 66% pendant X jours...

Si vous parlez de ces calculs là, le fait de savoir si passer en congé patho entre 2 arrêt pour bénéficier du complément à 100 % pour les deux arrêts n'est en rien du ressort de la CPAM, c'est une question relative à votre convention et son application